16 décembre 2018

Un mariage tragique

Marius Pégomas, le célèbre détective marseillais, est un personnage créé en 1936 par l’énigmatique Pierre Yrondy, auteur, juste avant, d’une autre série fasciculaire mettant en scène un personnage récurrent : Thérèse Arnaud, l’espionne française. Marius Pégomas, si vous parcourez mes chroniques, vous devez déjà le connaître puisque j’en parle régulièrement au fur et à mesure de la lecture de ses aventures. « Un mariage tragique » est le 17e épisode de ces aventures. Un mariage... [Lire la suite]

09 décembre 2018

Le trapèze de la mort

La série « Les enquêtes du Professeur », je le répète comme à chaque chronique concernant un épisode de celle-ci, a été initialement éditée au sein de la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques en fascicules de 16 pages bien denses en 1946. Si quelques épisodes sur les 15 sont signés René Byzance, la plupart ne sont pas signés mais sont probablement dus au même auteur. L’inspecteur Gonzague Gaveau est surnommé « Le Professeur » car il a fait Sorbonne et travaille depuis... [Lire la suite]
09 décembre 2018

La voyante annonce le crime

« Les enquêtes du Professeur » est une série initialement éditée, sous format fasciculaire 16 pages très denses, dans la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques en 1946. Elle a probablement été écrite dans l’intégralité des 15 épisodes par René Byzance, un pseudonyme qui cacherait l’auteur Jean Buzancais, bien que l’ensemble des titres ne soient pas signés. Gonzage Gaveau, alias « Le Professeur » est un inspecteur de police qui est ainsi surnommé parce qu’il a... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 décembre 2018

Crime de Première Classe

Poursuivons les « Enquêtes du Professeur » initialement éditées dans la collection « L’Indice » des éditions populaires Monégasques courant 1946 par ce cinquième épisode : « Crime de Première Classe ». Le « Professeur » est le surnom donné à l’inspecteur Gonzague Gaveau, un policier dont il est difficile de connaître l’affectation au fil des épisodes. Peut-être est-il un ancêtre du Capitaine Marleau (l’héroïne de la série télévisée réalisée par Josée Dayan et dont... [Lire la suite]
21 octobre 2018

Le crime de Wood'House

Bill Disley est un reporter de la littérature populaire, né au milieu des années 1940 de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham, derrière lequel se cache, selon la BNF, un autre pseudo : Raymond Gauthier. À part cela, on ne sait rien sur l’auteur si ce n’est qu’il maîtrisait à la perfection le format très contraignant du roman très court édité en fascicules ou livrets de 32 pages soit, environ, 10 000 mots. On connaît son talent, effectivement, pour peu qu’on ait déjà lu des aventures de... [Lire la suite]
16 septembre 2018

Le crime du Bar du Peuple

Lecture un peu dans le désordre des « Enquêtes du Professeur » de René Byzance ou autres (certains titres sont signé Byzance, d’autres ne sont pas signés). Après avoir découvert le Professeur, alias l’inspecteur Gonzague Gaveau, par « Meurtre à Baumugnes » et « L’assassinat de la mère Cibiche », voilà que je lis enfin la toute première enquête du personnage : « Le crime du Bar du Peuple ». Gonzague Gaveau est un inspecteur de police qui a fait Sorbonne, d’où son surnom... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 juin 2018

Le crime sans preuves

Odilon Quentin revient pour une 41e enquête signée Charles Richebourg, un pseudonyme dont on ne sait toujours pas quel est l’auteur qui se cache derrière. Le crime sans preuves : Un crime a eu lieu, la nuit, à la sortie d’une guinguette fréquentée par les bateliers de passage. Un Hollandais a été abattu d’une balle dans la tête. Le commissaire Odilon Quentin, chargé de l’enquête, n’a que le témoignage du jeune homme qui a trouvé le corps à se mettre sous la dent. Seule certitude, le défunt... [Lire la suite]
02 février 2017

P.I.

« P.I. » (Police Investigation) est un jeu créé par l’auteur de jeux à succès Martin Wallace. Le principe du jeu est assez simple. Chaque joueur reçoit trois cartes (1 carte crime, 1 carte lieu et 1 carte suspect). Ces trois cartes correspondent à l’enquête que devra résoudre le joueur adjacent.  Ainsi, chaque joueur connaît les éléments de l’enquête du joueur à sa droite (ou à sa gauche, c’est selon), mais ne connaît pas, forcément, les éléments de l’enquête qu’il doit résoudre, à savoir : – Quel... [Lire la suite]
22 mai 2016

L'épouvante

Marcel Level était un écrivain et journaliste né en 1875 et mort en 1926. L'épouvante : Un soir qu'il sort d'un dîner, boulevard Lannes à Paris, un jeune journaliste parisien découvre, par hasard, trois assassins après leur forfait. Par déduction, il découvre le lieu du crime. À la vue de la victime et de son environnement, il décide de falsifier les preuves laissées par les meurtriers et d'en créer de nouvelles qui lui permettraient de réaliser un scoop... Mal lui en prend car il va vivre... l'Épouvante ! qui le mènera à... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juin 2015

La câline inspirée

Pierre Siniac est un auteur de romans qui est souvent affilié à la vague du « Néo Polar ». Du coup, comme j'aime découvrir des auteurs français de polars, j'ai eu envie de faire la connaissance avec sa plume. Je me suis donc procuré le premier ouvrage de Siniac que j'ai trouvé et je me suis lancé dans la lecture. À partir de là, je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, ce serait un comble que je passe plus de temps à parler d'un livre qu'à le lire. Comme vous l'aurez compris, j'ai vite abandonné ma lecture, et ce pour... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,