18 novembre 2018

Les fausses gouttes de sang.

  Nick Carter est le personnage emblématique de la littérature populaire policière américaine qui fit les beaux jours des lecteurs outre-Atlantique pendant près d’un siècle. Cependant, il a également été à l’origine d’une révolution dans le monde de la littérature populaire française. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire l’avant-propos qui accompagne les rééditions des aventures de Nick Carter par OXYMORON Éditions. Ce qu’il faut tout de même savoir c’est que Nick Carter, dans sa première vie aux É.-U., a... [Lire la suite]

04 novembre 2018

Le secret de la Folle-aux-chats

Bill Disley est un reporter-détective créé par la plume de J.A. Flanigham au cours des années 1940. Je ne vous dirais pas qui se cache derrière le pseudonyme utilisé pour signer ces aventures, personne ne le sait vraiment. Ce sont les mystères de la littérature populaire du siècle dernier. Tout ce que vous avez à savoir est que les aventures de Bill Disley ont été éditées, au départ, sous plusieurs formats : livret 32 pages, livret 48 pages et livret 128 pages. Les deux premiers formats offrent... [Lire la suite]
07 octobre 2018

Mystère autour d'un collier

Bill Disley est un reporter-détective anglais né, dans les années 1940, de la plume de J.A. Flanigham, un pseudonyme qui en cache un autre, Raymond Gauthier, qui lui-même cache une identité qui nous est à l’heure actuelle inconnue. Bill Disley a vécu de nombreuses aventures dans de courts romans édités, à l’époque, aux formats 16 pages, 32 pages, 48 pages ou 128 pages en fonction des collections et des rééditions. Les éditions de 16 à 48 doivent receler des textes d’environ... [Lire la suite]
26 août 2018

La chambre au clair de lune

Henry Musnik, auteur d’origine chilienne de langue française est un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Effectivement, sous son nom ou sous de nombreux pseudonymes (Claude Ascain, Alain Martial, Pierre Olasson, Jean Daye, Gérard Dixe...) il a écrit de très nombreux titres qui ont abreuvé les diverses collections de l’époque des éditions Ferenczi & fils, mais aussi de leurs confrères. Dans cette immense production, des personnages reviennent fréquemment,... [Lire la suite]
22 juillet 2018

Un appel dans les ténèbres

René Trotet de Bargis est un auteur assez mystérieux de la littérature populaire, comme beaucoup d’auteurs, me direz-vous, dont on connaît quelques pseudonymes (Roland de Novesne, René de Bargis, Guy de Bargis) et qui œuvra dans les différents genres littéraires à la mode à l’époque (policier, sentimental, aventure, fantastique...). OXYMORON Éditions s’est déjà intéressé à l’auteur en rééditant, dans la collection « Les Cadennes » le titre « Le silence fatal ». « Le silence fatal » mettait en scène... [Lire la suite]
10 juin 2018

Meurtres sans meurtrier

Marcel Priollet est un auteur qui a œuvré principalement dans les genres « policier », « sentimental » et « aventures ». Sous son nom et sous plusieurs pseudonymes (R.M. de Nizerolles, Henry de Tremières, René Valbreuse, Marcel-René Roll...), il a écrit un nombre incalculable de titres dont plusieurs autour de personnages récurrents, autant dans un genre que dans l’autre. Mais, en ce qui me concerne, c’est la production policière qui m’intéresse et l’on notera dans celle-ci diverses... [Lire la suite]
29 avril 2018

Les doigts dans le nez

Probablement le 22e opus de la série San-Antonio, « Les doigts dans le nez » suit directement « Ca tourne au vinaigre » puisque Bérurier est en convalescence de ses blessures. Les doigts dans le nez : Il se soulève, prend sa chaise et me l’abat sur le crâne. Aussi fastoche que je viens de vous le dire. Mon bras paralysé par le coup de poêle à frire n’a pas eu la force de se lever pour braquer le soufflant. Je biche le siège en pleine bouille et illico je me trouve inscrit au barreau. Ça se met à... [Lire la suite]
25 février 2018

Le mystère du paquebot

Henry de Golen et l’inspecteur Poncet sont de retour pour ce que j’aurais aimé appeler le meilleur, mais qui, finalement, ne sera qu’un roman très vite oublié. « Le manoir de la peur » m’avait laissé espérer une amélioration dans la style, l’ambiance et surtout dans le charisme du personnage principal, l’inspecteur Poncet. Dans « Jacopo le forçat », le rôle du policier se cantonnait à voyager et à flirter avec un des personnages clés de l’affaire. Loin d’être dans du policier pur jus, de Golen nous proposait... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 janvier 2013

Des femmes qui tombent

Pierre Desproges est considéré par certains comme un génie de l'écriture et un esthète de la langue française. Bien sûr, "certains" exagèrent souvent et sont poussés par une subjectivité rare et un manque de recul total. Pourtant, dans ce cas particulier, force est de constater que "certains", dont je fais partie, ont raison. Effectivement, s'il est des affirmations hasardeuses, celui qui clame que Desproges était un génie de l'écriture est assuré de ne pas se tromper. Mais, si Desproges excellait dans les écrits courts, qu'en... [Lire la suite]