17 février 2019

L'angora meurtrier

  Plongeons-nous toujours dans la cultissime collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, une collection de courts titres « policier » variant (entre 10 000 et 17 000 mots) entre le fascicule 32 pages et le 48 pages de l’époque. Une collection « poreuse » puisque, bien souvent, les titres de cette collection pouvaient tout aussi bien intégrer des collections « aventures » ou « sentimentales ». Dans les auteurs qui ont nourri cette... [Lire la suite]