04 octobre 2020

La nef des dingues

« La nef des dingues » est un roman de Jean Amila, alias Jean Meckert, alias « Excellent auteur à suivre » (même s’il y a peu de chances qu’il sorte prochainement un nouveau roman du fait d’être mort il y a bien trop longtemps : 1995). Jean Amila est un auteur que l’on ne devrait plus avoir à présenter, aussi, si vous ne le connaissez pas, je vous invite à surfer sur Internet pour en savoir plus. Sachez tout de même que l’auteur, né en 1910, commença à écrire au cours des années 1930,... [Lire la suite]

16 août 2020

L'éventreur

« L’éventreur » est la 6e enquête (sur 8) de l’inspecteur Paul Barre, une série développée par Michel Cory (un probable alias de l’auteur Maurice Coriem) en 1945 et 1946 aux Éditions Populaires Monégasques. La série a été publiée sous la forme de fascicules de 16 pages contenant des récits indépendants de 6 000 à 7 000 mots qui ont été intégrés à une collection plus généraliste : « La Clé de l’Énigme ». Elle conte les enquêtes de Paul Barre, un homme riche et... [Lire la suite]
23 février 2020

La main coupée

Marcel Priollet (1884 - 1960) fut un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Avec ses écrits s’ancrant dans les genres à la mode à l’époque (policier, fantastique, aventures, sentimental), l’auteur abreuva les collections fasciculaires de multiples éditions dont, notamment, Ferenczi et Tallandier et ce sous divers pseudonymes (Marcel Priollet, Henry de Tremières, R.M. De Nizerolles, Marcelle-Renée Noll...) Dans son œuvre policière on retiendra deux séries chez... [Lire la suite]
09 février 2020

Onze heures moins le quart

« Onze heures moins le quart » est un titre originellement paru dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, probablement dans la seconde moitié des années 1930 (les livres ne sont pas datés). Cette collection était formatée en fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 8 000 mots (ici, presque 9000). La plupart de la centaine de titres ont été écrits par Marcel Priollet sous le pseudonyme Marcelle-Renée Noll (et peut-être se cache-t-il aussi... [Lire la suite]
05 janvier 2020

L'ombre chinoise

Plus je lis des romans de Georges Simenon et plus je me dis que j’ai été bête d’attendre aussi longtemps pour redonner une chance à l’auteur après avoir (probablement injustement), détesté le premier roman que j’avais lu de lui (le premier Commissaire Maigret, « Pietr-le-letton »). Il est même fort probable que j’apprécierais ce même roman si je le relisais maintenant, sans aucun a priori. Depuis, je découvre petit à petit l’auteur et son personnage au fur et à mesure des romans que je dévore. Le dernier en... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Mygale

Ceux et celles qui sont habitués à mes critiques de livres (il y en a-t-il ? ou bien m’escrimais-je à donner des avis dans le vide ?) n’ignorent pas que je n’aime que les romans policiers. Un roman, sans trame policière, pour moi, c’est comme un plat sans sel, un dessert sans sucre, un film sans action, une comédie française sans humour (pléonasme), bref, je ne lis que du policier. Les mêmes (s’ils existent vraiment) savent également que je suis loin d’être fan des intrigues qui mêlent plusieurs histoires censées n’avoir... [Lire la suite]
28 janvier 2018

L'épouvante

En tant que passionné de la littérature populaire policière, j’ai une petite (moyenne... grande) liste d’auteurs que je veux découvrir.  Dans cette liste, il y a ceux que j’ai déjà découverts, ceux dont je possède plusieurs livres qu’il me faut encore lire et ceux dont je cherche encore des ouvrages. Dans la deuxième catégorie, un auteur, en particulier, est présent à de nombreuses reprises dans les tas d’ouvrages en attente : Henry de Golen. Henry de Golen, dont le vrai nom serait Henry Commenge (1882-1944), est... [Lire la suite]
09 juin 2013

La Bête et la Belle

« La Bête et la Belle » de Thierry Jonquet est un cours roman policier polyphonique. La Bête et la Belle : À écouter Léon, qui prend la vie comme elle vient, la mort frappe à tout va dans sa banlieue. Il suffit de passer la tête dans l'appartement du Coupable pour se retrouver dans l'autre monde. Il faut dire qu'il s'y passe des choses étranges : les poubelles s'accumulent derrière les volets clos... De quoi éveiller les soupçons des habitants de la cité des Lilas Bleus et du commissaire Gabelou ! Mais les... [Lire la suite]
15 août 2012

Méditer pour m'éditer

Devenir éditeur quand vous n'avez ni moyens, ni expérience en la matière, ni contacts dans le milieu est une curieuse idée. Pour en venir à cette extrémité, il faut, soit être fou, soit passionné, soit les deux. Fou, je le suis suffisamment et la passion m'anime toujours comme au premier jour. Cette passion est d'ailleurs née de ma folie. La folie m'a fait croire qu'il serait assez facile de créer et de vendre des livres à une époque où les lecteurs sont de moins en moins nombreux et où la crise laisse de moins en moins de place... [Lire la suite]