30 août 2020

L'insaisissable Monsieur John

Bill Disley est un journaliste reporter anglais né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham. Il vécut, entre 1946 et 1959, plus d’une vingtaine d’aventures en deux salves, la première sous la forme de fascicules de 16 ou 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 mots, la seconde sous forme de petits livres de 128 pages. Bill Disley, reporter au « Star Express » est toujours ou presque accompagné de son ami Jeff, un ancien boxeur, ancien pickpocket et de son autre ami, l’inspecteur... [Lire la suite]

30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]
09 juin 2019

Aux limites de l'angoisse

« Aux limites de l’angoisse » est un texte de l’énigmatique J.A. Flanigham publié dans la collection « Police et Mystère » 2e série des Éditions Ferenczi au premier trimestre 1957, sous un format fasciculaire de 64 pages équivalant à un texte d’environ 20 000 mots. Je ne reviendrai pas sur l’auteur dont on ne connaît rien si ce n’est un autre de ses pseudo (nul doute que Flanigham ne soit déjà un pseudo), Raymon Gauthier et qu’il sévit entre 1946 et 1959 dans différentes collections aux... [Lire la suite]
26 mai 2019

Meurtres pour zéro

    J.A. Flanigham est un énigmatique auteur de la littérature populaire de l’après seconde guerre mondiale dont je vous ai déjà vanté le talent pour sa série « Bill Disley » contant les aventures d’un détective reporter anglais. Je trouvais à la série et à l’auteur toutes les qualités du monde (bon, j’exagère, mais à peine), estimant que c’était là la meilleure série fasciculaire de 32 pages (ou 16 pages condensées), en tout cas de très court roman approchant les 10 000 mots, que... [Lire la suite]
07 avril 2019

Filles au rabais

« Filles au rabais » est le 6e et ultime épisode de la série « Les dessous de l’Agence Garnier » signé de l’énigmatique J.A. Flanigham. La série, publiée entre 1955 et 1956 dans le magazine « Miroir-Police », un magazine aussi éphémère que la série, est composée d’épisodes comprenant entre 22 et 25 000 mots et s’inspirant très fortement de la mode de l’époque du roman noir à l’américaine (comme toute la production de Flanigham ? probablement). 6 épisodes, 6 magazines et puis s’en... [Lire la suite]
07 avril 2019

Sang et volupté

On approche lentement de la fin de la série « Les dessous de l’agence Garnier » avec ce 5e et avant dernier épisode : « Sang et volupté ». « Les dessous de l’agence Garnier » est une série policière de 6 épisodes, menée de main de maître par la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham et qui fût publiée en 1955 et 1956 dans l’éphémère magazine « Miroir-Police » (6 numéros). J. A. Flanigham est un auteur de la littérature populaire qui sévit entre 1945 et 1959 sans que l’on sache qui se... [Lire la suite]

31 mars 2019

Toutes des garces !...

« Toutes des garces !... » est le 4e épisode de la série « Les dessous de l’agence Garnier » signée de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham. Je ne reviendrai pas sur l’auteur dont on ignore qui se cachait sous ce pseudonyme si ce n’est le même qui se cachait également sous l’alias Raymond Gauthier. Si vous avez déjà lu tout ou partie de mes critiques sur les textes de J.A. Flanigham, que ce soit à propos des épisodes de ses séries (« Bill Disley, reporter-détective », « Dick et... [Lire la suite]
31 mars 2019

De quoi frémir !

« De quoi frémir ! » est le troisième épisode de la série « Les dessous de l’Agence Garnier » née de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham, un talentueux auteur de la littérature populaire qui sévit entre 1945 et 1959 et dont il est actuellement impossible de cerner qui se cachait derrière ce pseudonyme. « Les dessous de l’Agence Garnier » est une série datant de 1955 et 1956 qui livre 6 épisodes publiés dans les 6 numéros du magazine « Miroir Police ». L’épisode était... [Lire la suite]
31 mars 2019

Les tripes au soleil...

Décidément, ces derniers temps, je suis dans ma période « J.A. Flanigham », un auteur énigmatique de la littérature populaire de la moitié du XXe siècle qui sévît entre 1945 et 1958. Il faut dire que, plus je découvre la plume de ce monsieur (ou, madame... après tout, on ne sait pas qui se cache derrière ce pseudonyme, mais vu la piètre image de la femme reflétée par ses écrits, j’aurai plutôt tendance à dire « Monsieur »...) et plus celle-ci m’enchante, chaque fois pour des raisons différentes, même si les... [Lire la suite]
17 mars 2019

Qui est le mort

« Qui est le mort » est un titre de la série « Dick et Betty, aventuriers modernes », écrite par l’énigmatique J.A. Flanigham, dont il est difficile de définir la position exacte dans la chronologie, mais qui devrait se situer un peu plus vers le début que vers la fin. Je ne m’étalerai pas sur l’auteur, J.A. Flanigham, pour vous en avoir déjà parlé dans d’autres chroniques sur d’autres titres de la série ou bien ceux de son autre série, « Bill Disley, reporter-détective », mais, surtout, pour ne... [Lire la suite]