01 mai 2022

La capture du Grand Maître

Qui a déjà lu une aventure du Grand Maître, ce génie du mal aux cent visages et aux mille noms, en lutte contre son ennemi juré, l’agent du Deuxième Bureau Daniel Marsant, se doute que « La capture du Grand Maître » indique probablement qu’il s’agit là du dernier épisode de la série. Et ce lecteur (ou lectrice) n’aura pas tort, car il ou elle aura raison. Effectivement, « La capture du Grand Maître » un fascicule de 64 pages publié en 1940 dans la collection « Police et Mystère » des... [Lire la suite]

13 février 2022

La Maison Noire

L’Ange, de son vrai nom Edward Warency, est un des nombreux ersatz d’Arsène Lupin dont la littérature populaire pullule suite au succès des aventures du héros de Maurice Leblanc. On ne compte d’ailleurs plus les clones du gentleman cambrioleur dans la littérature fasciculaire, un monde dans lequel la concision des textes et la rapidité d’écriture exigée obligeaient, bien souvent, les auteurs à s’appuyer sur des personnages récurrents inspirés de héros déjà ancrés dans l’imaginaire des lecteurs. Ainsi, parmi ces... [Lire la suite]
16 janvier 2022

Mrs Chandley joue du trombone

J’arrive bientôt à la fin de la série « Mister Nobody, l’Homme au masque de Satin », une série publiée, à l’origine, en 1946, sous la forme de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. L’auteur en est Edward Brooker, de son vrai nom Édouard Ostermann, né en 1904 et dont on perd toute trace après 1947. Edward Brooker, avant la Seconde Guerre, signa un grand nombre de romans policiers et d’espionnages puis s’exerça, durant le... [Lire la suite]
02 janvier 2022

Le Groupe du Serpent Noir

Je poursuis ma lecture des aventures de l’agent Daniel Marsant du Deuxième Bureau en lutte contre le Grand Maître, le génie du crime, l’homme aux cent masques et aux mille noms, son ennemi juré qu’il poursuit dans le monde entier. Pour rappel, les aventures de Daniel Marsant comportent 17 épisodes qui sont initialement parus sous la forme de fascicules de 64 pages contenant des récits indépendants d’environ 18 000 mots dans la collection « Police et Mystère » des éditions Ferenczi (certains... [Lire la suite]
21 novembre 2021

Bienfaiteur malgré lui

Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur si cher à Maurice Leblanc, est probablement né, en partie, de l’inspiration de personnages littéraires (Arthur J. Raffles de Ernest William Hornung ; Le chevalier Dupin d’Edgar Alan Poe), peut-être également de celle de véritables cambrioleurs comme Marius Jacob (dont la vie est un roman)… Toujours est-il qu’Arsène Lupin, incontestablement, fut source d’inspiration pour de nombreux auteurs, de tous pays, aussi bien scénaristes pour le cinéma ou la télévision que pour... [Lire la suite]
29 août 2021

La grande colère du Chief-Inspector Fox

Je poursuis ma découverte de la série fasciculaire « Mister Nobody – l’Homme au masque de satin ». Celle-ci, publiée en 1946, comporte 16 titres de 16 pages contenant, chacun, un récit indépendant d’environ 13 000 mots et contant les aventures d’un gentleman cambrioleur, Mister Nobody, et de son valet, ami et complice, Jonas Cobb alias Froggy (car son visage ressemble à une face de batracien). L’auteur en est Edward Brooker, un auteur assez mystérieux et dont on ne sait pas grand-chose à... [Lire la suite]

23 mai 2021

Le mort de la ligne Croydon-Paris

« Le mort de la ligne Croydon-Paris » est un fascicule de 32 pages publié à la fin des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes et signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, un pilier de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la fin des années 1950. La production de Marcel Priollet est immense et celui-ci usa de plusieurs pseudonymes (Henry de Trémières, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse et... [Lire la suite]
07 mars 2021

Alerte à la banque

Henry Musnik est un auteur de littérature populaire né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production fut immense et principalement destinée aux collections fasciculaires de l’époque. S’il s’essaya à différents genres littéraires, c’est surtout dans le domaine du récit policier qu’il écrivit. Difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant l’homme écrivit et, surtout, tant il usa de pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial…) et tous ne sont... [Lire la suite]
29 novembre 2020

J'ai bien l'honneur de vous buter

Voici encore quelques années, je n’avais jamais dévoré la prose de Frédéric Dard pas plus que fait une réelle connaissance de son personnage mythique, le commissaire San Antonio. Pourtant, adepte inconditionnel du polar, de l’humour, et, pourquoi pas, de l’argot, ainsi que de la littérature populaire, cette série s’adressait, semblait-il, tout particulièrement à moi. C’est la raison pour laquelle je décidais à l’époque de découvrir la série, lentement mais sûrement, dans l’ordre chronologique de publication. En début... [Lire la suite]
30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]