23 mai 2021

Une main a tué dans l'ombre

Allez, encore un petit Marcel Priollet pour la route. « Petit » est généralement un adjectif qui convient bien aux titres de la collection de fascicules « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, vers la fin des années 1930. Petit : car les récits font souvent à peine plus de 7 à 8 000 mots. Petit : car l’éditeur a fait un petit travail sur ses textes, voire, un très mauvais travail, parfois… souvent. Fautes à gogo, coquilles à profusion, des morceaux de phrases qui sautent... [Lire la suite]

23 mai 2021

Le mort de la ligne Croydon-Paris

« Le mort de la ligne Croydon-Paris » est un fascicule de 32 pages publié à la fin des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes et signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, un pilier de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la fin des années 1950. La production de Marcel Priollet est immense et celui-ci usa de plusieurs pseudonymes (Henry de Trémières, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse et... [Lire la suite]
23 mai 2021

Un cas d'hérédité

Marcel Priollet, est-il utile de le rappeler, fut un pilier de la littérature populaire fasciculaire. Entre 1910 et la fin des années 50 il écrivit un nombre incalculable de fascicules de tous genres (sentimentaux, fantastiques, policiers, aventures, dramatiques…) pour de nombreux éditeurs et sous divers pseudonymes (R.M. De Nizerolles, Henry de Trémières, René Valbreuse, Marcelle-Renée Noll…) Si ces personnages récurrents sont principalement à compter dans le domaine sentimental, on notera qu’il écrivit... [Lire la suite]
16 mai 2021

Le pendu du transbordeur

Je poursuis ma découverte des enquêtes de l’inspecteur Machard, de Maurice Lambert, avec « Le pendu du transbordeur » un fascicule de 18 pages, double colonne, publié en 1946, dans la collection « Allo Police ». En ce qui concerne l’auteur, Maurice Lambert est un alias de Georges O. Duvic, alias Géo Duvic, un auteur de littérature populaire et chansonnier né en 1900 et mort en 1968. Sa production fut principalement dirigée vers le genre policier et, pour ce faire, il développa plusieurs... [Lire la suite]
16 mai 2021

Monsieur Benoit

Maurice Lambert, j’en parle beaucoup, ces derniers temps, même si je ne sais pas grand-chose sur cet auteur, Georges Duvic, de son vrai nom, à part qu’il est né en 1900, mort en 1968, qu’il fut aussi chansonnier et passionné de pêche au point d’écrire des articles sur le sujet dans un magasine spécialisé… Heureusement, et c’est ce qui m’intéresse le plus, j’en connais davantage sur sa plume et ses personnages. Notamment deux de ses héros : le commissaire Mazère et l’inspecteur Machard, deux enquêteurs littéraires... [Lire la suite]
16 mai 2021

L'alibi de minuit

La littérature populaire fasciculaire policière, bien que le prisme semble très réduit, est composée d’un nombre incalculable de textes répartis dans des centaines de collections, chez des dizaines d’éditeurs, depuis le début des années 1900 jusqu’à la fin des années 1950. Pour les écrire, des dizaines d’auteurs se sont tués à la tâche. Parmi eux, la plupart furent d’obscurs écrivains et le sont demeurés avec le temps. D’autres furent des auteurs reconnus (Rodolphe Bringer, H. J. Magog, Georges Simenon,... [Lire la suite]

09 mai 2021

Monsieur Chivet

Si vous êtes comme moi, que vous aimez les enquêtes, aussi bien au cinéma, dans les jeux, à la télévision ou dans la littérature, à lire ou à écrire, alors, forcément, vous devriez aimer « Les enquêtes du commissaire Lenormand » une drôle de série fasciculaire, si ce n’est pour son intérêt purement littéraire, ni pour l’intrigue des histoires, au moins pour la complexité de la remettre dans le bon sens et d’en analyser tous les tenants et les aboutissants. Je m’explique, car, ainsi exposé, cela ne doit pas faire sens pour... [Lire la suite]
09 mai 2021

Le drame au War-Office

  S’il n’est pas rare que d’anciens policiers finissent par écrire des romans policiers, on pourrait se poser la question de savoir si d’anciens espions se reconvertissent souvent, par la suite, en auteurs de romans d’espionnage. En la matière, je pourrais nommer Charles Robert-Dumas, un professeur d’allemand, décoré de la croix de Guerre en 1918, et fait chevalier de la Légion d’honneur en 1919. Il poursuivra alors sa carrière aux Renseignements et, lui qui écrivait depuis longtemps des contes pour enfants, se lancera... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 mai 2021

Cadavres en location

Et voilà, les meilleures choses ont une fin… les mauvaises, aussi, d’ailleurs… aussi, il n’y a pas de raison que les choses sympathiques n’en aient pas une. « Cadavres en location » est la 7e et dernière enquêtes des sœurs Bodin, Blanche et Berthe, deux vieilles filles septuagénaires vivant ensemble et ayant pour passion l’investigation et pour chance (qui n’est pas une chance pour tout le monde) que les gens ont la fâcheuse tendance de se faire assassiner autour d’elles. L’auteur de la série est... [Lire la suite]
09 mai 2021

Un monsieur de Vichy

« Un monsieur de Vichy » est un roman de H. J. Magog paru en 1941 à la fois en feuilleton dans les journaux et en livre dans la collection « Sur la Piste » des éditions Baudinière. H.J. Magog est un auteur majeur (mais par trop oublié) de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui œuvra dans différents genres (fantastique, aventures, sentimental, policier) et dans différents formats allant du conte (notamment pour la chronique « Les mille et un matins » du journal Le... [Lire la suite]