13 décembre 2020

Le Masque d'Or

Henri-Georges Jeanne, plus connu sous le pseudonyme de H. J. Magog, fut un auteur majeur de la littérature populaire à partir de 1912 jusqu’à sa mort en 1947 à 69 ans. L’auteur s’est autant dirigé vers la littérature fasciculaire, que celle des romans-feuilletons pour les journaux (dont les textes étaient édités, par la suite, en livre). Sa production s’est principalement dirigée vers les récits d’anticipation et les récits policiers. H.J. Magog a la paternité de quelques personnages récurrents comme le détective... [Lire la suite]

22 novembre 2020

Vengeance Bohémienne

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, fut un auteur de comédies de théâtres, de récits policiers, éditeur, directeur de collections, journaliste… Né près de Lille en 1913, il s’y implanta professionnellement et n’hésita jamais utiliser sa région dans ses divers récits. De son œuvre policière, on retiendra principalement un personnage récurrent, le détective Francis Bayard, alias le « Sphinx » que l’on retrouve à partir du début des années 1940 dans plus d’une quinzaine de récits, la plupart... [Lire la suite]
09 août 2020

Le secret de Pen-Houarn

« Le secret de Pen-Houarn » est un court roman de Maxime Audouin... Maxime Audouin, ce nom ne vous dit sûrement pas grand-chose (sauf si vous lisez régulièrement mes chroniques) fût, il y a plus d’un siècle, un écrivain renommé (surtout en Vendée). De son vrai nom Eugène Delacroix, il prit le nom de sa mère (Audouin) comme pseudonyme quand il se lança dans le journalisme et l’écriture après un début de carrière en tant qu’enseignant puis Principal de collège. Ayant toujours vécu en Vendée, la plupart de... [Lire la suite]
14 juin 2020

Aimez-moi ce soir...

« Aimez-moi ce soir... » est le 8e (dans l’ordre de première parution) épisode des « Aventures extraordinaires de Théodore Rouma », une série de plus d’une vingtaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un peu plus de 10 000 mots, à partir de 1945, aux éditions S.E.B.F. Derrière l’auteur, Jean d’Auffargis, se cache Maurice Laporte, principalement connu pour avoir créé Les Jeunesses Communistes Françaises en 1920 puis à être devenu un farouche anticommuniste avant... [Lire la suite]
29 mars 2020

L'amour, le mystère et la mort

Marc Jordan, malgré le quasi-anonymat dans lequel il est tombé depuis sa création, fut le premier détective de la littérature populaire fasciculaire française. Créée en 1907, la série de fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits indépendants d’environ 20 000 mots, permet aux éditions Ferenczi, de par sa volonté de surfer sur le succès très récent (quelques mois à peine) des traductions de la série américaine « Nick Carter » d’entrer de pleins pieds dans le monde de la littérature... [Lire la suite]
17 février 2019

L'angora meurtrier

  Plongeons-nous toujours dans la cultissime collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, une collection de courts titres « policier » variant (entre 10 000 et 17 000 mots) entre le fascicule 32 pages et le 48 pages de l’époque. Une collection « poreuse » puisque, bien souvent, les titres de cette collection pouvaient tout aussi bien intégrer des collections « aventures » ou « sentimentales ». Dans les auteurs qui ont nourri cette... [Lire la suite]