23 octobre 2022

Le tueur du canal

Je découvre l’œuvre d’Alexandre Léoty et son personnage récurrent, le journaliste Gabriel Hadour, un peu dans le désordre. J’ai fait la connaissance des deux à travers « Le Diable des Pyrénées », la 4e aventure de Gabriel Hadour, me semble-t-il, pour ensuite lire « Les ombres du Midi », la seconde et maintenant « Le tueur du canal », la troisième aventure du personnage. Alexandre Léoty est né en 1983 et vivant à Villefranche-de-Lauragais, non loin de Toulouse et a suivi une... [Lire la suite]

16 octobre 2022

Les ombres du midi

  De temps en temps, j’aime bien découvrir un ouvrage publié par T.D.O. Éditions, un petit éditeur d’à côté de chez moi (qui n’est plus si petit que cela) et que j’ai découvert quand il n’en était encore qu’à ses balbutiements… J’apprécie l’évolution de la maison d’édition et, comme d’une production purement terroir, elle s’est, depuis, penchée un peu plus vers le monde du roman policier (terroir, tout de même), cela me permet, quelquefois, de lire un des livres qu’ils ont publiés. Récemment, j’ai découvert, par leur... [Lire la suite]
16 octobre 2022

N'accusez personne

Yann Le Cœur est un auteur dont seuls les amateurs de récits d’enquêteurs de la première moitié du siècle antérieur ont été des lecteurs. Né en 1902 et mort prématurément en 1951, Yann Le Cœur, de son vrai nom Jean-Marie Le Lec, s’est lancé dans l’écriture de romans policiers au début des années 1940. En quelques années, il écrivit une demi-douzaine de romans dont la double particularité est de se dérouler dans la région de Quimper et de mettre en scène Martial Le Venn alias le commissaire Mars (et quelques autres personnages... [Lire la suite]
09 octobre 2022

V.I.T.R.I.O.L.

  Il y a une passerelle évidente entre certains métiers et celui d’écrivain. La plus usitée, du moins par le passé, est indéniablement celle « journaliste-romancier ». Journaliste, écrivain, deux métiers de plumes. De plus, les reporters d’hier étaient obligés de captiver les lecteurs et, du coup, maîtrisaient déjà la plupart des qualités nécessaires à un bon écrivain. Plus récemment (quoiqu’elle existait déjà depuis des décennies) apparaît la passerelle « policier-romancier ». Olivier Norek en est... [Lire la suite]
02 octobre 2022

Les Pirates de la voie ferrée

Bien que José Moselli (1882-1941) soit surnommé péjorativement « l’écrivain sans livre », il fut l’auteur d’une immense production… entièrement destinée à des journaux et magazines de la première moitié du XXe siècle. La plupart de ses récits furent publiés dans des magazines jeunesse des éditions Offenstadt. S’il est désormais plus connu pour ses récits d’anticipation (« La fin d’Illa », par exemple), on ne doit pas occulter la part policière de la bibliographie de l’auteur même si sa plume, inspirée... [Lire la suite]
21 août 2022

Le vampire de Falcomstone

L’Ange est un personnage né de la plume de l’auteur Paul Tossel, de son vrai nom Louis-Roger Pelloussat (1911-1980), qui apparaît entre 1946 et 1957 dans 23 courtes aventures disséminées dans les 550 fascicules de la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi… Edward Warency est un voleur d’un genre particulier. Il ne s’attaque qu’aux grands criminels qu’il dépouille de leurs biens mal acquis afin de les restituer à leurs légitimes propriétaires non sans oublier de percevoir sa part... [Lire la suite]

21 août 2022

Flagrance Lila

Marcel Fortesse, vous connaissez ? Probablement non. Et Jean-Pierre Ribat ? Pas plus… Voilà qui est à la fois réconfortant et décevant : constater que les bons auteurs ne sont pas forcément les plus connus… Jean-Pierre Ribat, né en 1961 à Toulouse, est un médecin généraliste devenu médecin urgentiste à Mantes-la-Jolie… Probablement après les horreurs vécues à Haïti où il s’est rendu après le tremblement de terre, J.-P. se lance dans l’écriture et en 2012 paraît son premier roman « Pas... [Lire la suite]
14 août 2022

Plus rien à perdre

J.-A. Flanigham est un auteur qui me tient tout particulièrement à cœur, car j’ai apprécié tous les titres que j’ai lus et j’en ai lu déjà un certain nombre. Pourtant, je ne sais rien de J.-A. Flanigham, rien, car il s’agit là d’un pseudonyme de la littérature populaire fasciculaire des années 1950 et que personne, aujourd’hui, ne sait quel était l’écrivain qui se cachait derrière ce paravent. Certains avancent qu’il s’agissait d’un pseudonyme commun à plusieurs auteurs, mais j’ai bien du mal à croire à cette... [Lire la suite]
07 août 2022

On n'y échappe pas

Je ne connais de Boris Vian que son double maléfique : Vernon Sullivan, le pseudonyme sous lequel il signa quelques romans noirs subversifs tels « J’irai cracher sur vos tombes » ou « Et on tuera tous les affreux »… Et le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas du tout apprécié cette facette de l’auteur bien que je sois un inconditionnel des romans policiers sous toutes leurs formes, même sous celle du roman noir à l’américaine des années 40-50… Aussi, il pourrait être étonnant que... [Lire la suite]
24 juillet 2022

Le manoir hanté

« Le manoir hanté » est, à l’origine, un fascicule de 32 pages, double-colonne, paru en 1943 dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot. Il est signé L. van der Haeghe. Il met en scène deux personnages récurrents de l’auteur que l’on retrouve dans plusieurs titres écrits pour la même collection : le commissaire Barma et le détective Paul Duval (ainsi que son jeune assistant Stanislas). Effectivement on retrouve ces personnages (des fois Barma sans Duval et inversement) dans au moins... [Lire la suite]