29 août 2021

La grande colère du Chief-Inspector Fox

Je poursuis ma découverte de la série fasciculaire « Mister Nobody – l’Homme au masque de satin ». Celle-ci, publiée en 1946, comporte 16 titres de 16 pages contenant, chacun, un récit indépendant d’environ 13 000 mots et contant les aventures d’un gentleman cambrioleur, Mister Nobody, et de son valet, ami et complice, Jonas Cobb alias Froggy (car son visage ressemble à une face de batracien). L’auteur en est Edward Brooker, un auteur assez mystérieux et dont on ne sait pas grand-chose à... [Lire la suite]

22 août 2021

Scotland Yard subit un échec

« Scotland Yard subit un échec » est le 4e épisode d’une série intitulée « Mister Nobody – L’Homme au masque de satin – gentleman-cambrioleur » que l’on appelle, dans l’intimité, « Mister Nobody », car c’est plus court. Parue en 1946, « Mister Nobody » est composé de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots. Les personnages principaux sont Mister Nobody, un gentleman-cambrioleur dont on ignore la réelle... [Lire la suite]
22 août 2021

Le collier de lady Clayworth

Tous les écrivains du monde ne passent pas forcément à la postérité, même ceux qui écrivent beaucoup, même ceux qui vendent beaucoup, c’est le cas, notamment, d’un nombre considérable d’auteurs de la littérature populaire, notamment le fasciculaire, mais pas que. Au mieux, parfois, leurs textes et leurs personnages survivent tant que bien mal, mais rares sont ceux qui, non seulement, sont encore dans les esprits des lecteurs d’aujourd’hui, mais dont, en plus on connaît, en plus de leur bibliographie, un minimum de leur biographie. ... [Lire la suite]
20 juin 2021

Mystère autour d'un meurtre

Découvrir les aventures de Bill Disley, reporter détective du « Star Express » dans son intégralité n’est pas chose aisée. Pas aisé car, si le personnage eut le droit aux honneurs de deux séries éponymes… — « Aventures de Bill Disley » contenant, à partir de 1951, 12 titres de 128 pages. — « Nouvelles aventures de Bill Disley » où furent regroupés, à partir de 1955, 13 titres de 128 pages. … se délecter des « anciennes » aventures du journaliste... [Lire la suite]
03 janvier 2021

L'énigmatique inspecteur du Yard

« L’énigmatique inspecteur du Yard » est une aventure de Théodore Rouma, le cambrioleur justicier né de la plume de Jean d’Auffargis. Pour information, la série « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma » fut publiée à partir de 1946 sous la forme de fascicules de 24 pages, double-colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots aux éditions S.E.B.F. Derrière le pseudonyme de Jean d’Auffargis se cache Maurice Laporte, principalement connu pour être le... [Lire la suite]
30 août 2020

La poupée chinoise

Max Paul ou Paul Max (Max étant le nom) est un auteur Belge totalement méconnu à notre époque, comme énormément de ses contemporains, et de façon totalement injustifiée (comme beaucoup de ceux-ci)... Il est né au cours des années 1880 (tous le monde ne s'accorde pas sur la date) en Algérie. Il obtient (je ne sais quand) la nationalité Belge et meurt à Bruxelles en 1944. Il devient rédacteur de l'Étoile Belge en 1913 et utilise sa plume également pour écrire des romans d'aventures exotiques. Ce n'est qu'à partir de 1937 qu'il... [Lire la suite]

30 août 2020

L'insaisissable Monsieur John

Bill Disley est un journaliste reporter anglais né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham. Il vécut, entre 1946 et 1959, plus d’une vingtaine d’aventures en deux salves, la première sous la forme de fascicules de 16 ou 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 mots, la seconde sous forme de petits livres de 128 pages. Bill Disley, reporter au « Star Express » est toujours ou presque accompagné de son ami Jeff, un ancien boxeur, ancien pickpocket et de son autre ami, l’inspecteur... [Lire la suite]
30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]
12 juillet 2020

Un cri dans le soir

« Un cri dans le soir » est un épisode de la série « Bill Disley » de J.A. Flanigham, probablement le 22e dans l’ordre de première édition, puisque paru tout d’abord en 1947 au sein de la collection « Murmure d’amour » des éditions du Moulin Vert sous la forme d’un fascicule de 16 pages contenant un récit d’environ 10 000 mots. Il sera réédité (comme beaucoup d’autres titres de la série) une première fois en 1949 dans la collection « Police-Roman » des Éditions Lutèce,... [Lire la suite]
28 juin 2020

Les Enfants du Dragon

« Les Enfants du Dragon » est le troisième opus d’un triptyque publié au sein de la collection « Mon Roman d’Aventures » des Éditions Ferenczi en 1955. Signés par l’énigmatique Charles Richebourg, ces trois fascicules : « Le bourreau a disparu », « Deux yeux de Saphir » et « Les Enfants du Dragon » de 32 pages chacun (un peu moins de 10 000 mots par titre), forment une seule et même histoire découpée pour intégrer le format de la collection. Certains... [Lire la suite]