22 avril 2018

Échec à la dame

Odilon Quentin est de retour pour une 36e enquête, une enquête « double » puisque, pour l’occasion, le titre passe du format habituel de 32 pages (10 000 mots environ) à celui de 64 pages (20 000 mots environ). Deux fois plus d’Odilon Quentin dans cet épisode, donc, mais le policier reste fidèle à lui-même. Échec à la dame : Maître Bédarieux est retrouvé poignardé devant son bureau. Le commissaire Odilon Quentin est chargé de l’enquête avec les recommandations de son... [Lire la suite]

08 avril 2018

Le mort a parlé

Pour en savoir plus sur L. Frachet et sur son personnage le père Leboeuf, n’hésitez pas à lire la chronique sur « L’affaire des petits papiers ». Le père Leboeuf est un inspecteur-chef à la retraite à qui la police fait parfois appel quand elle est dans la panade. Le mort a parlé : Après le succès de son enquête précédente, le père Lebœuf, inspecteur-chef à la retraite, espère profiter au mieux de son temps libre quand il est convoqué par le directeur de la police judiciaire. Il se rend dans ses... [Lire la suite]
11 mars 2018

1 + 1 = 3

« 1 + 1 = 3 »... Non, je ne vais pas disserter sur une déclaration de Jean-Claude Van Damme mais sur un titre de Maurice Boué, un court roman dans lequel apparaît le personnage du Détective Lautrec dont je vous ai déjà parlé. Maurice Boué... Je vous invite à relire ma chronique sur « Le signe sanglant », du même Maurice Boué, avec le même détective Lautrec, pour mieux cerner la question. D’une série qui devait compter trois titres (dans la première réédition), nous aboutissons donc à une série... [Lire la suite]
04 mars 2018

Jacopo le forçat

Henri de Golen est un auteur dont je vous ai déjà parlé pour l’excellent court roman « L’épouvante ». Henri de Golen nous revient, si l’on peut dire, étant donné que le roman date du début du XXe siècle, dans le genre plus classique du roman policier avec un personnage qu’il a utilisé plusieurs fois : l’inspecteur Poncet. L’inspecteur Poncet est un jeune policier de Paris, marié. Jacopo le forçat : Un homme est retrouvé assassiné dans un wagon du train Paris/Vic-sur-Cère. Le vol n’est, semble-t-il,... [Lire la suite]
28 janvier 2018

L'épouvante

En tant que passionné de la littérature populaire policière, j’ai une petite (moyenne... grande) liste d’auteurs que je veux découvrir.  Dans cette liste, il y a ceux que j’ai déjà découverts, ceux dont je possède plusieurs livres qu’il me faut encore lire et ceux dont je cherche encore des ouvrages. Dans la deuxième catégorie, un auteur, en particulier, est présent à de nombreuses reprises dans les tas d’ouvrages en attente : Henry de Golen. Henry de Golen, dont le vrai nom serait Henry Commenge (1882-1994), est... [Lire la suite]
14 janvier 2018

Kérapian le justicier

Rodolphe Bringer est un auteur à redécouvrir, notamment, à travers son personnage récurrent du Commissaire Emmanuel Rosic. OXYMORON Éditions nous permet ce plaisir de lecture en regroupant au sein d’une collection éponyme les 13 enquêtes du policier qui, jusqu’ici, étaient éparpillées sur 30 ans et plusieurs éditeurs. « Kérapian le justicier » est le huitième titre de cette collection hétéroclite qu’il est urgent de redécouvrir. Effectivement, là où les personnages récurrents sont désormais immuables... [Lire la suite]

08 octobre 2017

O'Byron s'est évadé

Paul Max est un auteur belge né à Alger en 1884. Il était journaliste et il est auteur de plusieurs romans d’aventures et policiers. La littérature populaire belge n’a pas eu l’essor de la nôtre et les collections regroupant des auteurs autour de textes courts sont loin d’être aussi nombreuses qu’en France. Cependant, à son époque, Stanislas-André Steeman, l’auteur belge vivant dans l’ombre de Georges Simenon, mais qui a eu un succès considérable et a été adapté de nombreuses fois au cinéma, a tenté de lancer une... [Lire la suite]
14 mai 2017

J'irai cracher sur vos tombes

Boris Vian, je connaissais, de nom, mais je n’avais jamais lu sa prose. Il faut dire que, attiré uniquement par le monde du polar, ou presque, Boris Vian n’était pas l’auteur vers lequel je me serais tourné d’instinct. Boris Vian, peut-être pas, mais qu’en était-il de Vernon Sullivan, son pendant américain ? Car, Vernon Sullivan est un auteur américain de romans noirs dont Boris Vian était le traducteur. Bon, en fait, comme de nombreux écrivains français de l’époque, Boris Vian avait adopté un... [Lire la suite]
10 janvier 2016

Maria chape de haine

Luc Baranger est un auteur né en France élevé par une ancienne prostituée et un militant anarchiste. Il a ensuite immigré au Québec. Un auteur français aux racines anarchistes qui a émigré au Québec, voilà de quoi expliquer tout naturellement que celui-ci nous offre une aventure québécoise de notre anarchiste français préféré, Gabriel Lecouvreur alias Le Poulpe. Maria chape de haine : Un joggeur matinal trouve le cadavre de Quentin Cointreau dans le lac Memphrémagog. La victime a été assassinée avant d'être jetée à l'eau. À... [Lire la suite]
06 janvier 2016

4) Six mois d'angoisse d'Étienne Retterdy

Étienne Retterdy fait partie de ces auteurs énigmatiques des collections Ferenczi des années 50. Effectivement, si l'on connaît nombre de ses pseudonymes, il est plus difficile d'en savoir plus sur la biographie de l'auteur. Notons uniquement qu'il écrivait également sous le pseudo de Jean de Brésis et qu'il a officié dans la plupart des collections Ferenczi de l'époque. Six mois d'angoisse : Rodolphe Bellanger est aux abois. Depuis six mois il reçoit des lettres de menaces de la part de son ancien ami Richard. Ce dernier... [Lire la suite]