16 octobre 2022

N'accusez personne

Yann Le Cœur est un auteur dont seuls les amateurs de récits d’enquêteurs de la première moitié du siècle antérieur ont été des lecteurs. Né en 1902 et mort prématurément en 1951, Yann Le Cœur, de son vrai nom Jean-Marie Le Lec, s’est lancé dans l’écriture de romans policiers au début des années 1940. En quelques années, il écrivit une demi-douzaine de romans dont la double particularité est de se dérouler dans la région de Quimper et de mettre en scène Martial Le Venn alias le commissaire Mars (et quelques autres personnages... [Lire la suite]

13 juin 2021

Dans un château

Marcel Priollet (1884 - 1960), auteur de littérature populaire fasciculaire spécialisé dans les récits dramatico-sentimentaux et dans ceux policiers, bien qu’il ait également œuvré dans le fantastique et l’aventure. Entre 1910 et 1960, il écrivit un nombre considérable de textes et de séries sous son nom ou sous pseudonymes (Henry de Trémières, René Valbreuse, R. M. de Nizerolles, Marcell-Renée Noll). Vers la fin des années 1930, il signe, sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll, la grande majorité des... [Lire la suite]
30 mai 2021

Le secret d'un prêtre

J’en ai déjà beaucoup parlé donc je vais tenter de faire court : Marcel Priollet, entre 1910 et la fin des années 1950, fut un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire tant dans les genres fantastique, qu’aventure, dramatico-sentimental, que policier. Sa production fut immense. Il la signa de son nom ou de divers pseudonymes : René Valbreuse, Henry de Trémière, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll… S’il est surtout connu pour ses séries autour des drames de la vie de... [Lire la suite]
24 janvier 2021

Le doigt coupé

Marcel Priollet, auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire, fut actif entre 1909 et le milieu des années 1950. Immense production. Genres préférés : drame et sentiments, aventures, anticipation et policier. L’auteur a œuvré sous divers pseudonymes (Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri de Trémières, René Valbreuse…) pour différents éditeurs. Si ses séries dramatiques sont nombreuses, celles policières le sont beaucoup moins. En série avérée on n’en compte guère que deux, au... [Lire la suite]
24 janvier 2021

L'auto 67.A

« L’auto 67.A » est un récit publié à l’origine sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la 2e série de la collection « Le Roman Policier » des Éditions Ferenczi en 1926. Sur l’auteur, Louis Sollard, je ne vous dirai pas grand-chose pour la bonne et simple raison que je ne sais rien sur lui si ce n’est qu’il écrit au moins 4 récits policiers pour les deux séries de cette mythique collection illustrée par Gil Baer. L’AUTO 67.A Le milliardaire Jérémie R. Wood,... [Lire la suite]
29 novembre 2020

Le suicide de Danyèle X...

L’inconvénient, avec les fascicules de la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi (une collection datant des années 1920) c’est qu’ils sont difficiles à trouver. À ce point difficile, qu’il est, à l’heure actuelle, impossible d’en faire une liste exhaustive du fait que les passionnés de littérature populaire qui s’emploient à cette tâche n’ont jamais réussi à mettre la main sur certains numéros de cette collection. L’avantage, avec les fascicules de la collection « Le Roman Policier »… outre... [Lire la suite]

15 novembre 2020

Le sillon tragique

H.J. Magog alias Henri-Georges Jeanne est un auteur majeur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui a un peu été oublié. Auteur prolifique de romans d’aventures, romans policiers, romans fantastiques, contes, feuilletons… dont nombre romans ont été diffusés dans les magazines et les journaux de l’époque sous forme de feuilletons. Il a notamment inondé les pages du journal « Le Matin » avec ses romans et une chronique quotidienne, « Les 1 001 matins » que... [Lire la suite]
23 août 2020

Tancrède se marie

Ultime aventure de Tancrède que ce « Tancrède se marie » ! Tancrède Ardant est un personnage d'aventurier, voleur, justicier, né de la plume du mystèrieux Frédéric Sipline. Ses aventures, au nombre de 5, furent publiées en 1944 au sein de la « Collection Rouge » des éditions Janicot sous la forme de fascicules de 32 pages double colonne contenant des récits allant 12 000 à 15 500 mots. Si à l'origine de la série, Tancrède Ardant était largement inspiré du personnage d'Arsène Lupin, au court des épisodes, celui-ci devint plus... [Lire la suite]
19 juillet 2020

Le fantôme du Val-Mercier

« Le fantôme du Val-Mercier » est le 14e et dernier épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » une collection de 14 fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants de 10 000 à 12 000 mots publiée à partir de 1946 par les éditions Nicéa. Je ne peux rien dire sur les auteurs, Robert et Jean Grimey, des pseudonymes, probablement, dont on ne sait rien. À noter qu’une autre collection avec le même nom a été publiée à peu près à la même époque... [Lire la suite]
05 juillet 2020

Le numéro 32 s'est évadé

La littérature populaire fasciculaire compte un nombre incalculable de séries entre le début et la moitié du XXe siècle. Dans le seul genre policier, une liste exhaustive serait probablement impossible. Parmi cette ribambelle de textes issus de plumes d’auteurs aguerris, parfois devenus culte ou bien plus obscurs, voire totalement impossibles à identifier, on trouvera deux séries à la même dénomination : « Les enquêtes du commissaire Benoit ». Si l’une est développée par Gérard Dixe (un pseudonyme de... [Lire la suite]