25 octobre 2020

Salut Dolegan !

  « Salut Dolegan ! » est probablement le premier épisode de la série « Lew Dolegan » de Louis de la Hattais. Je dis « probablement », car j’ai appris à me méfier des certitudes en matière de littérature populaire et si ce titre fut estampillé « 1 » dans parution en 1959 dans la collection « Allo Police » des Éditions S.E.G., avec le jeu des rééditions, des rebrochages et des recueils, je manie cette information avec prudence d’autant que la collection « Allo Police » s’avère être un beau bordel à cerner. Car la collection «... [Lire la suite]

20 septembre 2020

Sardanapale, le "favori" / N° 9. Voiture verte

  « Sardanapale, le favori » à l’origine, est un fascicule de 32 pages paru dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi en 1949. Ce récit était signé Jean Daye, un des nombreux pseudonymes d’Henry Musnik, un auteur de langue française d’origine chilienne qui fut l’un des grands piliers de la littérature populaire durant le second tiers des années 1900. L’auteur fut également journaliste sportif et c’est tout naturellement qu’il inscrivit certains de ses textes... [Lire la suite]
30 août 2020

Le fakir Bankar a disparu !

« Le fakir Bankar a disparu ! » est un texte initialement paru dans les années 1940 dans la collection (difficile à dater) « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, sous la forme d’un fascicule de 32 pages contenant un récit de 7500 mots environ. L’auteur, Marcelle-Renée Noll, n’est autre que Marcel Priollet, l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la moitié des années 1950 qui, sous ce pseudonyme ou d’autres... [Lire la suite]
30 août 2020

L'étrange mort de Zucco

« L’étrange mort de Zucco » est initialement paru sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans les années 1940 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique auteur Marcel Priollet. Pour rappel, Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire pendant à partir de 1910 et ce pendant près d’un demi-siècle. Que ce soit dans le genre sentimental, aventures, policier,... [Lire la suite]
30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]
23 août 2020

Tancrède se marie

Ultime aventure de Tancrède que ce « Tancrède se marie » ! Tancrède Ardant est un personnage d'aventurier, voleur, justicier, né de la plume du mystèrieux Frédéric Sipline. Ses aventures, au nombre de 5, furent publiées en 1944 au sein de la « Collection Rouge » des éditions Janicot sous la forme de fascicules de 32 pages double colonne contenant des récits allant 12 000 à 15 500 mots. Si à l'origine de la série, Tancrède Ardant était largement inspiré du personnage d'Arsène Lupin, au court des épisodes, celui-ci devint plus... [Lire la suite]

26 juillet 2020

Une tragique partie d'écarté

Marc Jordan (pas le chanteur à minettes) est un personnage littéraire créé en 1907 pour profiter du succès des traductions en Europe et en France des aventures du détective américain Nick Carter qui vivait déjà de beaux jours dans son pays depuis des années. S’il n’est pas forcément le premier détective sériel français et encore moins le seul, il a l’avantage d’être le premier à copier son homologue américain autant dans le fond, le genre que la forme : des fascicules de 32 pages double-colonne à couvertures... [Lire la suite]
26 juillet 2020

Le mystère du cap des mouettes

« Le mystère du cap des mouettes » est le 20e épisode de la série fasciculaires « Marc Jordan », publiée à partir de 1907, aux éditions Ferenczi. Mais remettons tout d’abord cette série dans son contexte et rendant lui son rôle pivot dans l’immense pan de la littérature populaire qu’elle occupe. Cette série eut pour volonté de surfer sur le succès des traductions d’une série fasciculaire américaine : “Nick Carter” qui, alors, depuis déjà de nombreuses années, ravissait le jeune lectorat... [Lire la suite]
12 juillet 2020

L'écran révélateur

« L’écran révélateur » est un titre signé Marcel Priollet et initialement paru en 1927 sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la seconde série de la collection mythique « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi avant d’être réédité, comme nombre de textes de cette collection, dans la collection « Police et Mystère » du même éditeur, en 1932, sous la forme d’un fascicule de 32 pages également. Marcel Priollet, il devrait être inutile de le présenter encore (du moins pour... [Lire la suite]
12 juillet 2020

La poupée vivante

« La poupée vivante » est un titre initialement paru sous la forme d’un fascicule de la collection mythique « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi en 1920. Comme nombre des titres de cette collection, il fut réédité dans les années 1930 (1932 pour celui-ci) dans la collection « Police et Mystère » des mêmes éditions Ferenzi sous la forme d’un fascicule de 64 pages. L’auteur du récit est Marcel Priollet, un des piliers de la littérature populaire fasciculaire qui œuvra entre 1910 et... [Lire la suite]