19 septembre 2021

Un coupable de trop

On ne dira jamais trop que la littérature populaire fasciculaire policière est une « scène de crime » à partir de laquelle se déroulent les enquêtes les plus exaltantes. Certains penseront que j’en fais trop, et peut-être auront-ils raisons. Toujours est-il que cet univers demeure bien mystérieux et bien méconnu un peu à l’image des grands fonds sous-marins. Mettons de côté les métaphores hasardeuses pour revenir à un sujet peut-être bien moins épineux que certains, mais tout de même très intéressant : la vie... [Lire la suite]

12 septembre 2021

La chapelle abandonnée

Je poursuis donc ma découverte des « Aventures du détective Francis Bayard » de Jean des Marchenelles, avec le titre « La chapelle abandonnée », un fascicule de 32 pages paru au sein de la collection « Police-Privée » au cours des années 1940. On ne sait pas grand-chose sur l’auteur, de son vrai nom Jean Dancoine, si ce n’est qu’il écrivit des pièces de théâtre, qu’il fut éditeur et qu’il est né dans le Nord, raison pour laquelle nombre de ses récits se déroulent dans cette région. ... [Lire la suite]
12 septembre 2021

Les esclaves blancs

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, est un auteur (et éditeur) assez mystérieux à notre époque tant on ne sait pas grand-chose de lui. Difficile de trouver des informations sur lui. Il serait né dans le nord (ce que je veux bien croire) en 1913 et a été également auteur d’un bon nombre de pièces de théâtre. Mais il œuvra également pour la littérature populaire fasciculaire (romans également) principalement dans un genre policier. L’un de ses personnages récurrents (le seul ?) est un détective surnommé... [Lire la suite]
12 septembre 2021

Dolegan tire le premier

Lew Dolegan est un détective privé anglais né de la plume de l’auteur Louis de la Hattais, alias Jean Fournel, ancien commissaire de police à Provins. Il semblerait qu’après la Seconde Guerre mondiale, il se soit lancé dans l’écriture, apparemment avec fougue, et écrivît un nombre important de fascicules dans les genres policiers et un peu coquins (du moins, d’après les titres). Pour ce faire, comme ses confrères, il usa de nombreux pseudonymes dont Anny ou Anne-Marie Delfour, Jean ou Louis Delaht,... [Lire la suite]
29 août 2021

Une traversée mouvementée

En littérature populaire, comme en d’autres matières, les succédanés sont généralement copiés des succès d’années… précédentes. Oui, un peu d’humour, un bref jeu de mots, histoire que mon introduction liminaire (pléonasme) diffère quelque peu des précédentes que j’ai écrites à propos de la même série, de mêmes personnages, du même auteur. La série : « Mister Nobody – l’Homme au masque de satin », une série de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants publiés à partir de... [Lire la suite]
22 août 2021

Le collier de lady Clayworth

Tous les écrivains du monde ne passent pas forcément à la postérité, même ceux qui écrivent beaucoup, même ceux qui vendent beaucoup, c’est le cas, notamment, d’un nombre considérable d’auteurs de la littérature populaire, notamment le fasciculaire, mais pas que. Au mieux, parfois, leurs textes et leurs personnages survivent tant que bien mal, mais rares sont ceux qui, non seulement, sont encore dans les esprits des lecteurs d’aujourd’hui, mais dont, en plus on connaît, en plus de leur bibliographie, un minimum de leur biographie. ... [Lire la suite]

22 août 2021

L'écluse du canal de Panama

José Moselli !!! Avoir tant écrit, avoir été tant lu, apprécié, voire adulé, pour disparaître par la suite, dans les nimbes de l’anonymat ! Quelle injustice, quelle erreur, quelle misère ! Alors, pour faire reconnaître cet auteur de littérature populaire né en 1882 et mort en 1941, surnommé « L’écrivain sans livre » du fait que l’entièreté de sa production fut destinée à des magazines jeunesses des éditions Offenstadt, je suis obligé de me répéter, ad nauseam, de résumer la vie et l’œuvre de l’auteur... [Lire la suite]
08 août 2021

Été pourri à Melun-Plage

J’aime découvrir de vieux auteurs… si anciens qu’ils étaient déjà morts depuis belle lurette avant même que mes parents n’aient eu la bonne idée de se fréquenter. D’autres fois, j’apprécie de faire la connaissance avec de jeunes auteurs. Jeunes de par leur carrière d’écrivain. Jeune, parfois, au point où je pourrais les appeler affectueusement « fiston » pour peu que j’apprenne à les connaître et à les apprécier. Cela ne me rajeunit pas, mais, heureusement, je fréquente peu de personnes et j’en apprécie encore moins. ... [Lire la suite]
01 août 2021

La maison des suicidés

Marcel Priollet, je vous en ai tant parlé que vous ne pouvez ignorer que cet homme fut un auteur de littérature populaire fasciculaire qui œuvra entre 1910 et 1960 et dont l’immense production s’étale dans des genres aussi variés que les récits d’aventures, jeunesse, fantastiques, dramatico-sentimentaux ou policiers. Sous son nom ou sous divers pseudonymes (René Valbreuse, Henry de Trémière, R. M. de Nizerolle, Marcelle-Renée Noll), il alimenta de nombreuses séries fasciculaires contant les malheurs de jeunes... [Lire la suite]
20 juin 2021

Mystère autour d'un meurtre

Découvrir les aventures de Bill Disley, reporter détective du « Star Express » dans son intégralité n’est pas chose aisée. Pas aisé car, si le personnage eut le droit aux honneurs de deux séries éponymes… — « Aventures de Bill Disley » contenant, à partir de 1951, 12 titres de 128 pages. — « Nouvelles aventures de Bill Disley » où furent regroupés, à partir de 1955, 13 titres de 128 pages. … se délecter des « anciennes » aventures du journaliste... [Lire la suite]