25 avril 2021

L'énigme de la rame 204

« L’énigme de la rame 204 » est un récit publié initialement en 1938 sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la collection « Le petit roman policier complet » des éditions Ferenczi et réédité chez le même éditeur en 1952 dans la collection « Mon roman policier ». Il est signé Marcellus. Marcellus, aussi nommé Charles Marcellus, est un auteur de littérature populaire derrière lequel certains voient Marcel Deville, un auteur-compositeur. Ce pseudonyme est rapproché par d’autres... [Lire la suite]

18 avril 2021

L'affaire Marville

Tout comme « Dallas », le monde de la littérature fasciculaire est un univers impitoyable. Tout d’abord, les auteurs étaient soumis à des cadences infernales, les obligeant à écrire, écrire encore, écrire toujours, toujours plus, toujours plus vite, sans réellement prendre le temps de se relire… Parce qu’ensuite, le travail éditorial était soumis aux mêmes exigences pour alimenter la soif de lecture du peuple, et ce au moindre coût. Enfin, et surtout, car le format fasciculaire, tout comme la nature, ne laisse aucune... [Lire la suite]
04 avril 2021

Mon oncle a disparu

Je poursuis ma découverte de la plume de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur, chansonnier, amateur de pêche né en 1900 et probablement mort en 1968. Pour ce faire, rien de tel, pour moi, de m’intéresser aux personnages récurrents des auteurs. J’ai de la chance, Maurice Lambert en a développé plusieurs, au moins quatre : le commissaire Mazère, l’inspecteur Machard, le commissaire Garnel et A.B.C. Mine. Pour l’instant, mes lectures sont alternées entre Mazère et Machard, deux personnages de policiers... [Lire la suite]
04 avril 2021

Le disparu du « Sagittaire »

Je poursuis ma découverte d’un auteur, Maurice Lambert (alias Géo Duvic) et d’un personnage, le commissaire Mazère (ici, encore inspecteur), avec le titre « Le disparu du « Sagittaire » » un fascicule de 32 pages, paru en 1942 dans la collection « Police Express » des éditions A.B.C. J’aimerais vous dire plein de choses sur l’auteur (même si, au final, seuls ses textes m’intéressent), mais je ne sais pas grand-chose à part qu’il serait né en 1900 mort probablement en 1968 et qu’il écrivait... [Lire la suite]
14 mars 2021

Le diamantaire anversois

Marcel Priollet… auteur de littérature populaire fasciculaire… immense production… genres abordés : policier, drame et sentiment, aventures et anticipation… période d’activité 1909 - 1960… pseudonymes, entre autres, R. M. de Nizerolles, Henry de Trémières, René Valbreuse et Marcelle-Renée Noll… Je fais court, car j’en ai déjà énormément parlé vu le nombre de titres de l’auteur que j’ai lus et chroniqués. Il est à noter que Marcel Priollet, sous quelque pseudo que ce soit, dans le genre policier, a... [Lire la suite]
07 mars 2021

L'énigme du train de Brest

Le Grand Maître, qui connaît ce personnage littéraire ??? Personne et c’est bien normal, car, à part le public friand de fascicules policiers qui sautait sur chaque titre de sa collection favorite, dès sa sortie… et quelques collectionneurs qui lisent les bouquins qu’ils achètent (car beaucoup s’intéressent à l’objet livre, mais pas tous au texte qu’il contient)… En ce qui concerne le public d’origine, exceptés quelques nonagénaires ou, plus sûrement, centenaires, qui, de toute façon, ne se souviennent probablement pas de... [Lire la suite]

07 mars 2021

Alerte à la banque

Henry Musnik est un auteur de littérature populaire né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production fut immense et principalement destinée aux collections fasciculaires de l’époque. S’il s’essaya à différents genres littéraires, c’est surtout dans le domaine du récit policier qu’il écrivit. Difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant l’homme écrivit et, surtout, tant il usa de pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial…) et tous ne sont... [Lire la suite]
31 janvier 2021

La maison de la falaise

« La maison de la falaise » est, à l’origine, un fascicule de 32 pages issu de la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes vers 1936-1937. Il est signé Marcelle Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, grand pourvoyeur de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et le milieu des années 1950. L’auteur exerça dans différents genres : aventures, anticipation, jeunesse, mais c’est avant tout dans les fascicules dramatico sentimentaux et policiers qu’il employa sa... [Lire la suite]
17 janvier 2021

Les trois bougies vertes

« Les trois bougies vertes » est un texte de Marcel Priollet, un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire qui, entre 1910 et la moitié des années 1950 alimenta de nombreuses collections chez divers éditeurs sous plusieurs pseudonymes (René Valbreuse, Henri de Trémières, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll…). Auteur œuvrant plutôt dans les récits dramatico-sentimentaux, d’aventures et d’anticipation, c’est avant tout pour sa production policière que je le mets sans cesse en... [Lire la suite]
27 décembre 2020

La fille du gangster

Revenons à la Genèse de « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma », une série de fascicules signée Jean d’Auffargis. La série comporte une vingtaine de fascicules de 24 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. Derrière l’auteur, Jean d’Auffargis, se cache un dénommé Maurice Laporte, créateur en 1920 des Jeunesses Communistes Françaises. Très vite, celui-ci quitte le mouvement et devient un farouche anticommuniste, se rapproche de l’extrême droite... [Lire la suite]