08 novembre 2020

L'homme à la sacoche

Petit résumé des épisodes précédents : La collection de fascicules de 32 pages « Les Grands détectives » des éditions Modernes, publiées dans la seconde moitié des années 1930 comprend 95 titres dont la grande majeure partie est signée Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de l’auteur Marcel Priollet qui fut l’un des grands piliers de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans les genres à la mode à l’époque : aventure, sentimental, policier ou science-fiction.... [Lire la suite]

01 novembre 2020

Le crime que j'ai commis

Mener une enquête sur un personnage de la littérature populaire fasciculaire peut s’avérer, parfois, aussi complexe que celles de la police sur des crimes commis. Certes, le résultat est moins capital, mais l’investigation peut se révéler tout aussi hasardeuse, pleine de rebondissements et de fausses pistes. Dans le cas du détective Francis Bayard, de Jean des Marchenelles, la démarche pourrait sembler aisée puisque l’auteur a mis en place une collection de fascicules titrée « Les aventures de Francis Bayard » intégrée à la... [Lire la suite]
25 octobre 2020

Les trois sans femme

À notre époque, on peut se dire (surtout si on est passionné de littérature populaire fasciculaire) qu’il est bien difficile de lire toutes les aventures d’un même personnage tant lesdits fascicules sont difficiles à trouver. Cependant, les lecteurs d’antan n’étaient pas pour autant assurés de pouvoir déguster l’intégralité des récits mettant en scène leur personnage favori. Effectivement, s’il existe des collections fasciculaires dédiées à un même héros, d’autres n’ont pas eu cette chance et ont vu leurs aventures disséminées... [Lire la suite]
04 octobre 2020

Le troisième larron

Chaque génération de lecteurs a sa collection de romans policiers cultes ! Même si certaines s’étalent sur plusieurs générations. Dans les années 1920-1930 : « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi. Depuis les années 1930 (1927 pour être précis) : Le Masque par la Librairie des Champs-Élysées. Depuis 1945 à nos jours : La Série Noire chez Gallimard. Depuis les années 1950 à 1980 (1949 à 1987), la collection « Spéciale Police » chez Fleuve Noir. Et tant d’autres. ... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Un crime bizarre

J’irai droit au but : « Un crime bizarre » est un texte bizarre ! Voilà, fin de ma chronique, à la prochaine. Non, je sens bien qu’il faut que je développe un petit peu mes propos. Tout d’abord, j’espère ne pas avoir à vous apprendre que Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire française (si je vous l’apprends, cela veut dire que vous ne lisez pas mes chroniques). L’auteur, entre 1910 et 1960, fut l’un des grands pourvoyeurs de textes pour les diverses collections... [Lire la suite]
20 septembre 2020

On a volé les millions de la Loterie Nationale

Faut-il encore le répéter, Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire de la première moitié du XXe siècle. Son immense production s’étendit sur les genres à la mode à l’époque : policier, sentimental, aventures, fantastique, et ce, sous couvert de nombreux pseudonymes : R.M. de Nizerolles, Marcelle Renée Noll, René Valbreuse, Henry de Trémières... Dans son œuvre policière, on retiendra les deux séries « Monseigneur et son clebs » et, surtout,... [Lire la suite]

20 septembre 2020

Un meurtre aux Six Jours / La souricière

« Un meurtre aux Six Jours » est un titre de Jean Daye publié en 1949 dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi sous la forme d’un fascicule de 32 pages contenant un récit de 8 600 mots. Jean Daye est un des nombreux pseudonymes de l’auteur Henry Musnik alias Claude Ascain, alias Alain Martial, alias... L’auteur d’origine chilienne fut l’un des auteurs les plus prolifiques de la littérature populaire et il abreuva de nombreuses collections, chez de... [Lire la suite]
30 août 2020

L'insaisissable Monsieur John

Bill Disley est un journaliste reporter anglais né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham. Il vécut, entre 1946 et 1959, plus d’une vingtaine d’aventures en deux salves, la première sous la forme de fascicules de 16 ou 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 mots, la seconde sous forme de petits livres de 128 pages. Bill Disley, reporter au « Star Express » est toujours ou presque accompagné de son ami Jeff, un ancien boxeur, ancien pickpocket et de son autre ami, l’inspecteur... [Lire la suite]
23 août 2020

Le meurtre d'un ange

« Le meurtre d’un ange » est une aventure du cambrioleur mondain Tancrède Ardant, si ce n’est la première, du moins, la première publiée, dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot, en 1944, sous la forme d’un fascicule de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots. Sur l’auteur, Frédéric Sipline, je n’ai strictement rien trouvé à dire si ce n’est, qu’apparemment, il n’aurait écrit que 5 titres pour la même collection mettant en scène le... [Lire la suite]
09 août 2020

La passagère de la « Navarre »

Un type, au demeurant épatant, avait l’habitude de dire : « On rencontre un texte, un auteur, comme on rencontre une personne ». Il n’avait pas tort. Parfois, les rencontres littéraires sont souvent régies par les mêmes règles qu’une rencontre physique avec un ou une inconnue. Des fois, au premier coup d’œil, on éprouve de la sympathique pour l’autre et l’on sent que cette rencontre peut aboutir sur une belle amitié ou un bel amour. D’autres fois, dès les premiers instants, on sent une barrière s’élever, un froid... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,