31 mars 2019

Les tripes au soleil...

Décidément, ces derniers temps, je suis dans ma période « J.A. Flanigham », un auteur énigmatique de la littérature populaire de la moitié du XXe siècle qui sévît entre 1945 et 1958. Il faut dire que, plus je découvre la plume de ce monsieur (ou, madame... après tout, on ne sait pas qui se cache derrière ce pseudonyme, mais vu la piètre image de la femme reflétée par ses écrits, j’aurai plutôt tendance à dire « Monsieur »...) et plus celle-ci m’enchante, chaque fois pour des raisons différentes, même si les... [Lire la suite]