23 mai 2021

Le mort du Vieux-Chemin

« Le mort du Vieux-Chemin » est un roman policier de Jean-Toussaint Samat, un auteur né à Marseille en 1891, mort à Aix-en-Provence en 1944 et qui fut également journaliste. Si l’homme fut connu pour ses romans policiers et d’aventures dont certains furent primés à leur époque, il le fut aussi pour ses faits d’armes pendant la Première Guerre mondiale, en tant que pilote d’avion, pour lesquels il fut distingué et pour avoir donné sa vie pour la Patrie durant la Seconde Guerre. Malheureusement, depuis sa mort, même si un... [Lire la suite]

16 mai 2021

Monsieur Benoit

Maurice Lambert, j’en parle beaucoup, ces derniers temps, même si je ne sais pas grand-chose sur cet auteur, Georges Duvic, de son vrai nom, à part qu’il est né en 1900, mort en 1968, qu’il fut aussi chansonnier et passionné de pêche au point d’écrire des articles sur le sujet dans un magasine spécialisé… Heureusement, et c’est ce qui m’intéresse le plus, j’en connais davantage sur sa plume et ses personnages. Notamment deux de ses héros : le commissaire Mazère et l’inspecteur Machard, deux enquêteurs littéraires... [Lire la suite]
16 mai 2021

La treizième heure

« La treizième heure » est une enquête de l’inspecteur Machard, un personnage né de la plume de Maurice Lambert, de son vrai nom Georges Duvic, alias Géo Duvic, un écrivain et chansonnier né en 1900 et mort en 1968. Les enquêtes de l’inspecteur Machard, tout comme celles du commissaire Mazère, un autre personnage récurrent du même auteur, se présentent à l’origine sous la forme de fascicules de 32 pages contenant des textes indépendants d’environ 10 000 mots. Les enquêtes de l’un et de l’autre... [Lire la suite]
09 mai 2021

Un monsieur de Vichy

« Un monsieur de Vichy » est un roman de H. J. Magog paru en 1941 à la fois en feuilleton dans les journaux et en livre dans la collection « Sur la Piste » des éditions Baudinière. H.J. Magog est un auteur majeur (mais par trop oublié) de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui œuvra dans différents genres (fantastique, aventures, sentimental, policier) et dans différents formats allant du conte (notamment pour la chronique « Les mille et un matins » du journal Le... [Lire la suite]
25 avril 2021

Aux flancs de la butte

Nul doute que les éditions Ferenczi furent la pierre angulaire de la littérature policière fasciculaire durant près d’un demi-siècle, depuis sa première incursion dans le genre et le format avec la série « Marc Jordan » en 1907 jusqu’à la fin de la collection « Mon roman policier » en 1959 (voire la collection « Feux rouges », dans une moindre mesure). Les fascicules policiers publiés par Ferenczi se comptent par milliers (parmi lesquels un certain nombre de rééditions). Si l’éditeur peut... [Lire la suite]
25 avril 2021

Un drame dans le monde

La littérature policière fasciculaire est un monde exaltant… mais pas toujours ou pas seulement pour les récits qui la composent. Effectivement, parfois, souvent, presque toujours, l’enquête la plus longue et la plus enthousiasmante à laquelle on est confronté n’est pas celle qu’on lit, mais celle que l’on doit faire pour tenter d’en identifier l’auteur. C’est une nouvelle fois le cas aujourd’hui avec le titre « Un drame dans le monde » et, surtout, son auteur, Marcellus. Car Marcellus est une énigme… une double énigme…... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 avril 2021

L'affaire Marville

Tout comme « Dallas », le monde de la littérature fasciculaire est un univers impitoyable. Tout d’abord, les auteurs étaient soumis à des cadences infernales, les obligeant à écrire, écrire encore, écrire toujours, toujours plus, toujours plus vite, sans réellement prendre le temps de se relire… Parce qu’ensuite, le travail éditorial était soumis aux mêmes exigences pour alimenter la soif de lecture du peuple, et ce au moindre coût. Enfin, et surtout, car le format fasciculaire, tout comme la nature, ne laisse aucune... [Lire la suite]
11 avril 2021

La mort sous enveloppe

Après avoir découvert le personnage de l’inspecteur devenu au fil du temps commissaire Mazère, me voici parti à la découverte d’un autre personnage récurrent de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur, chansonnier et journaliste spécialisé dans la pêche, né en 1900. Cet autre héros lambertien n’est autre que l’inspecteur Machard, qui deviendra également commissaire par la suite. Les deux personnages (ainsi qu’un autre, A.B.C. Mine) se retrouvent, entre le début et la fin de 1940, dans les mêmes collections... [Lire la suite]
11 avril 2021

Ce bon Monsieur Beau

Et je continue ma découverte des enquêtes de l’inspecteur Machard, un personnage récurrent de l’auteur Maurice Lambert. Sur le premier, je puis vous indiquer que ses enquêtes parurent au début des années 1940, principalement dans les collections « Police-Express » des éditions A.B.C. et la « Collection Rouge » des éditions Janicot, sous la forme de fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 à 15 000 mots. Pour le second, il faut bien dire que je ne sais pas... [Lire la suite]
11 avril 2021

La vieille dame du jeudi

Depuis quelques jours, j’alterne entre la lecture des enquêtes du commissaire Mazère et celles de l’inspecteur Machard, deux personnages récurrents de l’auteur Maurice Lambert, en attendant de découvrir celles d’un troisième héros lambertien : l’énigmatique A.B.C. Mine. Il faut bien l’avouer, Mazère et Machard sont des personnages très proches, même si le premier est généralement commissaire (on le découvre inspecteur au début) alors que le second est inspecteur. D’ailleurs, les enquêtes des deux policiers furent... [Lire la suite]