08 juillet 2018

Mystère à domicile

Billy Mac Tiddle, alias « Le Roi de la chaussette », le jeune marchand de bonneterie et détective à ses heures perdues, créé par l’écrivain Paul Max, revient pour une cinquième aventure. Inutile d’épiloguer sur l’auteur dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il est né en Algérie en 1884 et qu’il a été naturalisé Belge et qu’il était journaliste. Pour le personnage de Billy Mac Tiddle, vous pouvez consulter mes autres chroniques sur les autres titres le concernant : « Début dans la police »,... [Lire la suite]

08 juillet 2018

Le drame du Magniolia

Billy Mac Tiddle est un détective bien particulier puisqu’il est, en fait, un vendeur de chaussettes. Billy Mac Tiddle est un vendeur de chaussettes particulier puisqu’il est, en fait, un excellent détective à ses heures perdues. Et il faut avouer que le destin fait toujours en sorte de jalonner le chemin de ce jeune écossais de crimes en tous genres. Et, comme le bonhomme est fort curieux, il ne peut s’empêcher de se lancer dans l’enquête proposée par le hasard. Billy Mac Tiddle est un personnage créé par l’écrivain... [Lire la suite]
28 septembre 2017

Jaipur

« Jaipur » est un petit jeu, à deux, créé par Sébastien Pauchon. Chaque joueur représente un vendeur dont le but est de se faire remarquer de Maharadja. Pour ce faire, vous devez remporter par deux fois la médaille du meilleur vendeur. Le matériel se compose de cartes de sept genres de marchandises (cuirs, épices, tissus, argents, ors, diamants et chameaux) et de jetons représentant ces mêmes marchandises (plus la médaille du meilleur vendeur). Au départ, chaque joueur reçoit cinq cartes, trois cartes chameaux et... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
10 septembre 2017

Début dans la police

« Début dans la police » de A.M. Hychx est un roman intéressant à plus d’un titre. D’abord, parce qu’il s’agit là d’un bon roman policier (très bon, même), qui met en scène un détective atypique dans une histoire à la fois simple et rocambolesque. Ensuite, parce que le roman d’A.M. Hychx a été traduit en français par l’auteur Paul Max. Enfin, parce que Paul Max et A.M. Hychx ne formaient qu’une seule et même personne. Car, si, d’après Wikipédia (dont il faut toujours se méfier, la preuve en est que, la... [Lire la suite]