06 octobre 2019

La tête de mort

Raaa, la littérature populaire française est un vaste territoire difficile à défricher. Mais si la littérature populaire française offre parfois des allures de jungle amazonienne, la littérature populaire québécoise semble bien plus impénétrable pour un petit lecteur de l’hexagone. Aussi, n’ai-je pas grand-chose à raconter sur l’auteur de « La tête de mort », un certain Jean Jacques. Pas beaucoup plus à dire sur la série à laquelle appartient ce titre : « Les aventures policières de l’inspecteur Durand ».... [Lire la suite]

11 août 2019

Le document volé

« Le document volé » est un récit écrit par l’auteur belge Marcel Idiers et publié, à l’origine, sous le pseudonyme de Robert Pedro au sein de la collection « Roman pour la jeunesse » des Éditions Rouff en 1935, dans un format fascicule 32 pages, simple colonne, contenant à peine plus de 12 000 mots. Marcel Idiers est un auteur né en Belgique en 1886 et mort dans les années 1950 qui a beaucoup œuvré pour la littérature populaire, notamment dans les genres... [Lire la suite]
30 juin 2019

L'énigme de la cabine 29

John Strobbins est un personnage inventé par l’auteur José Moselli, un des trop nombreux oubliés de la littérature populaire. L’homme écrivit de très nombreux textes pour les magazines et journaux entre 1910 et 1940 et enchanta un nombre considérable de lecteurs. S’essayant à plusieurs genres (aventures, policier, science-fiction) José Moselli développa plusieurs séries dont « Iko Terouka », « Browning et Cie », « M. Dupont, détective »... dont certaines s’étalèrent sur plus d’une... [Lire la suite]
23 juin 2019

Du sang sur le bitume

Est-il encore besoin de vous dire combien j’adore les romans de J.A. Flanigham ? Ce n’est pourtant pas faute de l’écrire à chacune de mes chroniques sur un de ses titres tant, jusqu’ici, aucun ne m’a réellement déçu. J.A. Flanigham, je ne pourrais vous en dire grand-chose tant il est mystérieux, si ce n’est que derrière ce pseudo se cache un autre nom, tout aussi énigmatique : Raymon Gauthier. Tout ce que l’on sait de lui c’est qu’il œuvra dans la littérature populaire (principalement policière) entre 1946 et 1959 chez... [Lire la suite]
02 juin 2019

La mort frappe au 3e rappel

Depuis le temps que je vous en parle, il me semble inutile de vous présenter, désormais, J.A. Flanigham, l'excellent auteur de littérature populaire qui sévit entre 1945 et 1959. D'ailleurs, le voudrais-je que j'en serai totalement incapable puisque l'on ne sait toujours pas qui se cachait derrière ce pseudonyme. La seule chose que nous a laissé l'écrivain est un grand nombres de textes policiers très inspirés du roman noir à l'américaine, disséminés dans diverses collections chez plusieurs éditeurs et faisant vivre, parfois,... [Lire la suite]
26 mai 2019

S.O.S.

Plus grand monde de nos jours ne s’en souvient malheureusement, mais Amédée Ferdinand Pujol dit René Pujol, fût un acteur majeur de la culture populaire de la première moitié du XXe siècle. « Culture » et non seulement « Littérature », car le bonhomme abreuva de ses œuvres différents médias, que ce fut en tant que journaliste, librettiste, scénariste, auteur de pièces de théâtre, réalisateur de cinéma ou compositeur. Si aucun de ses films n’est demeuré dans l’esprit des cinéphiles les plus avertis, le... [Lire la suite]

26 mai 2019

Meurtres pour zéro

    J.A. Flanigham est un énigmatique auteur de la littérature populaire de l’après seconde guerre mondiale dont je vous ai déjà vanté le talent pour sa série « Bill Disley » contant les aventures d’un détective reporter anglais. Je trouvais à la série et à l’auteur toutes les qualités du monde (bon, j’exagère, mais à peine), estimant que c’était là la meilleure série fasciculaire de 32 pages (ou 16 pages condensées), en tout cas de très court roman approchant les 10 000 mots, que... [Lire la suite]
19 mai 2019

Ramenez-moi vivante !

Allez, je continue ma découverte des auteurs français de la collection mythique « Série Noire » des éditions Gallimard, avec « Ramenez-moi vivante ! » de Michel Lespart, de son vrai nom Michel Beaudet, plus connu sous le pseudonyme de Michel Carnal. Michel Carnal, né en 1928, mort en 2008, est l’auteur d’un grand nombre de romans policiers et d’espionnage. Il a utilisé le pseudonyme de Michel Lespart pour ses trois romans publiés dans la « Série Noire », « Poker... [Lire la suite]
12 mai 2019

Tu vas trinquer San-Antonio

30ème opus de San-Antonio, ça en fait déjà d'éclusés, mais y'en a encore bien plus à dévorer. « Tu vas trinquer San-Antonio » est la suite directe de l'épisode précédent, « Du poulet au menu ». On avait laissé le terrible trio, San-Antonio, Pinaud, Bérurier, sur le pont du paquebot les amenant aux USA, alors qu'ils étaient parvenus à retrouver des documents secrets volés et à se débarrasser de l'espionne qui les transportait. On les retrouve donc sur le pont, dans la rade de New-York. Tu vas trinquer San-Antonio : Deux ivrognes... [Lire la suite]
28 avril 2019

Du poulet au menu

Tiens, ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas « tapé » un petit Sana de derrière les fagots. Oui, car on se jette un San Antonio derrière les lunettes comme on se jetterait un alcool fort derrière la cravate. C’est bon, ça enivre, mais faut le consommer avec modération sinon, on risque de finir aux Sananonyme, ces lecteurs compulsifs des œuvres de San Antonio qui tremblent, bavent et se transforment en zombies quand ils n’ont pas leur dose. Du coup, un petit Sana de temps en temps, ça ne fait pas de mal, ça fait... [Lire la suite]