12 décembre 2021

La tête de l'inconnu

Nat Pinkerton est un personnage littéraire né en 1907 de la plume d’auteur(s) allemand(s) afin de naviguer sur le succès de deux séries provenant des É.-U. : « Nick Carter » et « Buffalo Bill ».Sachant que les deux séries citées ont été distribuées dans toute l’Europe par les éditions Eichler (puis Sobelli quand celle-ci a racheté tout le catalogue de la précédente), il n’y a rien d’étonnant que « Nat Pinkerton » utilise le même moyen de transport.Nat Pinkerton est un savant mélange entre les deux... [Lire la suite]

12 décembre 2021

Les faux Indiens

Nat Pinkerton est un personnage littéraire créé par un ou des auteurs allemands pour surfer sur le succès de la série Nick Carter dont les traductions déferlaient avec succès sur toute l’Europe du début du XXe siècle.Traduite et diffusée en France par le même éditeur que Nick Carter (Eichler, puis Sobelli), la série reprend les mêmes caractéristiques à peu de chose près (fascicule de 32 pages, simple colonne, là où les Nick Carter proposent 32 pages, double colonne. Du coup, un texte moitié moindre d’environ... [Lire la suite]
28 novembre 2021

Un drame sur un viaduc

On lit généralement pour se divertir, parfois pour s’instruire, d’autres fois pour ressentir des émotions, trembler, rire, s’enthousiasmer… Mais, parfois, on peut avoir envie de lire uniquement pour passer un petit moment sans se prendre la tête. C’est un peu dans cette dernière optique qu’il faut aborder la série fasciculaire « Nat Pinkerton » créée au tout début du XXe siècle pour surfer sur le succès déferlant dans toute l’Europe de « Nick Carter », une série fasciculaire américaine créée dans le... [Lire la suite]
14 novembre 2021

La mort est dans le parc

Difficile de parler d’un auteur dont on ne connaît rien, ni sa vie, ni son visage, ni son identité, juste un pseudonyme et, encore, un pseudonyme dont ne sait s’il cache un homme, une femme ou un collectif (comme certains l’avancent). Et pourtant, comme j’ai toujours l’habitude de le lire, la seule chose intéressant, chez un artiste, c’est son œuvre ! Et l’œuvre de J. A. Flanigham (puisqu’il s’agit de lui… ou d’elle… ou d’eux… ou d’elles), je commence un peu à la connaître à force de me plonger dans ses récits. J.... [Lire la suite]
14 novembre 2021

Sir Jerry, détective

La littérature populaire n’a pas d’âge ! Cela tombe bien, moi non plus ! Ce n’est pas un aphorisme d’une véracité discutable (en tous cas me concernant) que je débute cette chronique sur un récit de littérature jeunesse, premier épisode d’une série débutée en 1935 et signée par Mad H. Giraud, de son vrai nom Madeleine Gélinet (1880-1961). L’auteur est principalement connue pour avoir été directrice du magazine jeunesse « La Semaine de Suzette » entre 1927 et 1949. « La Semaine de Suzette »,... [Lire la suite]
07 novembre 2021

Le Triangle Noir

Paul Dargens, de son vrai nom Paul Salmon (1884 - 1965) est un auteur qui partage plusieurs points communs avec l’écrivain Louis C. Thomas. Déjà, ils ont tous œuvré pour la littérature populaire fasciculaire policière (Paul Dargens beaucoup plus et bien avant Louis C. Thomas, mais il est né 37 ans plus tôt aussi). Ensuite, parce qu’ils utilisèrent plusieurs pseudonymes. Paul Darcy, Paul Dancray, Robert Navailles, pour le premier, Thomas Cervion, René Thomas, Jacques Griss,... [Lire la suite]

07 novembre 2021

Le mystère "Lady Gordlay"

La littérature populaire fasciculaire est peuplée d’écrivains méconnus, depuis oubliés, et, parfois, d’auteurs totalement inconnus. Inconnus, car, les rares personnes étant dans le secret des Dieux (de la plume) du nom de la personne se cachant derrière le pseudonyme utilisé, n’ont pas partagé ce secret et, avec le temps, peu de chance que celui-ci réapparaisse un jour. C’est le cas de J.A. Flanigham, un auteur dont la production s’étale entre 1945 et 1959 (a-t-il été publié avant ? Après ? Peut-être, mais sous un... [Lire la suite]
31 octobre 2021

L'homme aux cent visages

La littérature populaire fasciculaire est un monde à la faune multiple et protéiforme. Les différents auteurs ayant œuvré à son épanouissement et, à travers elle, au plaisir des lecteurs, bien souvent, à l’époque, issus du monde dit populaire, d’où l’appellation, ont eu des parcours divers. Certains étaient d’obscurs auteurs qui le sont depuis demeurés. D’autres, après avoir fait leurs armes dans cette littérature contraignante, se sont épanouis par la suite à travers des romans à succès et sont devenus, depuis, des auteurs... [Lire la suite]
31 octobre 2021

L'agonie infernale

Dans le monde de la littérature fasciculaire policière, certains auteurs sont considérés (du moins par moi) comme incontournables, soit par l’immensité de leur production, soit par la qualité de celle-ci et, plus rarement, pour les deux. Pour la qualité, je citerais des écrivains tels Maurice Lambert, Charles Richebourg, René Byzance. Quant à la quantité, une notion bien moins subjective, comment passer à côté d’Henry Musnik, Marcel Priollet ou encore Paul Dargens. Mais, contrairement aux autres noms... [Lire la suite]
31 octobre 2021

L'affaire des deux Z

J’aurai tellement de choses à dire sur Maurice Lambert, du moins sur sa plume, ses récits, qu’au final je ne sais par où commencer. Le début serait de dire que derrière ce pseudonyme se cache l’écrivain Georges O. Duvic (1900 - 1968), alias Géo Duvic, un journaliste, chansonnier et auteur de romans et de fascicules. Ne m’intéressant qu’à la production policière des auteurs, et plus précisément, quand il y en a, aux personnages récurrents de ceux-ci, c’est donc vers le pseudonyme « Maurice Lambert » que je me... [Lire la suite]