31 octobre 2021

La mort porte lorgnon

Maurice Lambert, de son vrai nom Géo Duvic (1900 - 1968) en plus d’avoir été chansonnier et journaliste, est un auteur de littérature fasciculaire sur lequel je ne taris pas d’éloge depuis que j’ai fait connaissance avec sa plume et ses personnages. Au début des années 1940, principalement dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot, une collection de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits entre 12 000 et 15 000 mots, on découvre trois personnages récurrents de l’auteur... [Lire la suite]

18 avril 2021

L'affaire Marville

Tout comme « Dallas », le monde de la littérature fasciculaire est un univers impitoyable. Tout d’abord, les auteurs étaient soumis à des cadences infernales, les obligeant à écrire, écrire encore, écrire toujours, toujours plus, toujours plus vite, sans réellement prendre le temps de se relire… Parce qu’ensuite, le travail éditorial était soumis aux mêmes exigences pour alimenter la soif de lecture du peuple, et ce au moindre coût. Enfin, et surtout, car le format fasciculaire, tout comme la nature, ne laisse aucune... [Lire la suite]