23 mai 2021

Le mort du Vieux-Chemin

« Le mort du Vieux-Chemin » est un roman policier de Jean-Toussaint Samat, un auteur né à Marseille en 1891, mort à Aix-en-Provence en 1944 et qui fut également journaliste. Si l’homme fut connu pour ses romans policiers et d’aventures dont certains furent primés à leur époque, il le fut aussi pour ses faits d’armes pendant la Première Guerre mondiale, en tant que pilote d’avion, pour lesquels il fut distingué et pour avoir donné sa vie pour la Patrie durant la Seconde Guerre. Malheureusement, depuis sa mort, même si un... [Lire la suite]

18 avril 2021

Le mort de la Canebière

Je poursuis donc ma découverte de la plume de l’auteur Jean-Toussaint Samat à travers les aventures de l’un de ses personnages récurrents, le commissaire Levert. Après avoir lu et apprécié « L’horrible mort de Miss Gildchrist », j’avais pourtant mis plusieurs années avant de replonger dans une des enquêtes du commissaire Levert. Mais, à la lecture de « Le mort à la fenêtre », et face aux indéniables qualités du roman, j’en concluais que je ne devais plus attendre aussi longtemps avant de retrouver le policier. ... [Lire la suite]
11 avril 2021

La mort sous enveloppe

Après avoir découvert le personnage de l’inspecteur devenu au fil du temps commissaire Mazère, me voici parti à la découverte d’un autre personnage récurrent de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur, chansonnier et journaliste spécialisé dans la pêche, né en 1900. Cet autre héros lambertien n’est autre que l’inspecteur Machard, qui deviendra également commissaire par la suite. Les deux personnages (ainsi qu’un autre, A.B.C. Mine) se retrouvent, entre le début et la fin de 1940, dans les mêmes collections... [Lire la suite]
27 décembre 2020

Les tarots de la mort

« Les tarots de la mort » est une aventure « extraordinaire » de Théodore Rouma, un gentleman cambrioleur né de la plume de l’auteur Jean d’Auffargis. La série « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma » est initialement parue à partir de 1946 sous la forme de fascicules de 24 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots chez les éditions S.E.B.F. L’auteur, Jean d’Auffargis, de son vrai nom Maurice Laporte, fut le créateur, en... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Allô !... S. V. P.

Je vous ai déjà tellement parlé de l’auteur de littérature populaire Marcel Priollet que je vais, cette fois-ci, faire court. Marcel Priollet à partir de 1910 et pendant un demi-siècle, abreuva de nombreuses collections fasciculaires dans les genres à la mode à son époque : sentimental, aventures, policier et fantastiques. Sa production est telle qu’il est difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes publiés sous divers pseudonymes : Marcel Priollet, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri... [Lire la suite]
24 mai 2020

La mort est exacte au rendez-vous

Si vous lisez un tant soit peu mes chroniques, vous connaissez désormais ma passion pour la littérature populaire policière fasciculaire de la première moitié du XXe siècle, ces récits oscillant entre 7000 et 30 000 mots, d’un petit format souple que l’on pouvait glisser dans sa poche pour lire à tous moments. Les centaines de collections et les milliers de titres qu’elles contiennent ont abreuvé la soif des lecteurs, bien souvent issu du milieu populaire, pendant des décennies. Des auteurs, désormais cultes, y ont... [Lire la suite]

26 avril 2020

Lord Darnell est mort à l'aube

La littérature populaire fasciculaire policière est un monde un peu opaque où, tout comme dans une affaire criminelle, il est parfois difficile d’identifier l’auteur, mais également de lister les méfaits de celui-ci. C’est un peu le cas pour le titre qui m’intéresse aujourd’hui : « Lord Darnell est mort à l’aube ». Publié à l’origine en fin 1946 dans la collection « Murmures d’amour » des éditions du Moulin Vert, sous la forme d’un fascicule de 16 pages, double colonne, contenant un récit d’un... [Lire la suite]
12 janvier 2020

Rendez-vous avec la mort

« Rendez-vous avec la mort » est un titre paru dans la collection fasciculaire de 32 pages « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi, en 1952. Son auteur, Florent Manuel, s’avère être Henry Musnik, caché sous pseudonyme. Henry Musnik est un pilier de la littérature populaire fasciculaire qu’il abreuva durant plus de 20 ans, à partir du début des années 1930, d’une quantité astronomique de courts récits destinés aux collections fasciculaires de l’époque. Il fut édité, sous... [Lire la suite]
01 décembre 2019

Les frasques du décapité

Georges Grison (1841 - 1928) est un auteur dont je vous avais déjà parlé pour deux autres titres : « Mais où est le cercueil ? » et « Les assassins fantômes » deux titres dont la première édition se fit dans les années 1920, sous la forme de fascicules de 32 pages, au sein de la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi et qui furent réédités dans la collection « Police et Mystère » au milieu des années 30, sous la forme de fascicules de 64 pages. Il... [Lire la suite]
13 octobre 2019

Un cadavre dans un placard

« Un cadavre dans un placard » est le 10e épisode de la série « Marc Jordan, détective » dont l’auteur demeure inconnu et qui, à partir de 1907, suite au succès des traductions des « Nick Carter » provenant d’outre-Atlantique, proposa 62 fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits plus ou moins indépendants d’environ 20 000 mots. « Marc Jordan » est totalement inspiré de son homologue américain « Nick Carter », que ce soit dans le style, le genre... [Lire la suite]