11 octobre 2020

Cause toujours...

Bon, je vais en revenir au parallèle que je fais souvent entre une rencontre avec un livre, un auteur, des personnages et celle que l’on pourrait faire d’une personne en chair et en os. Cette rencontre, selon moi, se déroule souvent avec des sentiments similaires. Parfois, un livre nous séduit dès les premiers mots comme on pourrait ressentir un coup de foudre amical ou amoureux envers une personne dès les premiers instants. D’autre fois, la séduction s’impose lentement, au fur et à mesure des pages ou des conversations... Il n’est... [Lire la suite]

27 septembre 2020

Le mystère de l'auto grise

Je vous ai déjà tellement parlé de Marcel Priollet, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de faire court. Marcel Priollet, entre 1910 et 1960 fut l’un des piliers majeurs de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans des genres aussi variés que les romans policiers, sentimentaux, fantastiques, d’aventures et jeunesse. Pour ce faire, il usa de quelques pseudonymes : Henry de Trémières, René Valbreuse, R.M. de Nizerolles ou Marcelle Renée Noll. Dans le seul genre qui m’intéresse, le... [Lire la suite]
20 septembre 2020

Un meurtre aux Six Jours / La souricière

« Un meurtre aux Six Jours » est un titre de Jean Daye publié en 1949 dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi sous la forme d’un fascicule de 32 pages contenant un récit de 8 600 mots. Jean Daye est un des nombreux pseudonymes de l’auteur Henry Musnik alias Claude Ascain, alias Alain Martial, alias... L’auteur d’origine chilienne fut l’un des auteurs les plus prolifiques de la littérature populaire et il abreuva de nombreuses collections, chez de... [Lire la suite]
30 août 2020

La noyée de l'île Séguin

« La noyée de l’île Séguin » est un fascicule de 32 pages paru initialement dans la mythique collection « Le Roman Policier » des Éditions Ferenczi en 1922 et réédité dans la collection « Police et Mystère » des mêmes éditions en 1933 sous la forme d’un fascicule de 64 pages. Le titre est signé René Trotet de Bargis un auteur dont on ne sait pas grand-chose à part qu’il est né en 1884 en Algérie et mort, au même endroit en 1924. Il écrivit dans les genres sentimentaux, policiers, aventures,... [Lire la suite]
16 août 2020

L'éventreur

« L’éventreur » est la 6e enquête (sur 8) de l’inspecteur Paul Barre, une série développée par Michel Cory (un probable alias de l’auteur Maurice Coriem) en 1945 et 1946 aux Éditions Populaires Monégasques. La série a été publiée sous la forme de fascicules de 16 pages contenant des récits indépendants de 6 000 à 7 000 mots qui ont été intégrés à une collection plus généraliste : « La Clé de l’Énigme ». Elle conte les enquêtes de Paul Barre, un homme riche et... [Lire la suite]
09 août 2020

Le secret de Pen-Houarn

« Le secret de Pen-Houarn » est un court roman de Maxime Audouin... Maxime Audouin, ce nom ne vous dit sûrement pas grand-chose (sauf si vous lisez régulièrement mes chroniques) fût, il y a plus d’un siècle, un écrivain renommé (surtout en Vendée). De son vrai nom Eugène Delacroix, il prit le nom de sa mère (Audouin) comme pseudonyme quand il se lança dans le journalisme et l’écriture après un début de carrière en tant qu’enseignant puis Principal de collège. Ayant toujours vécu en Vendée, la plupart de... [Lire la suite]

26 juillet 2020

Le mystère du cap des mouettes

« Le mystère du cap des mouettes » est le 20e épisode de la série fasciculaires « Marc Jordan », publiée à partir de 1907, aux éditions Ferenczi. Mais remettons tout d’abord cette série dans son contexte et rendant lui son rôle pivot dans l’immense pan de la littérature populaire qu’elle occupe. Cette série eut pour volonté de surfer sur le succès des traductions d’une série fasciculaire américaine : “Nick Carter” qui, alors, depuis déjà de nombreuses années, ravissait le jeune lectorat... [Lire la suite]
19 juillet 2020

Cent vingt victimes

« Cent vingt victimes » est le 12e épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » parue à partir de 1946 aux éditions Nicéa sous la forme de fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 10 000 à 12 000 mots. Les auteurs sont Robert et Jean Grimey, deux personnes sur lesquelles je ne sais rien. Il faut noter qu’une autre série de fascicules publiés vers la même époque porte le même nom, mais a été développée par les auteurs... [Lire la suite]
12 juillet 2020

Le secret du molosse

Marcel Priollet fut l’un des piliers de la littérature populaire fasciculaire pendant près de 50 ans à partir de 1910. Sa production fut immense, et s’exerça dans différents genres littéraires, mais avec une prédilection pour le policier, l’aventure et les romans sentimentaux. À lui seul, sous son nom ou sous divers pseudonymes (Henry de Trémières, Marcelle Renée Noll, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse... auxquels on peut probablement rajouter Gérard Dartis et Géo Max), il alimenta de nombreuses collections de... [Lire la suite]
05 juillet 2020

La pierre maléfique

« La pierre maléfique » est le 9e épisode d’une série publiée, à l’origine, en 1946, par les éditions Nicéa, sous la forme de 14 fascicules de 12 pages, double colonne, contenant des récits d’environ 10 000 mots : « Les enquêtes du commissaire Benoit ». Les auteurs, Jean Grimey et Robert Grimey (ou juste ROBERT, comme stipulé sur les couvertures). Ces auteurs sont de nos jours inconnus ce qui laisse penser qu’il s’agit là de pseudonymes. À noter qu’il ne faut pas... [Lire la suite]