10 septembre 2020

Phase 2 - L'écriture !

Écrire un roman, ce n'est pas bien compliqué ! Écrire un bon roman, voilà qui est chose moins aisée ! Pas facile car, qu'est-ce qu'un bon roman ? Personnellement, je ne sais pas ce qu'est un bon roman. Je sais ce qui peut me plaire, dans un roman, ou ce qui peut me rebuter. Je sais si un roman m'a plu ou bien déplu. Mais je ne saurais jamais ce qu'est un bon roman pour la simple raison que tout le monde ne recherche pas la même chose et n'apprécie pas la même chose. Alors, on pourrait dire qu'un roman qui plaît à la majorité est... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

03 septembre 2020

Phase 1 - l'idée !!!

Je ne sais pas vous, mais moi, généralement, à peu près tous les 20 ans, je propose un roman à toute une liste d’éditeurs afin de voir s’il peut convenir à l’un ou à l’autre... Non, pour être plus sérieux, voilà déjà quelques années que, sur ce blogue, je parle de temps en temps des éditeurs, des auteurs, et que je tente de répondre aux questions, la plupart du temps, d’auteurs, à propos de différents éditeurs. Oui, mais voilà, je suis à la fois auteur et éditeur et si j’ai pris le parti, depuis dix ans, de m’éditer, pour des... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juin 2019

Le mort sonne à 21 heures

« Le mort sonne à 21 heures » est un épisode de la série « Bill Disley, reporter-détective » signé par l’énigmatique J.A. Flanigham, un auteur de la littérature populaire policière fasciculaire qui sévit entre 1946 et 1959. On ne sait toujours rien sur cet écrivain si ce n’est qu’il avait probablement pour autre pseudonyme Raymond Gauthier et qu’il était doué d’une belle plume, d’une rare maîtrise du format court aidé en cela par une exceptionnelle aisance dans l’utilisation des incises et... [Lire la suite]
24 février 2019

Les trois Treize

Le commissaire Rosic est de retour pour une 13e et ultime enquête. Le commissaire Rosic est un personnage né de la plume de Rodolphe Bringer, un auteur majeur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Faut-il rappeler que le personnage d’Emmanuel Rosic a traversé presque 30 ans de littérature au sein de diverses collections chez plusieurs éditeurs, et ce, à travers différents formats allant du fascicule 32 pages (environ 12 000 mots) jusqu’au roman de près de... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Fatale

Jean-Patrick Manchette est un auteur qui divise, la preuve, c’est un auteur qui me divise. C’est tellement plus simple de critiquer un mauvais auteur, pas beaucoup plus difficile de critiquer un bon auteur, mais qu’en est-il de critiquer Jean-Patrick Manchette ? Certains le vénèrent, d’autres le détestent, et moi, moi qui suis toujours le moins clair, moi, je suis victime de dichotomie, puisque je suis divisé. Divisé, car, si vous me parlez de « Que d’os » ou « Morgue pleine », je ne serais pas... [Lire la suite]
07 mars 2018

Oh ! Ce court !

Depuis quelques années, du fait du succès de certaines sagas littéraires et de romans à succès, les lecteurs ne sont plus habitués aux formats courts de la littérature. Pour certains lecteurs, et même, auteurs en devenir, en dessous de 600 pages, un roman n’est pas un roman. Un livre se doit d’être un pavé ou de ne pas être. Sans parler forcément de nouvelles, ce qui est un genre que je différencie totalement du roman court, voire, très court, de par son style, sa narration, son but et son final, les gens boudent souvent les... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

30 avril 2017

Amédée Pifle reporter

J’ai découvert René Pujol un peu par hasard, en tombant sur son roman « Le détective bizarre ». Le titre m’interloqua, je me suis plongé dans le livre et je l’ai dévoré avec un immense plaisir.   Depuis, je lis ce que j’arrive à trouver de l’auteur en sachant qu’il y a peu de chance que je retrouve un tel plaisir de lecture, tant René Pujol était multicartes (auteur, scénariste, réalisateur) et qui écrivait dans différents genres à la mode à son époque (policier, humour, sentimental...). « La... [Lire la suite]
18 décembre 2016

Gecko

Il m’arrive parfois de me laisser tenter par des livres qui n’ont rien ou pas grand-chose, apparemment, pour me satisfaire. C’est le cas du roman « Gecko » de John Renmann. Cependant, je suis un lecteur quasi exclusif de romans policiers français et ce roman, bien qu’étant ancré dans le fantastique, avait bien une base « policière » et était bien écrit en français (attention ! ma démarche n’est pas mue par une quelconque xénophobie, mais par une volonté de lire l’exact texte prévu par son auteur sans... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 août 2016

Littérature Populaire

La littérature populaire est un genre aux contours flous, aux frontières mouvantes, qui est considéré différemment par les gens selon leurs goûts (ce qui se défend), leur niveau social, leur âge, leur culture... La littérature populaire est apparue au milieu de XIXème siècle avec le succès de certains auteurs comme Eugène Sue, Alexandre Dumas... et les créations de collections de livres destinés au « peuple », cette catégorie de la population socialement et culturellement « défavorisée ». Pour le coup, le... [Lire la suite]
09 décembre 2015

A.D.G.

A.D.G., alias Alain Dreux Gallou, alias Alain Camille, alias Alain Fournier (pas celui qui a écrit « Le grand Meaulne ») était un écrivain français de romans policiers. Auteur important de la « série noire » de Gallimard et l'un des initiateurs du renouveau du polar, il est un cas à part et dans ces catégories et dans ma liste d'auteurs préférés. La raison en est simple, là où la plupart des auteurs de la série noire et la quasi-majorité des mes auteurs favoris, ont une conscience de gauche, A.D.G. a une... [Lire la suite]