19 juin 2022

Le mystère du taxi bleu

Marcel Priollet fut un pilier de la littérature populaire fasciculaire pendant près d’un demi-siècle à partir de 1910. Réputé pour ses séries dramatico-sentimentales autour des malheurs de jeunes femmes ou jeunes filles, il a également beaucoup œuvré dans le récit policier bien que deux seules séries avérées semblent pouvoir lui être imputées sous son vrai nom et aucun sous ses divers pseudonymes (Henry de Trémières, René Valbreuses, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll…) Pourtant, lorsque l’on épluche son... [Lire la suite]

19 juin 2022

Les buveurs de sang

Je me dois de, sans cesse, me répéter à chacune de mes chroniques sur les textes de Marcel Priollet, signé du pseudonyme de Marcelle-Renée Noll et intégrant, à la fin des années 1930, la collection fasciculaire « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Comme, sur les près de cent titres de la collection, les 9/10 ème sont issus de la plume de Marcel Priollet (1884-1960), un des principaux piliers de la littérature populaire policière et sentimentale (mais pas que), cela m’oblige à... [Lire la suite]
19 juin 2022

Casaque orange, toque blanche

Marcel Priollet… Oui, je sais, je vais me répéter, mais comme tout le monde ne lit pas toutes mes chroniques, certains d’entre vous ignorent encore peut-être qui est Marcel Priollet. Donc, Marcel Priollet (1884-1960) fut un des principaux piliers de la littérature populaire française et plus particulièrement celle fasciculaire (comme Henry Musnik, Paul Dargens, Albert Bonneau, Rodolphe Bringer, Max-André Dazergues, Marcel Allain et quelques autres). Sa production fut immense et... [Lire la suite]
12 juin 2022

Un crime la nuit

Résumé des épisodes précédents : Marcel Priollet est un des principaux piliers de la littérature populaire de la grosse première moitié du siècle dernier. De par son immense production, il alimenta de nombreuses collections fasciculaires, tant de textes policiers que d’autres sentimentaux ou dramatiques et même d’aventures et d’anticipation. Mais c’est avant tout pour ses premiers autour de divers enquêteurs et ses seconds, mettant en scène de jeunes femmes amoureuses ou brisées par la vie et les hommes, qu’il se fit... [Lire la suite]
12 juin 2022

Une infirmière est morte

Je poursuis petit à petit ma découverte des textes de Marcel Priollet publiés dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à la fin des années 1930. Cette collection de près d’une centaine de fascicules de 24 à 32 pages est portée à bout de bras par l’auteur qui, sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll, signe la quasi-intégralité des titres. Bien que les récits soient courts (environ 8 000 mots), en écrire autant en si peu de temps nécessite, de la part de Priollet,... [Lire la suite]
06 juin 2021

Le drame de Juan-les-Pins

Marcel Priollet… Je continue ? Car je ne cesse de parler de cet auteur de littérature populaire fasciculaire né en 1884 et mort en 1960 qui écrivit des centaines et des centaines de récits entre 1910 et la fin des années 1950, pour alimenter les collections de récits d’aventures, fantastiques, dramatico-sentimaux ou policiers et ce sous divers pseudonymes comme Henry de Trémières, René Valbreuse, R. M. de Nizerolles ou Marcelle-Renée Noll. Bien sûr, non, pas besoin de vous en parler, donc. Je vais juste me... [Lire la suite]

06 juin 2021

Les trois épouses de M. Flach

Marcel Priollet (1884 - 1960) fut un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la fin des années 1950. On doit à l’auteur de nombreuses séries fasciculaires dramatico-sentimentales du style « Mariée à quinze ans » ou « Accusé par sa fille » et bien d’autres. Mais, que ce soit sous son nom ou divers pseudonymes (René Valbreuse, Henry de Trémières, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll…), il écrivit également de nombreux récits d’aventures, fantastiques et,... [Lire la suite]
23 mai 2021

Une main a tué dans l'ombre

Allez, encore un petit Marcel Priollet pour la route. « Petit » est généralement un adjectif qui convient bien aux titres de la collection de fascicules « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, vers la fin des années 1930. Petit : car les récits font souvent à peine plus de 7 à 8 000 mots. Petit : car l’éditeur a fait un petit travail sur ses textes, voire, un très mauvais travail, parfois… souvent. Fautes à gogo, coquilles à profusion, des morceaux de phrases qui sautent... [Lire la suite]
23 mai 2021

Le mort de la ligne Croydon-Paris

« Le mort de la ligne Croydon-Paris » est un fascicule de 32 pages publié à la fin des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes et signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, un pilier de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la fin des années 1950. La production de Marcel Priollet est immense et celui-ci usa de plusieurs pseudonymes (Henry de Trémières, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse et... [Lire la suite]
23 mai 2021

Un cas d'hérédité

Marcel Priollet, est-il utile de le rappeler, fut un pilier de la littérature populaire fasciculaire. Entre 1910 et la fin des années 50 il écrivit un nombre incalculable de fascicules de tous genres (sentimentaux, fantastiques, policiers, aventures, dramatiques…) pour de nombreux éditeurs et sous divers pseudonymes (R.M. De Nizerolles, Henry de Trémières, René Valbreuse, Marcelle-Renée Noll…) Si ces personnages récurrents sont principalement à compter dans le domaine sentimental, on notera qu’il écrivit... [Lire la suite]