17 novembre 2019

L'homme au bandeau noir

H.-R. Woestyn fait partie de ces innombrables auteurs de la littérature populaire qui, malgré leur production foisonnante, demeurent aujourd’hui totalement méconnus, non seulement de la part des lecteurs, mais également de la part des biographes. Effectivement, avec le jeu des multiples pseudonymes de ces auteurs très productifs, il est désormais parfois, souvent, difficile d’identifier la personne se cachant derrière ceux-ci. La comparaison de certaines éditions et rééditions de l’époque permet souvent d’établir une liste... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

20 octobre 2019

Le train enchanté

  Je ne devrais pas avoir à présenter Marcel Priollet, un auteur majeur de la littérature populaire en général et de la littérature populaire fasciculaire en particulier qui proposa pendant un demi-siècle (à partir du tout début du XXe siècle) aux lecteurs un nombre impressionnant de cours romans et de séries en tous genres (aventures, policier, sentimental, fantastique). Malheureusement, l’auteur est, de nos jours, tombé dans l’oubli même si de récentes rééditions numériques tentent de le faire sortir de cet... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 octobre 2019

Un cadavre dans un placard

« Un cadavre dans un placard » est le 10e épisode de la série « Marc Jordan, détective » dont l’auteur demeure inconnu et qui, à partir de 1907, suite au succès des traductions des « Nick Carter » provenant d’outre-Atlantique, proposa 62 fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits plus ou moins indépendants d’environ 20 000 mots. « Marc Jordan » est totalement inspiré de son homologue américain « Nick Carter », que ce soit dans le style, le genre... [Lire la suite]
29 septembre 2019

Cercueils et bandits

René Schwaeblé n’est pas le premier auteur auquel on pense en évoquant la littérature populaire fasciculaire, mais on oublie que si sa production en la matière était loin d’atteindre, en quantité, celles de nombres de ses confrères de l’époque, elle était, du moins, qualitativement intéressante. Né en 1873 et mort en 1938, René Schwaeblé fut docteur en droit et en médecine et commença l’écriture par scientifiques et ésotériques, puis des études de mœurs avant de se lancer dans la fiction, principalement policière et... [Lire la suite]
18 août 2019

La tête d'un homme

On ne présente plus ni Georges Simenon, l’écrivain, ni le Commissaire Maigret, son personnage récurrent emblématique qui fit son succès. Je me contenterais alors de rappeler que le premier écrivit presque 200 romans et plus de 150 nouvelles et que le second est le héros de 75 de ces récits longs et 28 des courts. « La tête d’un homme » est la 5e enquête (dans l’ordre d’écriture, pas forcément dans l’ordre de l’édition liminaire) du fameux policier à la pipe et a été écrit en septembre 1931 (comme... [Lire la suite]
28 juillet 2019

Le cœur percé

« Le cœur percé » est la 30e enquête du détective marseillais Marius Pégomas, un personnage créé en 1936 par l’énigmatique Pierre Yrondy. La série, formatée en fascicule 32 pages double colonne (des récits d’environ 13 000 mots) et éditée par La Baudinière comporte 35 épisodes et prend la suite d’une autre série du même auteur chez le même éditeur et publiée au même format : « Thérèse Arnaud, espionne française ». Pierre Yrondy est assez difficile à cerner et si... [Lire la suite]

14 juillet 2019

Si t'as peur, jappe

Et le voyage au sein de la collection culte « Série Noire » des Éditions Gallimard, continue avec le titre « Si t’as peur, jappe » de Marie et Joseph sorti en 1984. Derrière cet énigmatique pseudonyme se cachent les auteurs Corinne Bouchard et Pierre Mezinski. Les deux auteurs se sont associés sous ce pseudonyme pour les romans de la collection « Série Noire », (une dizaine en tout), mais également pour d’autres romans policiers et des romans jeunesse. Derrière ce titre tout aussi... [Lire la suite]
30 juin 2019

L'énigme de la cabine 29

John Strobbins est un personnage inventé par l’auteur José Moselli, un des trop nombreux oubliés de la littérature populaire. L’homme écrivit de très nombreux textes pour les magazines et journaux entre 1910 et 1940 et enchanta un nombre considérable de lecteurs. S’essayant à plusieurs genres (aventures, policier, science-fiction) José Moselli développa plusieurs séries dont « Iko Terouka », « Browning et Cie », « M. Dupont, détective »... dont certaines s’étalèrent sur plus d’une... [Lire la suite]
09 juin 2019

Aux limites de l'angoisse

« Aux limites de l’angoisse » est un texte de l’énigmatique J.A. Flanigham publié dans la collection « Police et Mystère » 2e série des Éditions Ferenczi au premier trimestre 1957, sous un format fasciculaire de 64 pages équivalant à un texte d’environ 20 000 mots. Je ne reviendrai pas sur l’auteur dont on ne connaît rien si ce n’est un autre de ses pseudo (nul doute que Flanigham ne soit déjà un pseudo), Raymon Gauthier et qu’il sévit entre 1946 et 1959 dans différentes collections aux... [Lire la suite]
02 juin 2019

Le neuvième passager

« Le neuvième passager » est la 10e aventure de Robert Lacelles, le gentleman-cambrioleur, né de la plume de Henry Musnik, sous le pseudonyme de Claude Ascain, du moins dans sa première édition à la fin des années 1930 (1939-1940) au sein de la collection « Le Petit Roman Policier » des éditions Ferenczi (il occupera la 12e place dans la réédition au sein de la collection « Mon Roman Policier » au début des années 1950). Claude Ascain, de son vrai nom... [Lire la suite]