22 avril 2018

Échec à la dame

Odilon Quentin est de retour pour une 36e enquête, une enquête « double » puisque, pour l’occasion, le titre passe du format habituel de 32 pages (10 000 mots environ) à celui de 64 pages (20 000 mots environ). Deux fois plus d’Odilon Quentin dans cet épisode, donc, mais le policier reste fidèle à lui-même. Échec à la dame : Maître Bédarieux est retrouvé poignardé devant son bureau. Le commissaire Odilon Quentin est chargé de l’enquête avec les recommandations de son... [Lire la suite]

25 mars 2018

Beaucoup de sang pour un cadavre

34ème enquête du commissaire Odilon Quentin. Beaucoup de sang pour un cadavre : Le commissaire Odilon Quentin est chargé de l’« Affaire des restaurants ». En quelques heures, la serveuse d’une brasserie et la patronne d’une gargote sont assassinées par arme à feu. Si les calibres utilisés sont différents, le milieu de la « popote » commun aux deux victimes ainsi qu’un passé en rapport avec l’Amérique du Sud semble confirmer que les deux crimes sont liés. Mais, quand un chef de... [Lire la suite]
25 mars 2018

Venin sous enveloppe

33e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Venin sous enveloppe : Un corbeau lâche son fiel sous forme de missives dans l’entourage des employés d’une grosse firme parisienne. En soit, l’affaire n’aurait pas de quoi séduire le commissaire Odilon Quentin, mais le suicide d’une jeune dactylo dû au harcèlement épistolaire enrage le gros policier qui va lancer toutes ses forces et ses hommes à la recherche de la personne qui sème son « venin sous... [Lire la suite]
02 avril 2017

Le vent n'est pas seul à hurler

« Le vent n’est pas seul à hurler » est le troisième épisode de la série « Monseigneur et son clebs » écrite par Marcel Priollet. Le premier opus nous présentait Monseigneur, alias Joachim, un personnage haut en couleur, moitié bohème, moitié seigneur, qui est à son aise dans la rue, respecté des clochards et qui apporte son aide à la police à travers son berger allemand, Diabolo, élevé par son maître dans le camp de Bunchenwald. Dans le deuxième épisode, Joachim prenait sous son aile la jeune Pierrotte,... [Lire la suite]
25 décembre 2016

Messieurs les hommes

Quand je sors d’une lecture décevante, pour me requinquer, ces derniers temps, je me plonge dans une valeur sûre : « San-Antonio ». Enfin, devrais-je dire : les débuts de San-Antonio. Oui, allez savoir pourquoi, contrairement à la plupart des aficionados de Frédéric Dard, je préfère les débuts de San-Antonio à sa « grande période » plébiscitée par la presse et les lecteurs. Du coup, puisque ma précédente lecture n’était pas un moment de plaisir littéraire, je me plongeais à nouveau dans... [Lire la suite]
16 octobre 2016

Céréales killer

Comme vous le savez si vous avez suivi l'intégralité de mes chroniques littéraires, j'ai débuté ma découverte des San-Antonio par les tout premiers écrits par Frédéric Dard, à l'époque où le Commissaire œuvrait dans l'espionnage, où les jeux de mots ne fusaient pas par milliers, où Bérurier n'était pas encore là, où tu ne te retrouvais pas avec quinze notes de bas de page par chapitre, où l'auteur était moins grivois... Aujourd'hui la boucle se referme, non pas que j'ai tout lu San-Antonio, mais, à défaut de trouver l'épisode que je... [Lire la suite]
15 septembre 2013

Les souris ont la peau tendre

Il était un temps où les « San-Antonio » n'étaient pas encore des romans policiers, mais des romans d'espionnage. En ce temps, San-Antonio était déjà commissaire, déjà tombeur de ces dames, déjà invincible, mais naviguait en solitaire, Bérurier et Pinaud ne faisaient pas encore partie de ses aventures. On est encore pendant la Deuxième Guerre mondiale, San-Antonio est convié par les services secrets anglais à dénicher un espion qui a creusé son trou dans la résistance du plat pays : Les souris ont la peau... [Lire la suite]
11 septembre 2013

Frédéric Dard

Je vais entamer cette nouvelle catégorie sur mes « Auteurs cultes », non pas par le premier auteur que j'ai suivi d'ouvrage en ouvrage, mais par un auteur que j'ai connu par sa réputation, par sa bouille, par sa bonhommie, par son langage, par des reportages, bien avant que de le connaitre, assez récemment, de par ses livres. Cet auteur que j'affectionne encore plus humainement que littérairement n'est autre que le grand Frédéric Dard. Difficile de parler de ce grand écrivain bien trop sous-estimé par une certaine caste... [Lire la suite]
20 janvier 2013

Pietr le Letton

Désireux de m'intéresser aux enquêteurs célèbres de la littérature, je me suis plongé dans la première enquête du Commissaire Maigret contée par Georges Simenon, "Pietr le Letton". Pietr le Letton : Pietr le Letton arrive à Paris. Nul doute qu’il est là pour réaliser une des colossales escroqueries dont il est coutumier. Le commissaire Maigret, qui a reçu son signalement, le repère à son arrivée en gare du Nord. Il s’apprête à le filer lorsqu’un employé du train l’entraîne vers un compartiment où gît le cadavre d’un homme,... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,