28 juillet 2019

Un enlèvement audacieux

Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer qui est Marius Pégomas, le célèbre détective marseillais inventé par l’énigmatique auteur de littérature populaire Pierre Yrondy et qui vécu 35 aventures éditées par La Baudinière sous le format de fascicules 32 pages, double colonne, contenant environ 13 000 mots en 1936 à la suite des aventures de Thérèse Arnaud, l’espionne française, du même auteur ??? Oui, je sais bien, tout en vous disant que je ne vous expliquerais pas, malgré une concision qui... [Lire la suite]

21 juillet 2019

Le sourire de mort

Marius Pégomas est de retour pour un 28e épisode : « Le sourire de mort ». Marius Pégomas est un détective marseillais né de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy en 1936. Le personnage qui vécut 35 aventures fut créé pour prendre la succession de Thérèse Arnaud, l’espionne française, une héroïne du même Pierre Yrondy, qui participa à 65 missions au sein, tout comme son homologue, d’une collection éponyme de fascicules 32 pages double colonne offrant des épisodes... [Lire la suite]
07 juillet 2019

Un cimetière dans un jardin

Troun de l’air ! Vaï ! Vous allez finir par savoir qui est Marius Pégomas, ce pitchounet, pas moinss !!! Non, mais, qué Pastis ! Bon, cette énumération quasi exhaustive des expressions plus ou moins réellement marseillaises utilisées par Pierre Yrondy n’ont d’autre but que de varier un peu les introductions inhérentes aux critiques que j’ai pu écrire sur les différents titres de la série « Marius Pégomas, détective marseillais » développée par l’inénarrable Pierre Yrondy dont l’humour... [Lire la suite]
23 juin 2019

Jean Durand, détective malgré lui

Pierre Yrondy est un auteur mystérieux de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle principalement connu pour sa série policière humoristique « Marius Pégomas, détective Marseillais » et sa série d’espionnage « Thérèse Arnaud, espionne française ». Hormis ces deux séries publiées en 1934 et 1936, comportant, à elles deux, presque 100 épisodes on ne lui connaît que quelques pièces de théâtre et quelques romans. Parmi ceux-ci ne figurent pas « Jean Durand,... [Lire la suite]
16 juin 2019

L'hôte de minuit

« L’hôte de minuit » est le 18ème épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » née de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy. On ne sait pas grand-chose de l’auteur si ce n’est qu’il fût directeur de théâtre, d’un petit journal, auteur de pièces de théâtre, de quelques romans, mais, surtout, de deux séries fasciculaires entre 1934 et 1936 pour les éditions Baudinière. La première, celle qui nous concerne aujourd’hui, une série d’espionnage de 64 épisodes, l’autre,... [Lire la suite]
09 juin 2019

Le sous-marin fantôme

« Le sous-marin fantôme » est le 17e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » écrite par Pierre Yrondy. « Thérèse Arnaud... » est une série d’espionnage s’ancrant autour du conflit franco-allemand de la Première Guerre mondiale et a été publiée de 1934 à 1936 sur plus de soixante épisodes sous le format fasciculaire 32 pages double colonne avec des récits s’étalant sur un peu plus de 15 000 mots. Pierre Yrondy est également l’auteur de pièces de théâtre,... [Lire la suite]

19 mai 2019

Le mort vivant

« Le mort vivant » est le 16e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne Française » développée par l’énigmatique Pierre Yrondy, à partir de 1934, aux éditions Baudinière. La série a été façonnée en fascicules 32 pages, double-colonne, pour des textes tournant aux environs de 13 000 mots. Pierre Yrondy, bien qu’auteur de deux séries, « Thérèse Arnaud » et « Marius Pégomas », le détective marseillais, et de quelques romans et pièces de théâtre, est... [Lire la suite]
21 avril 2019

Une macabre substitution

25e épisode de la série « Marius Pégomas » né de la plume de Pierre Yrondy et initialement édité aux éditions Baudinière en fascicules 32 pages, double colonne en 1936. La série compte 35 épisodes. Pierre Yrondy est un auteur de la littérature populaire dont la biographie est extrêmement difficile à cerner. Probablement de la famille de l’illustrateur Édouard Yrondy, journaliste, auteur, acteur et metteur en scène de théâtre, il est principalement connu pour avoir écrit deux séries... [Lire la suite]
21 avril 2019

Le doigt coupé

« Le doigt coupé » est la 23ème enquête du célèbre détective Marseillais Marius Pégomas né de la plume de l'énigmatique écrivain Pierre Yrondy (également auteur de la série « Thérèse Arnaud, espionne française ». Les deux séries sont initialement parues en 1934 (pour « Thérèse Arnaud ») et 1936 aux éditions Baudinières, sous le format fascicule de 32 pages double-colonne. LE DOIGT COUPÉ Alors que Marius PÉGOMAS, le célèbre détective marseillais, est embauché par M. Satrace afin de retrouver sa femme, une fugueuse... [Lire la suite]
21 avril 2019

Les incendiaires de la Ciotat

« Les incendiaires de La Ciotat » est le 22e épisode de la série « Marius Pégomas », à l’origine une série au format fascicule de 32 pages, double colonne (environ 13 000 mots par titre) signée par l’énigmatique écrivain Pierre Yrondy et publiée par les éditions Baudinières en 1936. Pierre Yrondy, difficile de cerner le bonhomme. Il est l’auteur de quelques pièces de théâtre, journaliste et, surtout, auteur de deux séries fasciculaires, l’une d’espionnage : « Thérèse... [Lire la suite]