08 avril 2018

Les rats de Montsouris

Tiens, je l’avais loupé, celui-là, dans ma découverte des nouveaux mystères de Paris de Léo Malet. J’étais passé directement de « La nuit de Saint-Germain-des-Prés » à « M’as-tu vu en cadavre ? » sans me rendre compte que j’en loupais un. Le manque est désormais comblé. Les rats de Montsouris : Dans la chaleur étouffante d’une nuit de l’été 1954, Ferrand, un ancien truand et camarade de captivité au Stalag, téléphone à Nestor Burma et lui demande de le rejoindre rue du... [Lire la suite]

11 mars 2018

M'as-tu vu en cadavre ?

Léo Malet, faut-il le rappeler, savait manier la plume. Oui, malheureusement, il faut le rappeler puisque, à la lecture des polars actuels force est de constater que ce n’est pas le cas de tout un chacun. Et c’est en partie pour cette raison que je me replonge régulièrement dans les écrits d’hier, afin de trouver une qualité qui n’est plus mise en avant de nos jours. Volonté de l’écrivain ou de son éditeur ? Mode dans l’air du temps ? Crainte de se priver d’un lectorat basique ? Mimétisme avec les auteurs à... [Lire la suite]
29 janvier 2017

Fièvre au Marais

Tout comme Frédéric Dard et son San-Antonio, Léo Malet et son Nestor Burma se sont avérés, pour moi, des valeurs sûres. Sûres, car, même dans les intrigues les moins intéressantes, le style suffit à me procurer un minimum de plaisir littéraire, ce qui n’est pas le cas de biens des romans actuels. Fièvre au Marais : Par un printemps pourri, Nestor Burma connaît des difficultés financières qui l’obligent à se rendre chez le prêteur sur gages Jules Cabirol. Mal lui en prit, car il retrouve son cadavre.... [Lire la suite]
08 janvier 2017

La nuit de Saint-Germain-des-Prés

Léo Malet est un auteur qui avait une véritable plume et son personnage de Nestor Burma est un héros voire antihéros, très attachant. Comme je le disais dans une chronique sur un autre livre de la série, avec l’assurance d’un bon personnage et d’une bonne plume, il ne manque plus qu’une bonne histoire pour conquérir le lecteur. « La nuit de Saint-Germain-des-Prés » est le titre qui peut me contredire. Effectivement, dans cet opus, l’histoire laisse la place à l’Histoire littéraire à travers la visite de... [Lire la suite]
20 décembre 2016

Rosic et Vorgan, deux flics à l'ancienne

Arthur Conan Doyle est resté dans la mémoire collective grâce à son Sherlock Holmes. Tout d’abord publiées dans un magazine, les aventures de son héros ont très vite été regroupées et canalisées. Georges Simenon doit grandement sa notoriété à son commissaire Maigret. Si le célèbre policier est déjà esquissé à travers les traits de l’inspecteur N° 49 dans « les aventures de Yves Jarry » – une série de romans signés Georges Sim, un pseudo évident de l’auteur – et si Maigret apparaît nommément, de... [Lire la suite]
24 août 2016

Littérature Populaire

La littérature populaire est un genre aux contours flous, aux frontières mouvantes, qui est considéré différemment par les gens selon leurs goûts (ce qui se défend), leur niveau social, leur âge, leur culture... La littérature populaire est apparue au milieu de XIXème siècle avec le succès de certains auteurs comme Eugène Sue, Alexandre Dumas... et les créations de collections de livres destinés au « peuple », cette catégorie de la population socialement et culturellement « défavorisée ». Pour le coup, le... [Lire la suite]
04 octobre 2015

Des kilomètres de linceuls

Léo Malet nous amène dans le second arrondissement à travers ce second roman de la saga « Les Nouveaux Mystères de Paris ». Des kilomètres de linceuls : La rue des Petits Champs est parmi celles où l'on rencontre les plus jolies femmes de Paris... songeait rêveusement Nestor Burma lorsque entra dans son bureau Esther Lévyberg. Elle venait demander, contre le fantôme de son amant, la protection du détective pour elle et son frère. Son frère qui vendait, rue des Jeûneurs, de la toile au kilomètre. De la toile dont on... [Lire la suite]
24 mai 2015

Le soleil nait derrière le Louvre

Léo Malet est le père de Nestor Burma, le détective immortalisé à l'écran par Guy Marchand. « Le soleil nait derrière le Louvre » est le premier épisode de la série « Les Nouveaux Mystères de Paris » écrite par Léo Malet. Si ce roman est le premier de la série, ce n'est pas la première aventure de Nestor Burma, ni dans l'ordre d'écriture ni dans l'ordre chronologique. Dans l'ordre d'écriture, la première aventure de Burma se nomme « 120, rue de la Gare » et, dans l'ordre chronologique, « Les Neiges... [Lire la suite]
30 novembre 2014

120, rue de la Gare

« 120, rue de la Gare » est un roman de Léo Malet. C'est par ce roman que l'auteur nous présente son personnage fétiche de Nestor Burma. 120, rue de la Gare : Burma avait pris ces huit mois de captivité en Allemagne comme de longues vacances. Libéré en 1941, il regagne Paris et son agence « Fiat lux », en sommeil depuis le début de la guerre. Pas pour longtemps. À la halte de Lyon, une fusillade éclate et son ex-collaborateur Colomer est abattu sous ses yeux. Il lance dans un dernier cri :... [Lire la suite]