10 février 2019

Le revenant d'Aix

19e épisode de la série « Marius Pégomas » de l’énigmatique Pierre Yrondy. Pour remettre les choses dans leur contexte, « Marius Pégomas » est une série policière humoristique fasciculaire de 32 pages doubles colonnes (environ 13 000 mots par épisode), publiée en 1936 par les éditions Baudinière. LE REVENANT D’AIX Madame Michèle de Villardonnet est trouvée dans la rue, hagarde et délirante, par l’inspecteur Loutil. Quand le policier la raccompagne chez elle, il découvre,... [Lire la suite]

10 février 2019

Les ciseaux d'argent

« Les ciseaux d’argent » est la 20e enquête du célèbre détective marseillais Marius Pégomas, né de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy au milieu des années 1930. À l’origine, il s’agit d’une série fasciculaire de 32 pages, doubles colonnes (environ 13 à 15 000 mots par épisode) qui comprend 35 titres. (le 36e a été annoncé, mais ne semble pas être paru). Si Pierre Yrondy est mystérieux, on ne sait pas grand-chose de lui si ce n’est qu’il écrivit quelques pièces de théâtre,... [Lire la suite]
03 février 2019

Meurtres sur la colline - L'assassinat de la Colombe

René Byzance est un auteur énigmatique de la littérature populaire dont je vous ai déjà parlé pour sa fameuse série « Les enquêtes du Professeur » publiée au milieu des années 1940 au sein de la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques. Il ouvre la toute nouvelle collection « Bi-Polar » de OXYMORON Éditions, une collection entièrement numérique regroupant deux histoires policières d’un même auteur au sein d’un même ouvrage. Le premier texte, « Meurtres sur la... [Lire la suite]
20 janvier 2019

6 hommes à tuer

Stanislas-André Steeman est un auteur belge de romans policiers que l’immense succès de Georges Simenon a quelque peu éclipsé, du moins, hors de Belgique. Car l’on oublie un peu trop facilement le succès que remporta en son temps cet écrivain et le nombre de films qui ont été adaptés de ses romans. Certes, tout le monde pense à « L’assassin habite au 21 », mais le roman et le film sont l’arbre qui cache la forêt. D’ailleurs, en général, la littérature francophone belge est quelque peu boudée et c’est fort... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Le fils prodigue

  Et voilà, je crois que je viens de finir mon tour du monde de Thomas Fiera ! Bien évidemment je ne parle pas d’un tour du Monde avec un grand M qui m’aurait obligé à quitter un fauteuil dans lequel mes fesses se plaisent à s’écorcher à longueur de temps, supportant difficilement le poids de mon Existence (là, il y a une majuscule, car, sans L je ne suis rien) qui tasse mes vertèbres et accélère le processus de vieillissement apparent d’un corps qui n’est pas celui d’une star, encore moins d’une étoile, car, si un... [Lire la suite]
06 janvier 2019

La tombola des voyous

26e épisode des aventures de San Antonio signé Frédéric Dard. On ne présente plus le commissaire San Antonio, aussi ne vous le présenterais-je pas, pas plus que Bérurier que tout le monde doit connaître, ainsi que Pinaud, les trois format la Sainte Trinité de la série. La tombola des voyous : Quand on prétend être un grand pêcheur, l’as de la ligne toutes catégories, il ne faut pas dévoiler ses secrets... surtout quand ils sont aussi curieux que ceux du valeureux Bérurier. Devinez avec quoi il appâte, le Gros ?... [Lire la suite]

30 décembre 2018

Mathilde et ses mitaines

Tristan Bernard est un auteur dont tout le monde ou presque a déjà entendu parler et qui est célèbre, entre autres, pour ses bons mots. Né un 7 septembre 1866 et mort un 7 décembre 1947, il est l’auteur de nombreux romans et pièces de théâtre. Mais qui se souvient que Tristan Bernard se soit essayé au genre policier ? Ceux et celles qui ont lu « Mathilde et ses mitaines », entre autres, probablement. Mathilde et ses mitaines : Mathilde ne paie pas de mine : « une espèce de... [Lire la suite]
23 décembre 2018

Un immonde chantage

  Le problème, lorsque l’on s’attaque à la lecture d’une série et que l’on veut faire une chronique sur chaque épisode, c’est que l’on est obligé de répéter à chaque fois un peu la même chose (pour ceux qui n’ont pas lu les précédentes chroniques) parce que l’on a affaire aux mêmes personnages, à la même plume, au même genre littéraire... Aussi, je vais faire un résumé succinct : L’auteur de la série « Thérèse Arnaud » est l’énigmatique Pierre Yrondy, auteur, également, de la série... [Lire la suite]
23 décembre 2018

Du sang sur les roses

Thérèse Arnaud, alias C. 25, l’espionne française du Deuxième Bureau, qui œuvra pendant la Première Guerre mondiale, est l’un des deux personnages récurrents créés par l’énigmatique Pierre Yrondy (le premier. Le second étant le célèbre détective marseillais Marius Pégomas). Thérèse Arnaud est une série d’espionnage humoristique (Pierre Yrondy fait du Pierre Yrondy) qui, en 1934, proposa 64 épisodes en fascicules de 32 pages doubles colonnes (environ 15 000 mots). Si chaque histoire... [Lire la suite]
16 décembre 2018

Le mystère du cabanon

Marius Pégomas, le célèbre détective marseillais, est un personnage créé par l'énigmatique écrivain Pierre Yrondy en 1936 pour une série fasciculaire de 36 titres de 32 pages double colonnes (environ 13 000 mots). Chaque épisode est indépendant et « Le mystère du cabanon » est le 17ème de la série. Pour en savoir plus sur la série, le personnage ou l'auteur (même s'il l'on ne sait pas grand chose sur ce dernier) il suffit de se reporter à mes chroniques sur les épisodes précédents. Le mystère du cabanon : Quatre amis attendent... [Lire la suite]