04 juillet 2021

On t'enverra du monde

Quand je ne sais pas quoi lire et que j’ai la flemme ou pas le temps de chercher vers quel bouquin me pencher, il n’est pas rare que je saute sur le prochain San Antonio. Si je parle de « prochain », n’entendez pas, par-là, que je sois bêta lecteur de Frédéric Dard (même s’il m’arrive d’être un gros bêta par moment). Non, Frédéric Dard écrit beaucoup moins depuis qu’il est mort et un San Antonio est forcément issu de la plume de Frédéric (tant pis pour Patrice). Non, quand je dis « prochain », je veux... [Lire la suite]

07 mars 2021

Les fauves humains

Henry Musnik, dois-je encore le présenter ? Probablement… L’auteur, né au Chili à la fin du XIXe siècle, fut l’un des grands piliers de la littérature populaire fasciculaire qu’il abreuva de centaines de textes. Sa production est telle et signée de tant de pseudonymes qu’il est bien difficile d’établir sa bibliographie exhaustive. S’il s’est essayé à divers genres littéraires, c’est avant tout et surtout au récit policier qu’il s’est consacré. Sous divers pseudonymes (Alain Martial, Claude Ascain,... [Lire la suite]
28 février 2021

Le secret du porte-cartes

Jack Desly est un cambrioleur né de la plume de Claude Ascain, un pseudonyme de l’écrivain Henry Musnik, un pilier de la littérature populaire française du second tiers du XXe siècle, bien que né au Chili à la fin du XIXe siècle. L’auteur avait coutume, par praticité, de s’appuyer sur des héros de papier connus de tous, pour créer ses personnages afin de ne pas avoir à trop les décrire et les présenter, ce qui, dans les formats courts dans lesquels il exerçait souvent (fascicules de 32 ou 64 pages),... [Lire la suite]
11 octobre 2020

Luj Inferman' et La Cloducque

« Luj Inferman' et La Cloducque » est la preuve indiscutable que l’auteur Pierre Siniac écrivait sous l’emprise de l’alcool... de la marijuana... de l’extasy... des amphétamines... de la cocaïne... des champignons hallucinogènes... de tous les psychotropes possibles et imaginables. Ou alors, « Luj Inferman' et La Cloducque » serait la preuve que Pierre Siniac était totalement barré, ce qui semble être le cas, bien que cela n’empêche pas la prise de certaines substances en sus. En 1971, Pierre Siniac,... [Lire la suite]
23 août 2020

Tancrède et l'Ange de Corcyre

La littérature populaire, en général, et la littérature populaire fasciculaire, en particulier, regorgent des personnages récurrents dont je raffole tant. Mais, dans cette seconde forme de la paralittérature, il est parfois difficile de repérer ces héros récidivistes, car leurs aventures étaient souvent noyées au sein de collection plus généraliste. Ainsi, s’il est évident que des séries dédiées, souvent en partie éponymes, cachaient ces justiciers de papiers (« Marc Jordan », « Marius Pégomas »...)... [Lire la suite]
21 juin 2020

Kidnapper n° 3

« Kidnapper n° 3 » (en anglais dans le texte) est une enquête de Claude Prince, le détective radiesthésiste créé par Marcel Priollet sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll. Paru initialement dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à une date indéterminée se situant probablement au milieu des années 1940. Elle contient presque une centaine de titres dont plus de 70 sont signés Marcelle-Renée Noll. « Kidnapper n° 3 » est le 2e titre de la... [Lire la suite]

14 juin 2020

La Vierge volée

« La Vierge volée » est la 10e aventure de Théodore Rouma, le gentleman cambrioleur, détective, justicier, créé par l’auteur Jean d’Auffargis. La série « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma » est initialement parue en 1946 aux éditions S.E.B.F. et est composée en deux salves d’une dizaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un peu plus de 10 000 mots chacun. Derrière Jean d’Auffargis se cacherait un certain Maurice Laporte, créateur des... [Lire la suite]
10 mai 2020

Lettres anonymes

Et on retrouve le commissaire Benoit et toute son équipe dans « Lettres anonymes » 4e titre d’une série de 14 initialement parue sous la forme de fascicules de 12 pages, double colonne, contenant des récits de 10 000 à 12 000 mots en 1946 aux éditions Nicéa. Le ou les auteurs qui se cachent derrière les pseudonymes Robert et Jean Grimey (ROBERT en majuscule, sur la couverture, laissant imaginer qu’il puisse s’agir d’un pseudonyme à lui seul et non d’un prénom à associer au patronyme Grimey)... [Lire la suite]
12 avril 2020

L'insaisissable Mr Brown

La littérature populaire française (je vais me restreindre au seul genre qui m’attire : le policier) de la première moitié du XXe siècle est un vaste océan de mots, de récits, d’auteurs que le commun des lecteurs ignore désormais. Certes, des noms d’écrivains ou de personnages affleurent au fil des vagues de souvenirs (Rouletabille, Arsène Lupin, Fantomas, Gaston Leroux, Maurice Leblanc, Maigret... Mais sous cette partie immergée de l’iceberg littéraire, roulent et coulent une quantité incommensurable de... [Lire la suite]
31 mars 2019

De quoi frémir !

« De quoi frémir ! » est le troisième épisode de la série « Les dessous de l’Agence Garnier » née de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham, un talentueux auteur de la littérature populaire qui sévit entre 1945 et 1959 et dont il est actuellement impossible de cerner qui se cachait derrière ce pseudonyme. « Les dessous de l’Agence Garnier » est une série datant de 1955 et 1956 qui livre 6 épisodes publiés dans les 6 numéros du magazine « Miroir Police ». L’épisode était... [Lire la suite]