07 mars 2021

Toujours lui !

Henry Musnik, je ne cesse de le rabâcher, est un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire française, bien que né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production immense fut dispersée au gré des éditeurs et des collections et signée de nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe, Alain Martial, Claude Ascain…) Pour augmenter sa célérité, nourrir son inspiration, et respecter la concision des formats fasciculaires, il n’hésita jamais à calquer ses... [Lire la suite]

07 mars 2021

L'antre de la drogue

La littérature populaire est adepte d’Antoine Lavoisier ou, du moins, de sa maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » qui était elle-même inspirée par les propos d’un antique philosophe grec. Cette entrée en matière pour dire que cette paralittérature, plus que tout autre, s’est longtemps nourrie d’elle-même pour continuer à vivre. Ainsi les auteurs se sont inspirés d’auteurs et leurs personnages, d’autres personnages… Les personnages de cambrioleurs mondains pullulent depuis le succès... [Lire la suite]
07 mars 2021

Les fauves humains

Henry Musnik, dois-je encore le présenter ? Probablement… L’auteur, né au Chili à la fin du XIXe siècle, fut l’un des grands piliers de la littérature populaire fasciculaire qu’il abreuva de centaines de textes. Sa production est telle et signée de tant de pseudonymes qu’il est bien difficile d’établir sa bibliographie exhaustive. S’il s’est essayé à divers genres littéraires, c’est avant tout et surtout au récit policier qu’il s’est consacré. Sous divers pseudonymes (Alain Martial, Claude Ascain,... [Lire la suite]
07 mars 2021

Alerte à la banque

Henry Musnik est un auteur de littérature populaire né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production fut immense et principalement destinée aux collections fasciculaires de l’époque. S’il s’essaya à différents genres littéraires, c’est surtout dans le domaine du récit policier qu’il écrivit. Difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant l’homme écrivit et, surtout, tant il usa de pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial…) et tous ne sont... [Lire la suite]
01 novembre 2020

L'ennemi secret

« L’ennemi secret » est une mission de Michel Vaudreuil, espion du 2e Bureau. Michel Vaudreuil est un personnage créé par l’inusable (ou presque) Henri Musnik, un auteur né au Chili à la fin du XIXe siècle et qui fut, par la masse de sa production, un des principaux piliers de la littérature populaire française pendant trois décennies (1930-1940-1950). Il inonda de multiples collections fasciculaires sous de très nombreux pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Alain Martial, Gérard Dixe…) et créa d’encore plus... [Lire la suite]
02 août 2020

Un prince étrange

« Un prince étrange » est le 27e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française », une série de 64 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits d’un peu moins de 15 000 mots et publié à partir de 1934 aux éditions Baudinière. La série conte les missions, durant la première guerre mondiale, de Thérèse Arnaud, alias C. 25, la meilleure espionne du Deuxième Bureau, durant lesquelles elle doit contrecarrer les actions des agents de la Tiergarten, le service... [Lire la suite]

02 août 2020

L'étreinte mortelle

« L’étreinte mortelle » est la 26e mission de Thérèse Arnaud, alias C. 25, la célèbre espionne française née de la plume de l’énigmatique auteur Pierre Yrondy. Sur la série, on notera qu’elle comporte 64 épisodes sous la forme de fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’un peu moins de 15 000 mots parus à partir de 1934 aux éditions Baudinière. Elle conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias C. 25 la meilleure espionne du Deuxième... [Lire la suite]
02 février 2020

Une arrestation mouvementée

« Une arrestation mouvementée » est le 24e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française ». La série de 64 épisodes a été initialement publiée sous la forme de fascicules de 32 pages, double-colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots à partir de 1934 aux éditions Baudinière. L’auteur, Pierre Yrondy, bien que connu pour deux séries fasciculaires, « Thérèse Arnaud » donc, et celle qui lui succéda à partir de 1936,... [Lire la suite]
02 février 2020

La nuit du 16

« La nuit du 16 » est le 22e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française », série initialement publiée en 1934 par les éditions Baudinière, sous la forme de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. La série conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias C. 25, agent du 2e Bureau, durant la Première Guerre mondiale et sa lutte contre l’espionnage allemand, aidée en cela par de fidèles lieutenants : Languille,... [Lire la suite]
02 février 2020

Le danseur de la mort

« Le danseur de la mort » est le 21e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » écrite par Pierre Yrondy. La série conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias l’agent C. 25 du Deuxième Bureau pendant la Première Guerre mondiale. Pour accomplir ses missions, elle s’est entourée de fidèles lieutenants dont chacun possède une spécificité : Malabar, le costaud de la bande et également pilote d’avion et de voitures ; Marcel, le chimiste ; Languille,... [Lire la suite]