29 mars 2020

L'amour, le mystère et la mort

Marc Jordan, malgré le quasi-anonymat dans lequel il est tombé depuis sa création, fut le premier détective de la littérature populaire fasciculaire française. Créée en 1907, la série de fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits indépendants d’environ 20 000 mots, permet aux éditions Ferenczi, de par sa volonté de surfer sur le succès très récent (quelques mois à peine) des traductions de la série américaine « Nick Carter » d’entrer de pleins pieds dans le monde de la littérature... [Lire la suite]

23 février 2020

La main coupée

Marcel Priollet (1884 - 1960) fut un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Avec ses écrits s’ancrant dans les genres à la mode à l’époque (policier, fantastique, aventures, sentimental), l’auteur abreuva les collections fasciculaires de multiples éditions dont, notamment, Ferenczi et Tallandier et ce sous divers pseudonymes (Marcel Priollet, Henry de Tremières, R.M. De Nizerolles, Marcelle-Renée Noll...) Dans son œuvre policière on retiendra deux séries chez... [Lire la suite]
17 février 2019

L'angora meurtrier

  Plongeons-nous toujours dans la cultissime collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, une collection de courts titres « policier » variant (entre 10 000 et 17 000 mots) entre le fascicule 32 pages et le 48 pages de l’époque. Une collection « poreuse » puisque, bien souvent, les titres de cette collection pouvaient tout aussi bien intégrer des collections « aventures » ou « sentimentales ». Dans les auteurs qui ont nourri cette... [Lire la suite]