12 septembre 2021

La chapelle abandonnée

Je poursuis donc ma découverte des « Aventures du détective Francis Bayard » de Jean des Marchenelles, avec le titre « La chapelle abandonnée », un fascicule de 32 pages paru au sein de la collection « Police-Privée » au cours des années 1940. On ne sait pas grand-chose sur l’auteur, de son vrai nom Jean Dancoine, si ce n’est qu’il écrivit des pièces de théâtre, qu’il fut éditeur et qu’il est né dans le Nord, raison pour laquelle nombre de ses récits se déroulent dans cette région. ... [Lire la suite]

05 septembre 2021

Les Hommes du Mystère

Vous ne connaissez probablement pas Jean Normand (1885 - 1956), alias Raoul Anthoni Lematte, à moins que vous suiviez mes chroniques rigoureusement ou bien que vous soyez un passionné de littérature populaire fasciculaire. Jean Normand (Normand de naissance) avant d’être l’auteur de nombreux récits fasciculaires d’aventures, policiers, jeunesse, sentimentaux, travailla, après des études de droits, dans l’Administration pénitentiaire en Guyane. C’est après avoir écrit des reportages sur le bagne local qu’il se lance dans... [Lire la suite]
08 août 2021

Les Dents de Diamant

José Moselli est le genre d’auteurs méconnus et dont, pourtant, il faudrait presque toute une vie pour lire l’ensemble de sa production. Effectivement, sous différents pseudonymes, dont Jacques Mahan ou Piere Agay, Joseph Théophile Maurice Moselli (1882 -1941) fut un écrivain extrêmement prolifique dont l’ensemble de la production fut destinée à des magazines jeunesse des éditions Rouff, ce qui lui valut le surnom de « écrivain sans livre ». À partir de 1910, après une jeunesse tumultueuse passée sur les mers... [Lire la suite]
25 juillet 2021

Les naufragés de Barranquilla

Les auteurs de littérature populaire fasciculaire, mais pas que usaient souvent de nombreux pseudonymes. Pour les inventer, ils n’allaient pas forcément chercher bien loin. Certains jouaient aux anagrammes avec les lettres de leurs noms, d’autres, plus versés à la géographie qu’aux jeux de mots, choisissaient le nom d’une région ou d’une ville qui leur seyait. C’est le cas de Raoul Antoni Lematte (1885 - 1956) qui, étant normand, a utilisé le pseudonyme de Jean Normand pour signer grand nombre de fascicules de tous les genres,... [Lire la suite]
04 juillet 2021

Deux morts dans une clairière

Jean Normand est un auteur bien méconnu de nos jours et pourtant il fut un auteur prolifique de la littérature populaire fasciculaire, écrivant principalement pour des collections sentimentales, policières ou aventures et jeunesse. De son vrai nom Raoul Antoni Lematte, il est né en 1885 à Cherbourg, un normand, donc, d’où son pseudonyme et mort en 1956. D’après les éléments trouvés, il fit des études de droit puis partit en Guyane dans un service de l’administration pénitentiaire. Parmi ses récits on retrouve un personnage... [Lire la suite]
04 juillet 2021

Le trésor du proscrit

Jean Normand (1885 - 1956), de son vrai nom Raoul Antoni Lematte, est un auteur de littérature populaire qui écrivit énormément pour les collections fasciculaires dans les genres à la mode à son époque (sentimental, aventures, policier, jeunesse). Parmi ses personnages récurrents, on notera l’inspecteur Doublet qui, s’il apparaît dans des titres indépendants, est surtout le héros d’une série éponyme, « L’inspecteur Doublet autour du monde », qui, pourtant, n’est pas vraiment une série policière, puisque plus dirigée... [Lire la suite]

04 juillet 2021

Les galions mystérieux

Les auteurs prolifiques de littérature populaire fasciculaire policière ont souvent, pour ne pas dire toujours, par praticité, fait vivre un ou plusieurs personnages récurrents. Car le personnage récurrent offre une rapidité et une facilité d’écriture que ne propose pas le nouveau héros. Je ne m’étendrai pas plus sur l’intérêt d’user d’un récurrent ni sur l’attrait que le récurrent peut avoir pour un auteur, ceci est une autre question. Toujours est-il que, lorsqu’un auteur a écrit beaucoup de fascicules, il y a de fortes chances... [Lire la suite]
06 juin 2021

L'aiguille creuse

Après tant d’années à lire les aventures des ersatz d’Arsène Lupin peuplant la littérature populaire depuis le succès du héros de Maurice Leblanc, ces derniers jours, je me suis décidé à découvrir le gentleman cambrioleur original et, le moins que je puisse dire, c’est que je ne m’attendais pas du tout à cela. « L’aiguille creuse » est le troisième opus de la série. Publié sous forme de livre en 1909, le texte, tout comme les précédents, a d’abord été publié en feuilleton pour le magazine « Je sais... [Lire la suite]
14 février 2021

L'aventure sur la route

Le lecteur désireux de suivre toutes les aventures de son personnage favori pense qu’il suffit de se procurer tous les titres d’une collection dédiée à ce personnage, ou, du moins, de se fier aux encarts des premières de couvertures ou la 4e de couverture des différents romans de l’auteur afin d’identifier ceux mettant en scène ledit personnage ou, encore, de faire quelques recherches sur un quelconque moteur de recherche pour obtenir satisfaction. Oui, mais pas forcément. Déjà, parce que ces démarches ne fonctionnent, bien... [Lire la suite]
01 novembre 2020

Un cadavre sur les bras

La littérature populaire fasciculaire policière (celle dont je raffole) regorge de personnages récurrents qui vivent leurs aventures, soit dans des collections dédiées (« Marius Pégomas, détective marseillais », « Le commissaire Benoit », « l’Agence Walton », « Marc Jordan », « Miss Boston »…) soit au milieu d’une collection plus généraliste (« Florac et La Glu », « Ned Burke », « L’inspecteur Vigeon »…) soit, se partageant entre collection généraliste et collection dédiée comme « Bill Disley » ou, dans le cas qui nous intéresse... [Lire la suite]