31 octobre 2021

La mort porte lorgnon

Maurice Lambert, de son vrai nom Géo Duvic (1900 - 1968) en plus d’avoir été chansonnier et journaliste, est un auteur de littérature fasciculaire sur lequel je ne taris pas d’éloge depuis que j’ai fait connaissance avec sa plume et ses personnages. Au début des années 1940, principalement dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot, une collection de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits entre 12 000 et 15 000 mots, on découvre trois personnages récurrents de l’auteur... [Lire la suite]

24 octobre 2021

On a tué Lilian

Je retrouve avec un immense plaisir la plume de Maurice Lambert et l’un de ses personnages récurrents, le commissaire Mazère avec « On a tué Lilian », un fascicule de 32 pages, double colonne, paru en est 1944 dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot. Pour rappel, Maurice Lambert, de son vrai nom Géo Duvic (1900 - 1968) fut, en plus d’auteur de littérature fasciculaire, journaliste et chansonnier. Dans son œuvre, on remarquera quelques personnages récurrents qui sont tous apparus dans la... [Lire la suite]
11 avril 2021

Ce bon Monsieur Beau

Et je continue ma découverte des enquêtes de l’inspecteur Machard, un personnage récurrent de l’auteur Maurice Lambert. Sur le premier, je puis vous indiquer que ses enquêtes parurent au début des années 1940, principalement dans les collections « Police-Express » des éditions A.B.C. et la « Collection Rouge » des éditions Janicot, sous la forme de fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 à 15 000 mots. Pour le second, il faut bien dire que je ne sais pas... [Lire la suite]
10 février 2019

La victime du Masque Rouge

Ce qui est surprenant, dans la littérature populaire policière, c’est que le lecteur curieux est souvent placé face à des enquêtes, pour situer le texte et l’auteur, souvent bien plus complexes que celles relatées dans lesdits textes. C’est une nouvelle fois le cas avec le personnage du commissaire Benoît, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il semble exister plusieurs commissaires Benoît. L’un, signé Robert et Jean Grimey, au sein de la collection « Les enquêtes du commissaire Benoît », éditée en 1946 par... [Lire la suite]