30 août 2020

La poupée chinoise

Max Paul ou Paul Max (Max étant le nom) est un auteur Belge totalement méconnu à notre époque, comme énormément de ses contemporains, et de façon totalement injustifiée (comme beaucoup de ceux-ci)... Il est né au cours des années 1880 (tous le monde ne s'accorde pas sur la date) en Algérie. Il obtient (je ne sais quand) la nationalité Belge et meurt à Bruxelles en 1944. Il devient rédacteur de l'Étoile Belge en 1913 et utilise sa plume également pour écrire des romans d'aventures exotiques. Ce n'est qu'à partir de 1937 qu'il... [Lire la suite]

30 août 2020

L'insaisissable Monsieur John

Bill Disley est un journaliste reporter anglais né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham. Il vécut, entre 1946 et 1959, plus d’une vingtaine d’aventures en deux salves, la première sous la forme de fascicules de 16 ou 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 mots, la seconde sous forme de petits livres de 128 pages. Bill Disley, reporter au « Star Express » est toujours ou presque accompagné de son ami Jeff, un ancien boxeur, ancien pickpocket et de son autre ami, l’inspecteur... [Lire la suite]
30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]
12 juillet 2020

Un cri dans le soir

« Un cri dans le soir » est un épisode de la série « Bill Disley » de J.A. Flanigham, probablement le 22e dans l’ordre de première édition, puisque paru tout d’abord en 1947 au sein de la collection « Murmure d’amour » des éditions du Moulin Vert sous la forme d’un fascicule de 16 pages contenant un récit d’environ 10 000 mots. Il sera réédité (comme beaucoup d’autres titres de la série) une première fois en 1949 dans la collection « Police-Roman » des Éditions Lutèce,... [Lire la suite]
28 juin 2020

Les Enfants du Dragon

« Les Enfants du Dragon » est le troisième opus d’un triptyque publié au sein de la collection « Mon Roman d’Aventures » des Éditions Ferenczi en 1955. Signés par l’énigmatique Charles Richebourg, ces trois fascicules : « Le bourreau a disparu », « Deux yeux de Saphir » et « Les Enfants du Dragon » de 32 pages chacun (un peu moins de 10 000 mots par titre), forment une seule et même histoire découpée pour intégrer le format de la collection. Certains... [Lire la suite]
26 avril 2020

Lord Darnell est mort à l'aube

La littérature populaire fasciculaire policière est un monde un peu opaque où, tout comme dans une affaire criminelle, il est parfois difficile d’identifier l’auteur, mais également de lister les méfaits de celui-ci. C’est un peu le cas pour le titre qui m’intéresse aujourd’hui : « Lord Darnell est mort à l’aube ». Publié à l’origine en fin 1946 dans la collection « Murmures d’amour » des éditions du Moulin Vert, sous la forme d’un fascicule de 16 pages, double colonne, contenant un récit d’un... [Lire la suite]

29 mars 2020

Meurtre à Carmen Street

Décidément, je ne cesserai de m’émerveiller des sensations diverses que peuvent me procurer les récits de la littérature policière. Car, il faut bien l’avouer, il n’y a pas que les intrigues qui recèlent des mystères, les auteurs, mais également le comportement des lecteurs sont empreints de curiosités et de ténèbres. Le meilleur exemple, en ce qui me concerne, pour démontrer mon assertion, est la série des « Bill Disley » une (deux, en fait... même plus, avec les rééditions) de fascicules de 16 ou 32 ou 48 ou... [Lire la suite]
09 juin 2019

La vengeance d'Harry-le-Tendre

« La vengeance d’Harry-le-Tendre » est un épisode de la série « Bill Disley » signée de la plume de l’énigmatique auteur J.A. Flanigham. De l’auteur, on ne sait pas grand-chose si ce n’est que derrière ce nom aux consonances anglo-saxonnes se cache un écrivain français qui a pour autre pseudonyme Raymond Gauthier, que celui-ci a œuvré dans la littérature populaire entre 1946 et 1959, qu’il a principalement écrit pour le genre policier, qu’il était influencé par le roman noir à l’américaine et qu’en... [Lire la suite]
28 avril 2019

Et tu verras flotter son cadavre

Bill Disley est un reporter-détective né de la plume de J.A. Flanigham au milieu des années 1940... Bon, tout ça, je vous l’ai déjà dit dans les dix précédents titres de la série que j’ai lus. Pour en savoir plus sur le personnage et l’auteur, je vous invite donc à les lire. Non, aujourd’hui, pour cette onzième lecture, je n’ai pas envie d’entrer dans les détails biographique ou bibliographique de l’un ou de l’autre, mais juste de parler de plaisir de lecture. Sachez juste une chose, pour l’instant, mes lectures des... [Lire la suite]
10 février 2019

Un cri dans le brouillard

Félix Léonnec est un auteur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle et également réalisateur. Il a d’ailleurs débuté par le cinéma puisque réalisateur de quelques films dont certains adaptés du roman Ténébras d’Arnould Galopin, avant de passé à l’écriture avec principalement des courts romans d’aventures ou sentimentaux en fascicules. Il semblerait que l’on en sache plus sur ses frères ou son père (notamment au niveau de la date de sa mort) que sur lui-même. Dans sa production littéraire, on... [Lire la suite]