09 janvier 2022

Idylle à Venise

Je poursuis lentement ma découverte de la série fasciculaire « Mister Nobody, l’Homme au masque de satin », d’Edward Brooker. Pour rappel, la série de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant chacun, un récit indépendant d’environ 12 000 mots, a été initialement publiée en 1946. Elle met en scène un gentleman-cambrioleur anglais surnommé Mister Nobody (on ne connaît pas son véritable nom) et son fidèle serviteur, Jonas Cobb, alias Froggy (parce qu’il a une tronche de batracien,... [Lire la suite]