03 février 2019

Le crime des Quatre Jeudis

Louis Roubaud est un des nombreux journalistes à s’être également essayé au métier de romancier, ou l’inverse, tant ses deux métiers semblent s’être imposés à lui en même temps. Né en 1884 à Marseille et mort à Lyon en 1941, l’homme fût un grand reporter de guerre et un journaliste d’investigation reconnu, ami d’Albert Londres, qui travailla pour de nombreux journaux et magazines dont « Détective », « Le Petit Parisien », « L’Intransigeant »... En parallèle, l’homme écrivit également des... [Lire la suite]

03 février 2019

Le gardien de but de l'Étoile Verte - Le mort sur le ring

Henry Musnik, est-il besoin de le rappeler, a été l’un des piliers de la littérature populaire française des années 1940 - 1950. Sous de nombreux pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasson, Gérard Dixe, Alain Martial, Florent Manuel, Pierre Dennys... et Jean Daye), l’auteur a grandement alimenté moult collections policières et aventures de son époque. Pour ce faire, il a créé une multitude de personnages récurrents dont j’ai déjà évoqué quelques représentants. Mais ce que l’on oublie... [Lire la suite]
27 janvier 2019

Le suicide de M. Boitard - Une affaire manquée

Henry Musnik est un auteur chilien qui fut l’un des principaux piliers de la littérature fasciculaire policière du milieu du XXe siècle. Sous différents pseudonymes (Claude Ascain, Alain Martial, Pierre Olasso, Florent Manuel, Gérard Dixe, Jean Daye), il a alimenté de très nombreuses collections de fascicules policiers de 32, 48, 64, voire 128 pages, principalement au sein des éditions cultes Ferenczi, mais pas que. Henry Musnik avait pour particularité de bien souvent, au sein... [Lire la suite]
06 janvier 2019

La dactylo disparue

Francis Bayard est un détective né de la plume de Jean des Marchenelles, un auteur né en 1913, mort en 1995, et qui fut, également, pigiste dans un journal puis auteur de pièces de théâtre. Jean des Marchenelles dirigea la collection « Police-Privée » pour les éditions S.I.L.I.C. entre 1942 et 1944 qui ne comprend que des titres issus de sa production, principalement des fascicules de 32 pages, dont 8 titres sont consacrés au fameux détective Bayard. « La dactylo disparue » semble être le... [Lire la suite]
11 novembre 2018

L'étrange sursis

Bill Disley est un journaliste à la vocation de détective né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham derrière lequel l’on ne sait pas qui se cache réellement. Les premières éditions des aventures du reporter datent de 1946 et celles-ci s’étalèrent sur plusieurs collections au rythme de nouvelles éditions ou de rééditions sous un autre titre, sur des formats de 32 pages, 48 pages et 128 pages. Les deux premiers formats proposent des textes entre 10 000 et 13 000 mots, quant au dernier, il... [Lire la suite]
11 novembre 2018

L'étrange mort d'Arthur Higgens

Bill Disley est un reporter-détective né de la plume de J.A. Flanigham vers la fin des années 1940. Difficile de dire qui se cache derrière le pseudonyme de J.A. Flanigham. LA BNF indique un autre pseudonyme : Raymon Gauthier, une rumeur laisserait entendre que l’écrivain Marcel Idiers pourrait être l’auteur de cette série... qui sait ??? Peu importe, d’ailleurs, l’auteur, seuls les personnages et les textes comptent pour moi et il faut savoir que dans le format contraignant d’édition de l’époque... [Lire la suite]

28 octobre 2018

Le Club des Six

Bill Disley, est un personnage littéraire né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham, dans les années 1940 et qui vécu diverses aventures éditées sous formats livrets de 32, 48 pages, puis 128 pages. Bill Disley est un jeune reporter anglais travaillant au « Star Express ». C’est un jeune homme porté un peu sur l’alcool, beaucoup sur les femmes et passionnément sur le mystère et les aventures. Il est souvent accompagné de son ami Jeff, un ancien boxeur et ancien malfrat qu’il a sorti d’une... [Lire la suite]
21 octobre 2018

Le crime de Wood'House

Bill Disley est un reporter de la littérature populaire, né au milieu des années 1940 de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham, derrière lequel se cache, selon la BNF, un autre pseudo : Raymond Gauthier. À part cela, on ne sait rien sur l’auteur si ce n’est qu’il maîtrisait à la perfection le format très contraignant du roman très court édité en fascicules ou livrets de 32 pages soit, environ, 10 000 mots. On connaît son talent, effectivement, pour peu qu’on ait déjà lu des aventures de... [Lire la suite]
14 octobre 2018

Une femme dans l'ombre

Bill Disley, le reporter-détective, est un personnage de la littérature populaire française créé par l’énigmatique J.A. Flanigham derrière lequel se cache un auteur au nom probablement bien moins « anglophone » dont la BNF nous fournit comme autre pseudonyme Raymond Gauthier. Bill Disley a vu ses aventures éditées sous des formats courts : 32/48 pages, mais aussi sous un format un peu plus étalé : 128 pages. Bill Disley, dans l’esprit, est une sorte de Nestor Burma (pas celui de la... [Lire la suite]
07 octobre 2018

Mystère autour d'un collier

Bill Disley est un reporter-détective anglais né, dans les années 1940, de la plume de J.A. Flanigham, un pseudonyme qui en cache un autre, Raymond Gauthier, qui lui-même cache une identité qui nous est à l’heure actuelle inconnue. Bill Disley a vécu de nombreuses aventures dans de courts romans édités, à l’époque, aux formats 16 pages, 32 pages, 48 pages ou 128 pages en fonction des collections et des rééditions. Les éditions de 16 à 48 doivent receler des textes d’environ... [Lire la suite]