31 juillet 2022

Le juge n'aime pas faire le mort

  Yann Le Cœur, de son vrai nom, Jean-Marie Le Lec (1902-1951), est un écrivain d’origine bretonne qui ne cessa, dans les romans policiers qu’il écrivit, de mettre sa Région en général et la Cornouaille en particulier, au centre de ses intrigues, tant par la géographie que par les mœurs des habitants… Malheureusement, il mourut seulement quelques années après s’être lancé sérieusement dans l’écriture de romans policiers et il ne laisse derrière lui qu’un peu plus d’une demi-douzaine de titres… « Le juge n’aime pas faire... [Lire la suite]

15 mai 2022

La Mite

Si la mode est aux polars terroirs, de tout temps, des auteurs ont eu le désir de mettre leur région au cœur de leurs histoires. On citera volontiers Maxime Audouin et la Vendée ; Jean Dancoine, alias Jean des Marchenelles et le Nord ; Rodolphe Bringer et le Tricastin (une région qu’il inventa et à laquelle il créa une histoire, une culture, une gastronomie, une délimitation…) et ainsi de suite… Et si les auteurs bretons mettant en scène la Bretagne sont aujourd’hui légion (Jean Faillet, Hervé... [Lire la suite]
13 juin 2021

Le secret de la villa « Mon Rêve »

Allez, zou, revenons à Marcel Priollet, un auteur de littérature populaire fasciculaire que l’on ne présente plus, mais que je dois tout de même présenter malgré les nombreuses chroniques que j’ai faites sur ses différents récits. Marcel Priollet, alias René Valbreuse, Henry de Trémière, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll, est un auteur dont l’activité littéraire s’étend sur un demi-siècle entre 1910 et 1960. Durant ces cinq décennies l’auteur écrivit un nombre considérable de fascicules... [Lire la suite]
16 septembre 2018

Les millions du borgne

Je pourrais être un peu lassé de vous répéter, ad nauseam, que Marcel Priollet fût un des piliers de la littérature populaire française. Je pourrais être lassé, oui, mais je ne le suis pas tant il est vital et nécessaire de convaincre un monde incrédule que le cauchemar littéraire a déjà commencé (il vous suffit de lire la plupart des romans policiers actuels pour vous en convaincre), mais, qu’avant ce cauchemar, il était une fois, à une époque fort lointaine, où existait des écrivains de littérature de genre sachant manier... [Lire la suite]
08 juillet 2018

Mourir en août

Jean-Baptiste Ferrero est un auteur, n’en doutons pas, de romans policiers et autres circonlocutions littéraires. C’est également un diplômé en philo de la Sorbonne (je ne sais si ce cursus a une influence sur sa plume, mais sûrement). Et ancien Directeur de communication (et là, il est certain que son job a influencé son clavier – il n’écrit probablement pas au stylo). Enfin, Jean-Baptiste Ferrero est un auteur qui n’a pas de page Wikipedia... et là, j’adore ! Car c’est bien la preuve que l’on peut être un... [Lire la suite]
25 mars 2018

Venin sous enveloppe

33e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Venin sous enveloppe : Un corbeau lâche son fiel sous forme de missives dans l’entourage des employés d’une grosse firme parisienne. En soit, l’affaire n’aurait pas de quoi séduire le commissaire Odilon Quentin, mais le suicide d’une jeune dactylo dû au harcèlement épistolaire enrage le gros policier qui va lancer toutes ses forces et ses hommes à la recherche de la personne qui sème son « venin sous... [Lire la suite]
11 octobre 2015

La marche truque...

A.D.G. un auteur que j'ai adoré pour « Pour venger pépère », que j'ai aimé pour « La nuit des grands chiens malades », « Le grand môme », « On n'est pas des chiens ». C'est donc tout naturellement que j'ai voulu tenter à nouveau ma chance avec « La Marche Truque... ». Malheureusement, une lecture est une rencontre, une rencontre avec un style, des personnages, un auteur, une plume et, comme dans toute rencontre, parfois, si on est pas bien luné, pas dans l'humeur, on passe à côté sans... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,