02 août 2020

Un prince étrange

« Un prince étrange » est le 27e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française », une série de 64 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits d’un peu moins de 15 000 mots et publié à partir de 1934 aux éditions Baudinière. La série conte les missions, durant la première guerre mondiale, de Thérèse Arnaud, alias C. 25, la meilleure espionne du Deuxième Bureau, durant lesquelles elle doit contrecarrer les actions des agents de la Tiergarten, le service... [Lire la suite]

02 août 2020

L'étreinte mortelle

« L’étreinte mortelle » est la 26e mission de Thérèse Arnaud, alias C. 25, la célèbre espionne française née de la plume de l’énigmatique auteur Pierre Yrondy. Sur la série, on notera qu’elle comporte 64 épisodes sous la forme de fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’un peu moins de 15 000 mots parus à partir de 1934 aux éditions Baudinière. Elle conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias C. 25 la meilleure espionne du Deuxième... [Lire la suite]
02 août 2020

Un ver dans le fruit

Thérèse Arnaud est le personnage central d’une série d’espionnage datant de 1934 composée de 64 fascicules de 32 pages, double-colonne, parue aux éditions Baudinière et contenant des récits d’un peu moins de 15 000 mots. Sur l’auteur, Pierre Yrondy, pas beaucoup d’informations à avancer : il fut directeur de théâtre, probablement comédien de théâtre également, et auteur de romans, de pièces de théâtre, et de deux séries fasciculaires : « Thérèse Arnaud, espionne Française » et... [Lire la suite]
02 février 2020

Une arrestation mouvementée

« Une arrestation mouvementée » est le 24e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française ». La série de 64 épisodes a été initialement publiée sous la forme de fascicules de 32 pages, double-colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots à partir de 1934 aux éditions Baudinière. L’auteur, Pierre Yrondy, bien que connu pour deux séries fasciculaires, « Thérèse Arnaud » donc, et celle qui lui succéda à partir de 1936,... [Lire la suite]
02 février 2020

L'évasion de Languille

« L’évasion de Languille » est le 23e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » née de la plume de Pierre Yrondy. Initialement, cette série est parue sous la forme de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots à partir de 1934 aux éditions Baudinière. Elle compte plus d’une soixantaine d’épisodes. Pierre Yrondy est un auteur assez énigmatique dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il fut directeur de... [Lire la suite]
02 février 2020

La nuit du 16

« La nuit du 16 » est le 22e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française », série initialement publiée en 1934 par les éditions Baudinière, sous la forme de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. La série conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias C. 25, agent du 2e Bureau, durant la Première Guerre mondiale et sa lutte contre l’espionnage allemand, aidée en cela par de fidèles lieutenants : Languille,... [Lire la suite]

02 février 2020

Le danseur de la mort

« Le danseur de la mort » est le 21e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » écrite par Pierre Yrondy. La série conte les aventures de Thérèse Arnaud, alias l’agent C. 25 du Deuxième Bureau pendant la Première Guerre mondiale. Pour accomplir ses missions, elle s’est entourée de fidèles lieutenants dont chacun possède une spécificité : Malabar, le costaud de la bande et également pilote d’avion et de voitures ; Marcel, le chimiste ; Languille,... [Lire la suite]
08 septembre 2019

Une dangereuse voisine

Est-il bien utile de présenter Thérèse Arnaud, alias l’agent C. 25, du Deuxième Bureau, personnage d’espionne de la Première Guerre mondiale créé par l’énigmatique Pierre Yrondy en 1934 et qui vécut plus d’une soixantaine de missions au sein des éditions Baudinière sous un format fasciculaire 32 pages, double-colonne dont chaque récit indépendant s’étalait sur un peu plus de 13 000 mots ? Est-ce tout aussi bien utile de présenter Pierre Yrondy, auteur de littérature populaire qui, en plus de cette... [Lire la suite]
08 septembre 2019

L'homme au tatouage

« L’homme au tatouage » est la 19e mission de Thérèse Arnaud, l’espionne Française née de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy en 1934 et qui vécut plus de 60 aventures éditées au sein de fascicules de 32 pages double-colonne comportant chacun environ 13 000 mots. Pierre Yrondy, dont on sait peu de chose, fut journaliste, directeur de théâtre, auteur de pièces de théâtre, de quelques romans et, principalement, de deux séries pour les éditions Baudinière :... [Lire la suite]
07 juillet 2019

Un cimetière dans un jardin

Troun de l’air ! Vaï ! Vous allez finir par savoir qui est Marius Pégomas, ce pitchounet, pas moinss !!! Non, mais, qué Pastis ! Bon, cette énumération quasi exhaustive des expressions plus ou moins réellement marseillaises utilisées par Pierre Yrondy n’ont d’autre but que de varier un peu les introductions inhérentes aux critiques que j’ai pu écrire sur les différents titres de la série « Marius Pégomas, détective marseillais » développée par l’inénarrable Pierre Yrondy dont l’humour... [Lire la suite]