20 février 2022

La mort vous invite

Le principal avantage de partager ses ressentis de lecture est que l’enthousiasme d’un lecteur vous donne parfois envie de découvrir un livre ou un auteur. C’est le cas précisément avec « La mort vous invite » un roman de Paul Halter, un auteur français né en 1956 dont je n’avais, curieusement, encore jamais entendu parler. Je dis curieusement parce que cet auteur n’est pas un novice en matière de romans policiers (son premier date de 1986), qu’il semble plutôt plébiscité (il a reçu plusieurs prix), qu’il a écrit... [Lire la suite]

30 janvier 2022

Le décapité du « Londres-Plymouth »

« Le décapité du « Londres-Plymouth » » est un fascicule de 64 pages signé L.-R. Pelloussat et publié en 1937 dans la collection « Police et Mystère » des éditions Ferenczi et réédité dans la 2e série de la collection « Police et Mystère » en 1952. L.-R. Pelloussat, de son vrai nom Louis-Roger Pelloussat (1911-1980) est un auteur de littérature populaire fasciculaire principalement dans les genres aventures et policiers. Il signa également un grand nombre de... [Lire la suite]
16 janvier 2022

L'étranglé me fait la vie dure

En tant que passionné de littérature populaire policière et fasciculaire, les éditions Ferenczi sont, pour moi, une sorte de valeur sûre du fait que Ferenczi ait été précurseur en la matière, de leur immense catalogue et des auteurs qu’ils ont édités. Depuis la série fasciculaire « Marc Jordan » vers 1907 jusqu’aux collections « Le Verrou » et « Police et Mystère 2e série » (je me suis peu penché sur la collection « Feux Rouges » qui s’éteignirent en 1959, les éditions Ferenczi ont su... [Lire la suite]
14 novembre 2021

La mort est dans le parc

Difficile de parler d’un auteur dont on ne connaît rien, ni sa vie, ni son visage, ni son identité, juste un pseudonyme et, encore, un pseudonyme dont ne sait s’il cache un homme, une femme ou un collectif (comme certains l’avancent). Et pourtant, comme j’ai toujours l’habitude de le lire, la seule chose intéressant, chez un artiste, c’est son œuvre ! Et l’œuvre de J. A. Flanigham (puisqu’il s’agit de lui… ou d’elle… ou d’eux… ou d’elles), je commence un peu à la connaître à force de me plonger dans ses récits. J.... [Lire la suite]
03 octobre 2021

Papiers secrets

Poursuivons les aventures de Mister Nobody, l’homme au masque de Satin, un gentleman cambrioleur né de la plume d’Edward Brooker. Le personnage, on le retrouve, à partir de 1946, dans 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots. En ce qui concerne Edward Brooker, l’auteur, de son vrai nom Édouard Ostermann, on ne sait pas grand-chose. Né en 1904, on ne trouve plus trace de lui après 1947. Avant la Seconde Guerre, il écrit des romans policiers... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 octobre 2021

Évelyne

Depuis le succès du héros de papier Arsène Lupin de Maurice Leblanc, au tout début du XXe siècle, les personnages de gentlemen cambrioleurs n’ont cessé de pulluler dans la littérature populaire. Certes, on pourra reprocher aux auteurs un manque d’originalité, ou un manque de scrupules à cloner le personnage d’un confrère, mais ce serait oublier qu’Arsène Lupin, lui-même, est un clone ou, du moins, un personnage inspiré par Arthur J. Raffles (peut-être lui-même inspiré par Rocambole de Pierre Alexis de... [Lire la suite]

29 août 2021

La grande colère du Chief-Inspector Fox

Je poursuis ma découverte de la série fasciculaire « Mister Nobody – l’Homme au masque de satin ». Celle-ci, publiée en 1946, comporte 16 titres de 16 pages contenant, chacun, un récit indépendant d’environ 13 000 mots et contant les aventures d’un gentleman cambrioleur, Mister Nobody, et de son valet, ami et complice, Jonas Cobb alias Froggy (car son visage ressemble à une face de batracien). L’auteur en est Edward Brooker, un auteur assez mystérieux et dont on ne sait pas grand-chose à... [Lire la suite]
22 août 2021

Scotland Yard subit un échec

« Scotland Yard subit un échec » est le 4e épisode d’une série intitulée « Mister Nobody – L’Homme au masque de satin – gentleman-cambrioleur » que l’on appelle, dans l’intimité, « Mister Nobody », car c’est plus court. Parue en 1946, « Mister Nobody » est composé de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots. Les personnages principaux sont Mister Nobody, un gentleman-cambrioleur dont on ignore la réelle... [Lire la suite]
22 août 2021

Le collier de lady Clayworth

Tous les écrivains du monde ne passent pas forcément à la postérité, même ceux qui écrivent beaucoup, même ceux qui vendent beaucoup, c’est le cas, notamment, d’un nombre considérable d’auteurs de la littérature populaire, notamment le fasciculaire, mais pas que. Au mieux, parfois, leurs textes et leurs personnages survivent tant que bien mal, mais rares sont ceux qui, non seulement, sont encore dans les esprits des lecteurs d’aujourd’hui, mais dont, en plus on connaît, en plus de leur bibliographie, un minimum de leur biographie. ... [Lire la suite]
20 juin 2021

Mystère autour d'un meurtre

Découvrir les aventures de Bill Disley, reporter détective du « Star Express » dans son intégralité n’est pas chose aisée. Pas aisé car, si le personnage eut le droit aux honneurs de deux séries éponymes… — « Aventures de Bill Disley » contenant, à partir de 1951, 12 titres de 128 pages. — « Nouvelles aventures de Bill Disley » où furent regroupés, à partir de 1955, 13 titres de 128 pages. … se délecter des « anciennes » aventures du journaliste... [Lire la suite]