19 septembre 2021

Un coupable de trop

On ne dira jamais trop que la littérature populaire fasciculaire policière est une « scène de crime » à partir de laquelle se déroulent les enquêtes les plus exaltantes. Certains penseront que j’en fais trop, et peut-être auront-ils raisons. Toujours est-il que cet univers demeure bien mystérieux et bien méconnu un peu à l’image des grands fonds sous-marins. Mettons de côté les métaphores hasardeuses pour revenir à un sujet peut-être bien moins épineux que certains, mais tout de même très intéressant : la vie... [Lire la suite]

12 septembre 2021

Six billets de cent francs

Je poursuis donc ma lecture de la série « Le Petit Détective » d’Arnould Galopin, une collection de 83 fascicules de 20 pages double-colonne contenant des textes à suivre d’environ 8 000 mots. Pour rappel, cette série est parue à partir de 1934 et est censée être la dernière écrite par Arnould Galopin, un auteur de littérature populaire connu pour ses nombreuses séries interminables autour de jeunes héros ou de ses récits d’anticipation. Je dis « censée », car, récemment, j’ai... [Lire la suite]
05 septembre 2021

Le lecteur mécontent

Je poursuis des enquêtes de l’extravagant A. B. C. Mine (pour Annibal Blaise Cyprien), un sympathique et rondouillard rentier quinquagénaire qui aime se mêler des affaires des autres, surtout quand elles reposent sur des crimes. L’auteur, Maurice Lambert (1900 - 1968), alias Géo Duvic, était également journaliste spécialisé dans l’art de la pêche. Maurice Lambert se consacra principalement à la littérature populaire fasciculaire (même s’il s’exerça dans d’autres styles). Et c’est à travers les excellentes enquêtes du... [Lire la suite]
05 septembre 2021

L'homme immobile

Je poursuis avec un plaisir sans cesse renouvelé ma découverte de la plume et des personnages de Maurice Lambert. Maurice Lambert, de son vrai nom Georges Duvis (1900 - 1968) est un auteur de littérature populaire dont on sait peu de chose si ce n’est qu’il fut également chansonnier, qu’il écrivit des articles liés à la pêche et qu’il privilégia, dans ses récits, le genre policier. J’ai déjà évoqué l’auteur pour deux de ses personnages récurrents, le commissaire Mazère et l’inspecteur Machard. Je découvre aujourd’hui un... [Lire la suite]
29 août 2021

Une traversée mouvementée

En littérature populaire, comme en d’autres matières, les succédanés sont généralement copiés des succès d’années… précédentes. Oui, un peu d’humour, un bref jeu de mots, histoire que mon introduction liminaire (pléonasme) diffère quelque peu des précédentes que j’ai écrites à propos de la même série, de mêmes personnages, du même auteur. La série : « Mister Nobody – l’Homme au masque de satin », une série de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants publiés à partir de... [Lire la suite]
22 août 2021

Le squelette a disparu

Tout a une fin, même les quêtes les plus futiles ! Que ce soit par la fin du quêteur, ou parce que son but a été atteint. Voici donc, aujourd’hui, le point final d’une de mes nombreuses recherches littéraires avec la lecture du dernier (non pas dans le sens de parution) épisode des enquêtes de l’inspecteur Gonzague Gaveau, alias le Professeur. Ce personnage, né de la plume, probablement de René Byzance, alias Jean Buzançais (je dis « probablement », car tous les épisodes ne sont pas signés, même ci... [Lire la suite]

22 août 2021

L'écluse du canal de Panama

José Moselli !!! Avoir tant écrit, avoir été tant lu, apprécié, voire adulé, pour disparaître par la suite, dans les nimbes de l’anonymat ! Quelle injustice, quelle erreur, quelle misère ! Alors, pour faire reconnaître cet auteur de littérature populaire né en 1882 et mort en 1941, surnommé « L’écrivain sans livre » du fait que l’entièreté de sa production fut destinée à des magazines jeunesses des éditions Offenstadt, je suis obligé de me répéter, ad nauseam, de résumer la vie et l’œuvre de l’auteur... [Lire la suite]
15 août 2021

Suzanne et les ringards

Jean-Bernard Pouy est un génie ! Bon, ça, je le clame à chaque fois que je parle de l’auteur et je ne suis pas le seul à le dire. Mais Jean-Bernard Pouy n’est pas du genre des génies à produire un nombre restreint d’œuvres géniales, mais de celui de produire énormément d’avoir des idées à profusion, de les partager, de les offrir, voire, de les livrer même incomplètes, même si ce n’est pas dans le meilleur écrin. Jean-Bernard Pouy, de livre en livre, ne cesse d’inventer des personnages intéressants, originaux,... [Lire la suite]
15 août 2021

La voyageuse du Rapide Paris-Marseille

Henry Musnik fut un auteur très prolifique de la littérature populaire fasciculaire française, bien que né au Chili en 1895. Également journaliste sportif, Henry Musnik, sous de très nombreux pseudonymes (Alain Martial, Claude Ascain, Jean Daye, Gérard Dixe, Pierre Dennys, Pierre Olasso, Florent Manuel… et bien d’autres) écrivit un nombre incalculable de fascicules (pour la plupart de 32 ou 64 pages) dans différents genres dont principalement le genre policier. Sur près de trois... [Lire la suite]
08 août 2021

Les Dents de Diamant

José Moselli est le genre d’auteurs méconnus et dont, pourtant, il faudrait presque toute une vie pour lire l’ensemble de sa production. Effectivement, sous différents pseudonymes, dont Jacques Mahan ou Piere Agay, Joseph Théophile Maurice Moselli (1882 -1941) fut un écrivain extrêmement prolifique dont l’ensemble de la production fut destinée à des magazines jeunesse des éditions Rouff, ce qui lui valut le surnom de « écrivain sans livre ». À partir de 1910, après une jeunesse tumultueuse passée sur les mers... [Lire la suite]