19 mai 2013

La fée carabine

Quand on est écrivain et que l'on tient des personnages attachants, c'est un peu comme un lecteur, on a du mal à les lâcher. L'avantage, c'est que quand on est l'auteur d'une saga (la saga « WAN & TED ») et que l'on est lecteur de plusieurs autres (« San Antonio », « Le Poulple », « Malaussène »...) on s'imprègne encore plus du plaisir de lecteur grâce à celui de l'auteur. Daniel Pennac, avec son roman « Au bonheur des Ogres », avait mis en place des personnages forts et attachants au... [Lire la suite]

12 mai 2013

Au bonheur des ogres

Daniel Pennac est un auteur né en 1944 qui a commencé par écrire des romans jeunesse avant de se lancer dans le polar « décalé » avec le premier opus de la saga « Malaussène », « Au bonheur des ogres ». Il est important de préciser que l'auteur a d'abord écrit pour les enfants, car cela se ressent même jusque dans la saga « Malaussène » qui est pourtant, de par sa trame, à réserver aux adultes. Mais, le talent de conteur de l'auteur a été transmis à son personnage principal, Benjamin... [Lire la suite]
05 mai 2013

Haïku (Tome 2)

Haïku (Tome 2) fait immédiatement suite à Haïku (Tome 1), suite encore plus immédiate que le Tome 2 et le Tome 1 ne font qu'un seul et même roman que l'auteur ou, plutôt l'éditeur, a découpé en deux tomes pour pouvoir proposer le premier à un prix très attractif (0.99 euro) comptant sur le fait que ceux qui auront acheté le 1 achèteront le 2 à un prix moins attractif (3.49 euros). Passons outre cette démarche commerciale et parlons un peu de ce Tome 2.   Haïku : Raphaël Larcher est un flic presque... [Lire la suite]
10 février 2013

La rivière noire

Arnaldur Indridason est un écrivain islandais dont la production tourne principalement autour d'un personnage récurrent, le Commissaire Erlendur Sveinsson. Arnaldur a écrit 12 romans autour de son enquêteur dont trois (les deux premiers et le dernier) ne sont pas sortis en France. « La rivière noire » est le 9ème roman de la série (le 7ème sorti en France) et a la particularité de ne pas être centré sur le Commissaire Erlendur Sveinsson, celui-ci étant absent, mais autour d'un membre de son équipe, l'inspectrice Elinborg. ... [Lire la suite]
02 février 2013

Clichés ou recettes ?

Le milieu littéraire n’est pas totalement immunisé contre « les recettes » utilisées à outrance par les scénaristes dans les films. Ainsi, outre les auteurs qui utilisent leurs propres « recettes », il existe aussi ceux recyclant les passages dits obligés du genre dans lequel ils œuvrent. Tant en cinéma qu’en littérature, j’aime le genre « polar », ce n’est pas pour rien que j’en écris, même si c’est d’une façon décalée. Pour autant, force est de constater que le genre est souvent pollué par des... [Lire la suite]
13 janvier 2013

Au coeur de la mort

Lawrence Block est un écrivain américain spécialisé dans les romans policiers et, un temps, dans les romans érotiques. Mais c'est avec deux séries que l'auteur se fait connaître, la première est une saga autour d'un libraire-cambrioleur, Bernie Rhodenbarr, la seconde, celle autour d'un ex-flic devenu enquêteur privé, Matt Scudder. Un épisode de chacune des deux séries sera adapté au cinéma. Ils donneront "La pie voleuse" avec Woopy Goolberg et "Huit millions de façons de mourir" avec Jeff Bridges dans le rôle de Matt Scudder. C'est... [Lire la suite]

30 décembre 2012

Chiens de sang

Ils sont là. Derrière. Ils approchent. Aboiements. Tonnerre de sabots au galop... La forêt est si profonde... Rien ne sert de crier. Courir. Mourir. C'est le plus dangereux des jeux. Le dernier tabou. Le gibier interdit... Le hasard les a désignés. Diane aurait dû rester à l'hôtel, ce jour-là. Au mauvais endroit, au mauvais moment... Maintenant, ils sont derrière, tout près. Courir. Mourir. Quant à Rémy le SDF, s'il a perdu tout espoir depuis longtemps, c'est la peur au ventre qu'il tente d'échapper à la traque. Ils sont impitoyables,... [Lire la suite]
13 novembre 2012

Le genre dans le genre

Il n'y a pas à dire, aussi bien dans l'art cinématographique que dans l'art littéraire, le genre à mauvais genre. Entendez par là qu'une oeuvre s'inscrivant dans un genre particulier, si bonne soit-elle, n'aura jamais la considération des critiques bien-pensantes. Du côté cinéma, notez qu'il est très rare qu'une comédie remporte un prix, pas plus qu'un film d'arts martiaux, qu'un film d'action, un film d'horreur, une parodie... Non, les élites aiment les films d'auteurs et puis c'est tout. En matière de littérature, le constat... [Lire la suite]
11 novembre 2012

Deuils de miel

"Deuils de miel" est le premier roman de Franck Thilliez que je lis. Si j'avais été logique et, surtout, si j'avais été au courant avant d'entamer ma lecture, j'aurais du débuter ma découverte de l'auteur par le roman "Train d'enfer pour ange rouge", paru deux ans auparavant et mettant en place le même héros, le commissaire Sharko. Deuils de miel : Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé, insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais... [Lire la suite]
10 novembre 2012

Jamais 3 sans 4

Wan et Ted n'en finissent pas de vivre des aventures. Après 3 opus et 5 histoires (le premier opus comporte trois enquêtes), voilà que les deux fameux détectives s'apprêtent à vivre une sixième aventure au sein d'un quatrième opus. Au départ, les aventures de "Wan & Ted" devaient être, ce que les anglo-saxons appellent un "One Shot", un coup unique. C'est parce que le plaisir d'écriture était grand, la liberté scripturale totale et les personnages très attachants que je n'ai pas pu me décider à les abandonner après le premier... [Lire la suite]