27 novembre 2022

Un mort en visite

Je poursuis ma découverte de la collection « Les Trois As » des éditions Chantal, une collection d’une vingtaine de fascicules de 32 pages débutée en 1941 puis reprise après la Seconde Guerre mondiale, en proposant à la fois des nouveaux titres et des rééditions, ce qui bouleverse un peu l’ensemble et laisse un flou quant à l’ordre réel des titres puisqu’ils ont la fâcheuse tendance à changer de numérotation voire d’illustration de couverture. « Un mort en visite » est ce que le troisième titre de cette... [Lire la suite]

06 novembre 2022

Trop tard, Mrs Grant !

Maurice Lambert, de son vrai non Géo Duvic (1900-1968) est un auteur qui est entré dans mon palmarès des maîtres du fascicule policier grâce à son style, ses personnages et, surtout, sa maîtrise du format fasciculaire et du genre policier. Effectivement, les enquêtes de ses personnages récurrents (le commissaire Mazère, l’inspecteur Machard, l’ancien policier A.B.C. Mine) m’ont enthousiasmé par la qualité littéraire, mais surtout par cette maîtrise rare du format fasciculaire, 32 pages (textes de 8 à... [Lire la suite]
09 octobre 2022

Un crime au Palais d'Hiver

George Trombert (1874-1949) fut tout d’abord un sportif de haut niveau. C’est en escrime (Fleuret, épée, sabre) qu’il remporta, en 1920, 3 médailles par équipe aux Jeux olympiques d’Anvers en 1920 (deux d’argent et une de bronze). Mais George Trombert rendit également des services à la France pendant la Première Guerre mondiale, du moins, suffisamment pour être élevé au rang de Chevalier de la Légion d’honneur en 1923. Enfin, et c’est ce qui m’intéresse le plus, George Trombert fut également écrivain. Sous... [Lire la suite]
18 septembre 2022

Calculs Sévères à Saint-Nazaire

  Le commissaire Anconi est le personnage récurrent né de la plume de Rémi Devallière, un ancien médecin en hôpital qui, après sa retraite à Pornichet, s’est lancé dans l’écriture. En 2015, il publie, aux éditions Alain Bargain, « L’esprit Hoëdic », son premier roman et la première enquête du commissaire Anconi, un Marseillais en exercice à Paris et se rendant sur l’île d’Hoëdic pour enquêter sur la mort accidentelle de son ancien directeur… Comme ce premier opus m’avait bien plu, j’ai décidé d’enchaîner... [Lire la suite]
11 septembre 2022

Le visiteur inconnu

Bon, je vais faire court, car je vous ai déjà énormément parlé de Henry Musnik en chroniquant quelques-unes de ses nombreuses séries. Henry Musnik (1895-1957) est né au Chili. Pourtant, il est devenu journaliste sportif, en France, mais aussi et surtout l’un des principaux pourvoyeurs de la littérature fasciculaire entre 1930 et sa mort… Sous de très nombreux pseudonymes (Claude Ascain, Alain Martial, Pierre Olasso, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe… et bien d’autres), il signa un nombre... [Lire la suite]
04 septembre 2022

Accident à 9 heures 40

Je poursuis ma découverte des enquêtes de l’inspecteur Marcellin, un personnage né de la plume du très prolifique Henry Musnik (1895-1957), un journaliste et écrivain né au Chili et qui, à partir des années 1930, devint l’un des principaux pourvoyeurs des collections fasciculaires de la littérature française. Principalement orienté vers les genres aventures et policiers, Henry Musnik, sous de nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Alain Martial, Pierre Dennys, Jean Daye, Gérard Dixe,... [Lire la suite]

14 août 2022

Plus rien à perdre

J.-A. Flanigham est un auteur qui me tient tout particulièrement à cœur, car j’ai apprécié tous les titres que j’ai lus et j’en ai lu déjà un certain nombre. Pourtant, je ne sais rien de J.-A. Flanigham, rien, car il s’agit là d’un pseudonyme de la littérature populaire fasciculaire des années 1950 et que personne, aujourd’hui, ne sait quel était l’écrivain qui se cachait derrière ce paravent. Certains avancent qu’il s’agissait d’un pseudonyme commun à plusieurs auteurs, mais j’ai bien du mal à croire à cette... [Lire la suite]
31 juillet 2022

La main de sang

Entre 1943 et 1944, les éditions Janicot proposèrent aux lecteurs la « Collection Rouge » regroupant un peu plus de 100 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants entre 10 000 et 12 000 mots. Rares sont les auteurs participant à cette collection à être des habitués de la littérature fasciculaire. On notera bien sûr, Jean des Marchenelles, Maurice Lambert, mais pour le reste, ce sont des écrivains que l’on retrouve rarement ailleurs. Et ce fut souvent... [Lire la suite]
24 juillet 2022

La villa des suspects

Je poursuis ma découverte de la plume de Lucien van der Haeghe, un auteur sur lequel je n’ai guère d’informations si ce n’est qu’il était actif dans les années 1940 et qu’il était probablement de la région Nord, comme l’attestent ses collaborations avec l’auteur et éditeur lillois Jean des Marchenelles… La rencontre avec un auteur, dans mon cas, n’est jamais meilleure que si elle est faite par l’entremise d’un personnage récurrent. Cela tombe bien, L. Van der Haeghe, pour la « Collection Rouge » des éditions... [Lire la suite]
24 juillet 2022

La preuve accablante

Lucien van der Haeghe est un écrivain sur lequel je n’ai guère de renseignements si ce n’est qu’il officiait au milieu des années 1940 et qu’il était probablement ancré dans la région Nord, du fait de ses multiples collaborations avec l’écrivain et éditeur Jean des Marchenelles… En 1943, 1944, pour le compte des éditions Janicot, il écrit quelques récits policiers pour la « Collection Rouge », qui seront publiés sous la forme de fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits d’environ... [Lire la suite]