08 septembre 2019

Une dangereuse voisine

Est-il bien utile de présenter Thérèse Arnaud, alias l’agent C. 25, du Deuxième Bureau, personnage d’espionne de la Première Guerre mondiale créé par l’énigmatique Pierre Yrondy en 1934 et qui vécut plus d’une soixantaine de missions au sein des éditions Baudinière sous un format fasciculaire 32 pages, double-colonne dont chaque récit indépendant s’étalait sur un peu plus de 13 000 mots ? Est-ce tout aussi bien utile de présenter Pierre Yrondy, auteur de littérature populaire qui, en plus de cette... [Lire la suite]

23 décembre 2018

Un immonde chantage

  Le problème, lorsque l’on s’attaque à la lecture d’une série et que l’on veut faire une chronique sur chaque épisode, c’est que l’on est obligé de répéter à chaque fois un peu la même chose (pour ceux qui n’ont pas lu les précédentes chroniques) parce que l’on a affaire aux mêmes personnages, à la même plume, au même genre littéraire... Aussi, je vais faire un résumé succinct : L’auteur de la série « Thérèse Arnaud » est l’énigmatique Pierre Yrondy, auteur, également, de la série... [Lire la suite]
23 décembre 2018

Du sang sur les roses

Thérèse Arnaud, alias C. 25, l’espionne française du Deuxième Bureau, qui œuvra pendant la Première Guerre mondiale, est l’un des deux personnages récurrents créés par l’énigmatique Pierre Yrondy (le premier. Le second étant le célèbre détective marseillais Marius Pégomas). Thérèse Arnaud est une série d’espionnage humoristique (Pierre Yrondy fait du Pierre Yrondy) qui, en 1934, proposa 64 épisodes en fascicules de 32 pages doubles colonnes (environ 15 000 mots). Si chaque histoire... [Lire la suite]