24 avril 2022

Danger de mort

Dans les collections fasciculaires policières du siècle précédent, parmi les dizaines voire les centaines de titres les composant, il n’était pas rare de retrouver certains personnages dans plusieurs récits, voire plusieurs dizaines de récits. C’est le cas dans l’une des dernières grandes collections de fascicules policiers : « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi, qui, entre 1942 et 1959, proposent 560 titres aux lecteurs. J’ai déjà évoqué, dans cette même collection, les plus de 40 titres signés... [Lire la suite]

13 mars 2022

La mort vous parle !

Tel un bon enquêteur, je suis la piste de l’inspecteur Girard (parfois nommé Gérard), un personnage récurrent d’André Charpentier, un journaliste et écrivain de romans et récits fasciculaires d’aventures et policiers (parfois jeunesse), né en 1884 et mort en 1966. Si André Charpentier travailla aussi bien pour la collection « Le Masque », « À ne pas lire la nuit », que pour les éditions Tallandier ou Ferenczi, c’est pour ces derniers qu’une bonne partie de ses courts récits policiers furent destinés. ... [Lire la suite]
06 mars 2022

L'homme du Nebraska

« L’homme du Nebraska » est un fascicule de 32 pages publié en 1952 dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi qui compte plus de 500 titres signés d’auteurs divers. Mais « L’homme du Nebraska » est aussi un titre signé par Paul Tossel, un pseudonyme de Louis Roger Pelloussat (1911-1980), un auteur prolifique de la littérature populaire dont l’entièreté de la production sous son nom ou les pseudonymes de Paul Tossel et Gabriel Gay fut destinée aux... [Lire la suite]
20 février 2022

Documents secrets

Je poursuis ma découverte des aventures de l’Ange, un gentleman cambrioleur né de la plume de Paul Tossel. Pour rappel, Edward Warency, surnommé l’Ange tout simplement parce qu’il a une bouille d’ange, est une sorte de justicier américain qui dépouille les voleurs pour leur reprendre le fruit de leurs larcins et le restituer à ses propriétaires tout en empochant, souvent, une récompense ou une compensation. Il apparaît en 1946 dans la collection de fascicules de 32 pages « Mon Roman Policier » des éditions... [Lire la suite]
20 juin 2021

L'aventure commence à cinq heures

« L’aventure commence à cinq heures » est un fascicule de 16 pages, double colonne, publié dans la collection « Murmure d’Amour » des Éditions du Moulin Vert, en 1947. Il contient un récit indépendant de 11 500 mots, signé J.A Flanigham et met en scène Dick et Betty Reutel un couple glamour de détectives anglais. Derrière le pseudonyme de J.A. Flanigham, nul ne sait, désormais quel écrivain se cachait. Certains prétendent qu’il s’agirait d’un pseudonyme commun à plusieurs auteurs (ce... [Lire la suite]
30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]

09 août 2020

On a volé le secret de l'avion atomique

« On a volé le secret de l’avion atomique » est la 5e aventure de l’inspecteur Paul Barre. Ces aventures, au nombre de 8, se présentaient, en 1945 et 1946, sous la forme de fascicules de 16 pages contenant des récits d’un peu plus de 6 000 mots chacun, et publiés aux Éditions Populaires Monégasques. Une partie des textes est signée Michel Cory, probablement un pseudonyme de l’auteur Maurice Coriem, tandis que le reste n’est pas signé. L’inspecteur Paul Barre est un homme riche et... [Lire la suite]
02 février 2020

L'évasion de Languille

« L’évasion de Languille » est le 23e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » née de la plume de Pierre Yrondy. Initialement, cette série est parue sous la forme de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots à partir de 1934 aux éditions Baudinière. Elle compte plus d’une soixantaine d’épisodes. Pierre Yrondy est un auteur assez énigmatique dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il fut directeur de... [Lire la suite]
02 juin 2019

La mort frappe au 3e rappel

Depuis le temps que je vous en parle, il me semble inutile de vous présenter, désormais, J.A. Flanigham, l'excellent auteur de littérature populaire qui sévit entre 1945 et 1959. D'ailleurs, le voudrais-je que j'en serai totalement incapable puisque l'on ne sait toujours pas qui se cachait derrière ce pseudonyme. La seule chose que nous a laissé l'écrivain est un grand nombres de textes policiers très inspirés du roman noir à l'américaine, disséminés dans diverses collections chez plusieurs éditeurs et faisant vivre, parfois,... [Lire la suite]
17 février 2019

Le tango rouge

« Le tango rouge » est le 11e épisode de la série « Thérèse Arnaud » initialement éditée au milieu des années 1930. Elle conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias l’Agent C. 25, la meilleure espionne du 2e Bureau, lors de la Première Guerre mondiale. Le personnage est né de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy dont on ne sait grand-chose si ce n’est qu’il est également l’auteur d’une autre série, policière, celle-ci : « Marius Pégomas ». Les deux... [Lire la suite]