15 avril 2018

Riquet m'a tuer

Il est assez rare que je sois amené à chroniquer un ouvrage d’une personne que je connais... heureusement. Déjà parce que je connais peu de monde (je suis un ours dans un monde de fourmis) et ensuite parce que, dans le microcosme dans lequel je gravite, rares sont les personnes, que je croise régulièrement, à écrire des romans... policiers... Récemment, j’avais lu l’un des rares romans policiers d’un auteur de ma région connu principalement pour ses ouvrages terroirs et historiques. L’expérience avait été plutôt concluante... [Lire la suite]