23 mai 2021

Une main a tué dans l'ombre

Allez, encore un petit Marcel Priollet pour la route. « Petit » est généralement un adjectif qui convient bien aux titres de la collection de fascicules « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, vers la fin des années 1930. Petit : car les récits font souvent à peine plus de 7 à 8 000 mots. Petit : car l’éditeur a fait un petit travail sur ses textes, voire, un très mauvais travail, parfois… souvent. Fautes à gogo, coquilles à profusion, des morceaux de phrases qui sautent... [Lire la suite]

23 mai 2021

Le mort de la ligne Croydon-Paris

« Le mort de la ligne Croydon-Paris » est un fascicule de 32 pages publié à la fin des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes et signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, un pilier de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la fin des années 1950. La production de Marcel Priollet est immense et celui-ci usa de plusieurs pseudonymes (Henry de Trémières, R.M. de Nizerolles, René Valbreuse et... [Lire la suite]
16 mai 2021

L'affaire du sac postal

On a l’habitude, dans la littérature populaire fasciculaire, que des auteurs clonent des héros célèbres de leurs prédécesseurs pour développer des personnages. Ainsi, des contrefaçons d’Arsène Lupin, de Sherlock Holmes, du commissaire Maigret… sont nombreuses. Il est plus rare qu’un auteur s’appuie sur un de ses propres personnages pour un créer un autre C’est pourtant probablement ce que fit Charles Marcellus pour créer le personnage de l’inspecteur Méral que l’on retrouve dans au moins 8 fascicules à partir... [Lire la suite]
16 mai 2021

L'alibi de minuit

La littérature populaire fasciculaire policière, bien que le prisme semble très réduit, est composée d’un nombre incalculable de textes répartis dans des centaines de collections, chez des dizaines d’éditeurs, depuis le début des années 1900 jusqu’à la fin des années 1950. Pour les écrire, des dizaines d’auteurs se sont tués à la tâche. Parmi eux, la plupart furent d’obscurs écrivains et le sont demeurés avec le temps. D’autres furent des auteurs reconnus (Rodolphe Bringer, H. J. Magog, Georges Simenon,... [Lire la suite]
09 mai 2021

Le drame au War-Office

  S’il n’est pas rare que d’anciens policiers finissent par écrire des romans policiers, on pourrait se poser la question de savoir si d’anciens espions se reconvertissent souvent, par la suite, en auteurs de romans d’espionnage. En la matière, je pourrais nommer Charles Robert-Dumas, un professeur d’allemand, décoré de la croix de Guerre en 1918, et fait chevalier de la Légion d’honneur en 1919. Il poursuivra alors sa carrière aux Renseignements et, lui qui écrivait depuis longtemps des contes pour enfants, se lancera... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 mai 2021

Un monsieur de Vichy

« Un monsieur de Vichy » est un roman de H. J. Magog paru en 1941 à la fois en feuilleton dans les journaux et en livre dans la collection « Sur la Piste » des éditions Baudinière. H.J. Magog est un auteur majeur (mais par trop oublié) de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui œuvra dans différents genres (fantastique, aventures, sentimental, policier) et dans différents formats allant du conte (notamment pour la chronique « Les mille et un matins » du journal Le... [Lire la suite]

25 avril 2021

Un drame dans le monde

La littérature policière fasciculaire est un monde exaltant… mais pas toujours ou pas seulement pour les récits qui la composent. Effectivement, parfois, souvent, presque toujours, l’enquête la plus longue et la plus enthousiasmante à laquelle on est confronté n’est pas celle qu’on lit, mais celle que l’on doit faire pour tenter d’en identifier l’auteur. C’est une nouvelle fois le cas aujourd’hui avec le titre « Un drame dans le monde » et, surtout, son auteur, Marcellus. Car Marcellus est une énigme… une double énigme…... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
11 avril 2021

L'affaire des cent minutes

Raaa, parfois, la littérature vous offre de plus belles rencontres que la vie (oui, je sais, énoncé ainsi, cela donne l’impression que j’ai une vie morne, et elle doit l’être pour beaucoup, mais je l’aime ma vie.) Bref. J’ai rarement rencontré, dans ma vie, des personnes qui méritaient d’être connues. Mais, comme je suis un misanthrope, j’évite de rencontrer du monde. Ceci explique probablement cela. Par contre, dans ma vie littéraire, j’adore faire de nouvelles rencontres. Je passe d’ailleurs mes journées à cela. Récemment, je... [Lire la suite]
11 avril 2021

Meurtre dans l'ombre

Quand vous découvrez une nouvelle série, télévisée ou même littéraire, si vous l’appréciez, il vous est facile de retrouver vos personnages favoris à travers les autres épisodes. Les séries sont estampillées au titre de ladite série et de simples recherches sur Internet (et ne me dites pas que vous n’avez pas Internet, sinon vous ne seriez pas en train de lire cette chronique !) vous permettent de connaître les titres de chaque épisode, l’ordre des épisodes… Mais il n’en a pas toujours été de même, notamment pour les séries... [Lire la suite]
04 avril 2021

M. Untel assassin

Dans une enquête policière, c’est mieux si l’enquêteur a un peu de flair. Cela permet de la guider plus facilement vers le bon suspect. Quand vous vous intéressez à la littérature populaire fasciculaire, que vous partez à la recherche de textes, d’auteurs, de personnages, vous devenez à votre tour un enquêteur. Et là, il est également préférable d’avoir du flair pour dénicher les bons textes, les bons auteurs, les bons personnages. Sans vouloir me vanter (mais si, je me vante, j’aime ça), je dois avouer (sans trop me forcer)... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,