12 septembre 2021

Les esclaves blancs

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, est un auteur (et éditeur) assez mystérieux à notre époque tant on ne sait pas grand-chose de lui. Difficile de trouver des informations sur lui. Il serait né dans le nord (ce que je veux bien croire) en 1913 et a été également auteur d’un bon nombre de pièces de théâtre. Mais il œuvra également pour la littérature populaire fasciculaire (romans également) principalement dans un genre policier. L’un de ses personnages récurrents (le seul ?) est un détective surnommé... [Lire la suite]

25 juillet 2021

Les naufragés de Barranquilla

Les auteurs de littérature populaire fasciculaire, mais pas que usaient souvent de nombreux pseudonymes. Pour les inventer, ils n’allaient pas forcément chercher bien loin. Certains jouaient aux anagrammes avec les lettres de leurs noms, d’autres, plus versés à la géographie qu’aux jeux de mots, choisissaient le nom d’une région ou d’une ville qui leur seyait. C’est le cas de Raoul Antoni Lematte (1885 - 1956) qui, étant normand, a utilisé le pseudonyme de Jean Normand pour signer grand nombre de fascicules de tous les genres,... [Lire la suite]
06 décembre 2020

Le dernier contrat

La collection « Vendredi 13 » des éditions la Branche est une collection dirigée par Patrick Raynal et qui comporte 13 petits romans policiers dont l’intrigue tourne plus ou moins autour de la date fatidique. Celle-ci a été brillamment inaugurée par le génial Jean-Bernard Pouy avec le titre « Samedi 14 ». Pierre Bordage a eu la lourde tâche d’enchaîner avec « L’Arcane sans nom », ce qu’il fit avec talent. Si j’avais, par la suite, été échaudé par « Close Up »... [Lire la suite]
25 novembre 2018

Une révolte à la prison de Sing-Sing

Nat Pinkerton est un personnage littéraire né de la plume d’auteur(s) allemand(s) suite au succès de la série des Nick Carter, au tout début du XXe siècle. La série fût initialement éditée et distribuée par la même maison d’édition que les traductions des « Nick Carter », sous un format similaire (fascicule 32 pages, couverture avec bandeau rouge, dessin d’illustration) avec, pour différence, d’être édité en texte simple colonne, contrairement au double colonnage des Nick Carter. Les épisodes des Nat Pinkerton... [Lire la suite]