14 février 2021

La Confrérie du Scarabée

Lorsque l’on s’intéresse un peu à la littérature fasciculaire policière de la première moitié du XXe siècle, il y a quelques auteurs que l’on toutes les chances de lire à un moment où à un autre, tant leurs productions furent immenses. Parmi ceux-ci, on citera sans se tromper Marcel Priollet, Rodolphe Bringer, Maurice Limat… et un certain Henry Musnik. Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut l’un des plus prolifiques auteurs de la littérature populaire française. Sous son nom ou de très... [Lire la suite]

17 janvier 2021

Le pouce fendu

Georges Grison (1841 - 1928) est un journaliste, romancier et auteur de documentaires et de pièces de théâtre qui œuvra à la fin du XIXe siècle et au début. Si l’auteur s’adonna beaucoup aux récits sentimentaux, il s’attaqua également au récit policier notamment pour la collection fasciculaire culte « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, dans les années 1920, récits qui furent tous réédités après sa mort dans la collection « Police et Mystère », du même éditeur, au milieu des... [Lire la suite]
03 janvier 2021

L'énigmatique inspecteur du Yard

« L’énigmatique inspecteur du Yard » est une aventure de Théodore Rouma, le cambrioleur justicier né de la plume de Jean d’Auffargis. Pour information, la série « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma » fut publiée à partir de 1946 sous la forme de fascicules de 24 pages, double-colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots aux éditions S.E.B.F. Derrière le pseudonyme de Jean d’Auffargis se cache Maurice Laporte, principalement connu pour être le... [Lire la suite]
03 janvier 2021

Y'a-t-il un fantôme à l'Élysée ?

Je poursuis donc ma découverte des aventures extraordinaires de Théodore Rouma avec l’épisode : « Y’a-t-il un fantôme à l’Élysée ? ». Pour rappel, la série est initialement parue chez S.E.B.F. à partir de 1946 et compte environ 20 fascicules de 24 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. L’auteur, sous le pseudonyme de Jean d’Auffargis, est Maurice Laporte, plus connu pour avoir créé les Jeunesses Communistes Françaises en 1920 et pour être... [Lire la suite]
03 janvier 2021

L'assassin frappe toujours de face

« L’assassin frappe toujours de face » est le 14e épisode de la série « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma ». La toute première édition, chez S.E.B.F., de cette série date de 1946 et le fut sous la forme de fascicules de 24 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 13 000 mots. Derrière l’auteur, Jean d’Auffargis, se cache un dénommé Maurice Laporte, connu pour avoir créé en 1920 les Jeunesses Communistes Françaises. L’homme quitta le parti... [Lire la suite]
20 décembre 2020

Mandragore

La littérature populaire est un immense océan qui fut alimenté par une foule d’auteurs plus ou moins obscurs dont certains eurent une renommée, en parallèle, tandis que les autres sombrèrent dans un anonymat regrettable. On ne dira jamais assez que pour un Georges Simenon, un Frédéric Dard, un Jean Meckert qui écrivait sous pseudonymes des récits pour les collections fasciculaires de son époque, des dizaines, des centaines, des milliers d’auteurs, eux, ne sortiraient jamais de leur anonymat. Pourtant, on se doit d’être... [Lire la suite]

13 décembre 2020

La banque mystérieuse

« La banque mystérieuse » est une aventure du détective américain, installé à Paris, Paddy Wellgone, de H. J. Magog. H. J. Magog, de son vrai nom, Henri-Georges Jeanne (1877 - 1947), même s’il est désormais totalement oublié, fut l’un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe. De sa production, il inonda les collections fasciculaires, mais également les magazines et les journaux, dans les genres à la mode à l’époque (aventure, sentimental, policier, fantastique). Il fait partie de ces... [Lire la suite]
13 décembre 2020

Le Masque d'Or

Henri-Georges Jeanne, plus connu sous le pseudonyme de H. J. Magog, fut un auteur majeur de la littérature populaire à partir de 1912 jusqu’à sa mort en 1947 à 69 ans. L’auteur s’est autant dirigé vers la littérature fasciculaire, que celle des romans-feuilletons pour les journaux (dont les textes étaient édités, par la suite, en livre). Sa production s’est principalement dirigée vers les récits d’anticipation et les récits policiers. H.J. Magog a la paternité de quelques personnages récurrents comme le détective... [Lire la suite]
22 novembre 2020

Le drame du Val de Cère

« Le drame du Val de Cère » est un roman mettant en scène le personnage du commissaire Jules Troufflard né de la plume de Jean Buzancais, alias René Byzance, alias Léo Sandrey, de son vrai nom André Rastier. René Byzance (je lui conserve ce pseudonyme) fut un auteur de littérature populaire qui écrivit assez peu (ou bien sous d’autres pseudonymes non encore identifiés) à qui l’on doit au moins deux personnages récurrents de policier : Gonzague Gaveau, alias le Professeur, qui vécut... [Lire la suite]
15 novembre 2020

Le bouddha vivant

« Le bouddha vivant » est un petit récit d’aventures de H. J. Magog paru en 1952 sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la collection « Mon Roman d’Aventures » des éditions Ferenczi. Probable réédition, puisque l’auteur, Henri-Georges Jeanne est mort en 1947 après plus de 35 ans à alimenter la littérature populaire sous toutes ses formes de ses nombreux récits d’aventures, sentimentaux, policiers, fantastiques que ce soit pour les collections fasciculaires, les romans, les journaux et les... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,