24 novembre 2019

Le thé des vieilles dames

On pourrait se demander comment ou pourquoi, un amateur éclairé (avec des ampoules à économie d’énergie) de littérature populaire policière comme moi n’avait, jusqu’à présent, encore jamais lu un roman de Pierre Véry. Oui, on est en droit de se poser la question et même de me fustiger pour cette lacune. Mais Pierre Véry fait partie de ces auteurs dont je connaissais une partie de son œuvre bien que cela ne soit que via des adaptations cinématographiques de ses récits. Certes, j’ai vu, il y a fort longtemps, le film... [Lire la suite]