31 janvier 2021

Malemort

J’ai beau y mettre beaucoup de bonnes volontés, avoir, pour cela, réduit l’éventail de mes choix de lecture, je sais depuis bien longtemps que jamais je n’aurai le temps de découvrir tous les auteurs de langue française de récits policiers. Pourtant, malgré cela, il m’arrive parfois de me demander comment j’ai fait pour ne pas connaître encore tel ou tel auteur. De par la qualité de sa plume ou, au moins, par l’immensité de sa production. C’est une nouvelle fois le cas avec l’auteur du jour : Serge Laforest. ... [Lire la suite]

18 octobre 2020

Le tueur en ciré

« Le tueur en ciré » est un roman de Samuel Sutra que j’ai moyennement aimé ! Voilà ! Ma chronique est terminée ! Raaaaa... mais non, je suis incapable de faire court. Bon, j’ai bien tenté de suivre les conseils que l’auteur a déposés en commentaire de mon article sur un de ses livres précédents, c’est-à-dire de me contenter de dire « j’aime » ou « j’aime pas », mais j’en suis incapable. Désolé Samuel Sutra. Tout d’abord, je me dois de faire une précision, l’avis qui suit ne... [Lire la suite]
06 mars 2013

La réalité dépasse l'affliction

Pour écrire un roman, l'auteur ne se contente pas, paradoxalement, d'écrire. Avant d'écrire, pendant qu'il écrit, après qu'il ait écrit, il lui faut réfléchir, réfléchir et réfléchir. Mais réfléchir ne suffit pas, il lui faut aussi faire des recherches, des recherches et des recherches, et ce, même s'il crée un monde de A à Z. Personnellement, je ne verse pas dans le développement de mondes imaginaires et j'ancre toujours mes histoires dans la réalité profonde, même quand il s'agit d'écrits un peu SF. Pour ce qui est de la saga... [Lire la suite]
01 novembre 2012

Faut-il mâcher le travail au lecteur ?

Voilà une question beaucoup plus importante qu'elle n'y parait. C'est une question que doit ou du moins que devrait se poser tout auteur et tout éditeur. Sur cette question, deux écoles s'opposent. Il y a ceux qui pensent que l'auteur doit s'adapter au lecteur en utilisant un langage abordable et des propos facilement compréhensibles, laisser au lecteur une longueur d'avance pour lui faire croire qu'il est aussi intelligent, si ce n'est plus, que l'auteur, et faire en sorte que le lecteur comprenne tout sans faire le moindre effort.... [Lire la suite]