09 août 2020

On a volé le secret de l'avion atomique

« On a volé le secret de l’avion atomique » est la 5e aventure de l’inspecteur Paul Barre. Ces aventures, au nombre de 8, se présentaient, en 1945 et 1946, sous la forme de fascicules de 16 pages contenant des récits d’un peu plus de 6 000 mots chacun, et publiés aux Éditions Populaires Monégasques. Une partie des textes est signée Michel Cory, probablement un pseudonyme de l’auteur Maurice Coriem, tandis que le reste n’est pas signé. L’inspecteur Paul Barre est un homme riche et... [Lire la suite]

09 août 2020

Un crime impossible

« Les enquêtes de l’inspecteur Barre » est une petite série de 8 fascicules de 16 pages (à peine plus de 6 000 mots par épisode) intégrée à partir de 1945 à la collection « La Clé de l’Énigme » des Éditions Populaires Monégasques. Une partie des épisodes n’est pas signée, l’autre est signée Michel Cory, un probable pseudonyme de l’auteur Maurice Coriem. L’inspecteur Paul Barre est un jeune homme de la haute bourgeoisie, riche et bien élevé qui est devenu inspecteur par... [Lire la suite]
26 juillet 2020

Une tragique partie d'écarté

Marc Jordan (pas le chanteur à minettes) est un personnage littéraire créé en 1907 pour profiter du succès des traductions en Europe et en France des aventures du détective américain Nick Carter qui vivait déjà de beaux jours dans son pays depuis des années. S’il n’est pas forcément le premier détective sériel français et encore moins le seul, il a l’avantage d’être le premier à copier son homologue américain autant dans le fond, le genre que la forme : des fascicules de 32 pages double-colonne à couvertures... [Lire la suite]
26 juillet 2020

Une énigme judiciaire

« Une énigme judiciaire » est le 19e épisode de la série « Marc Jordan », série de 62 fascicules de 32 pages, double colonne, parue en 1907 aux éditions Ferenczi. Il est à noter que l’auteur de cette série demeure inconnu (elle n’est pas signée) ; elle a été créée pour surfer sur le succès de la série venant d’Amérique, « Nick Carter » et qu’elle est l’occasion de la première incursion des éditions Ferenczi dans le genre policier et dans le monde du fascicule. Marc Jordan est... [Lire la suite]
19 juillet 2020

Le fantôme du Val-Mercier

« Le fantôme du Val-Mercier » est le 14e et dernier épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » une collection de 14 fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants de 10 000 à 12 000 mots publiée à partir de 1946 par les éditions Nicéa. Je ne peux rien dire sur les auteurs, Robert et Jean Grimey, des pseudonymes, probablement, dont on ne sait rien. À noter qu’une autre collection avec le même nom a été publiée à peu près à la même époque... [Lire la suite]
19 juillet 2020

Meurtre ou châtiment

« Meurtre ou châtiment » est le 13e et avant dernier épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit », à l’origine, une collection de 14 fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants de 10 000 à 12 000 mots publiés à partir de 1946 aux éditions Nicéa. Les titres sont signés Robert et Jean Grimey, des auteurs ou des pseudonymes sur lesquels je ne sais rien du tout. On notera qu’à peu près à la même époque, Henry Musnik, l’auteur d’origine... [Lire la suite]

19 juillet 2020

Cent vingt victimes

« Cent vingt victimes » est le 12e épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » parue à partir de 1946 aux éditions Nicéa sous la forme de fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 10 000 à 12 000 mots. Les auteurs sont Robert et Jean Grimey, deux personnes sur lesquelles je ne sais rien. Il faut noter qu’une autre série de fascicules publiés vers la même époque porte le même nom, mais a été développée par les auteurs... [Lire la suite]
12 juillet 2020

L'écran révélateur

« L’écran révélateur » est un titre signé Marcel Priollet et initialement paru en 1927 sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la seconde série de la collection mythique « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi avant d’être réédité, comme nombre de textes de cette collection, dans la collection « Police et Mystère » du même éditeur, en 1932, sous la forme d’un fascicule de 32 pages également. Marcel Priollet, il devrait être inutile de le présenter encore (du moins pour... [Lire la suite]
12 juillet 2020

La poupée vivante

« La poupée vivante » est un titre initialement paru sous la forme d’un fascicule de la collection mythique « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi en 1920. Comme nombre des titres de cette collection, il fut réédité dans les années 1930 (1932 pour celui-ci) dans la collection « Police et Mystère » des mêmes éditions Ferenzi sous la forme d’un fascicule de 64 pages. L’auteur du récit est Marcel Priollet, un des piliers de la littérature populaire fasciculaire qui œuvra entre 1910 et... [Lire la suite]
12 juillet 2020

Le secret du molosse

Marcel Priollet fut l’un des piliers de la littérature populaire fasciculaire pendant près de 50 ans à partir de 1910. Sa production fut immense, et s’exerça dans différents genres littéraires, mais avec une prédilection pour le policier, l’aventure et les romans sentimentaux. À lui seul, sous son nom ou sous divers pseudonymes (Henry de Trémières, Marcelle Renée Noll, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse... auxquels on peut probablement rajouter Gérard Dartis et Géo Max), il alimenta de nombreuses collections de... [Lire la suite]