ipsos-logoÀ l'occasion du Salon du Livre 2014, une étude sur « Les Français et la lecture » a été commandée à Ipsos.

Un échantillon de plus de mille personnes de 15 ans et plus ont été interrogées à leur domicile, dont près de 700 lecteurs de livres (je ne sais pas ce que l'étude entend par « lecteurs de livres » ni comment ils ont été sélectionnés).

L'étude a été menée sur trois jours, en début du mois de février 2014.

Voici un petit résumé de cette étude :

7 Français sur 10 déclarent avoir lu au moins un livre dans les 12 derniers mois.

59 % des lecteurs sont exclusivement papivores et 1 % exclusivement lecteurs numériques. 10 % des lecteurs lisent aussi bien des livres papier que des livres numériques.

Pour les livres papier, les lecteurs sont plutôt des femmes (75 %), cadres sociaux professionnels supérieurs, de moins de 35 ans, avec des diplômes universitaires, vivant dans de grandes agglomérations.

Pour les livres numériques, les lecteurs sont toujours majoritairement des femmes (77 %), ne faisant pas partie des cadres sociaux professionnels supérieurs, ne vivant pas dans les grandes agglomérations, et de plus de 35 ans.

45 % des lecteurs lisent tous les jours ou presque, 50 % occasionnellement et 4 % uniquement pendant les vacances.

Les lecteurs quotidiens sont aussi bien des femmes que des hommes (50 % de chacun), en principe des cadres sociaux professionnels supérieurs avec diplômes universitaires de 45 ans et plus, sans enfants de moins de 15 ans, habitant en Île-de-France.

Les 15-24 ans lisent plus, mais moins fréquemment. Ils sont 80 % à avoir lu un livre dans les 12 derniers mois, mais seulement 31 % lisent tous les jours, 61 % occasionnellement et 8 % seulement pendant les vacances.

79 % ont lu des livres papier (je pense que les obligations scolaires y sont pour quelque chose) et 28 % ont lu des livres numériques (oui, là ça fait 107 %, mais je suppose qu'il y a en qui ont lu du papier et du numérique).

Les 25-34 ans sont 74 % à avoir lu au moins un livre dans l'année (72 % en papier, 20 % en numérique) dont 37 % lisent quasiment tous les jours, 59 % occasionnellement et 4 % uniquement pendant les vacances.

Les lecteurs papier sont en majorité des femmes (57 %) d'une moyenne d'âge de 46 ans, généralement sans enfant et vivant dans les grandes agglomérations. Ils sont plutôt dans le monde du travail et diplômés, et gagnent correctement leur vie.

Et pour démontrer que les lecteurs papier ne sont pas contre la technologie, la grande majorité d'entre eux se connecte tous les jours à Internet et possède un ordinateur (à 86 %), un smartphone (64 %), une tablette (45 %) alors que seulement 3 % ont une liseuse.

En moyenne, les lecteurs ont lu 15 livres dans les 12 derniers mois. 26 % d'entre eux font partie des « grands lecteurs » avec 20 livres et plus lus dans l'année alors que 41 % ont lu entre 5 et 19 livres et 33 % entre 1 et 4 livres lus.

Mais chez les jeunes (15-24 ans et 25-34 ans), les grands lecteurs sont un peu moins nombreux (22 % et 23 %) alors que 47 % et 46 % ont lu entre 5 et 19 livres et 31 % entre 1 et 4 livres lus.

Le genre de prédilection des lecteurs est incontestablement le roman policier (41 %) même s'il est supplanté par la Science Fiction chez les moins de 35 ans (40 % contre 33 %) et par les livres d'Histoire chez les hommes (40 % contre 37 %).

Mais les livres scientifiques (31 % pour les hommes) et les livres pratiques (42 % pour les femmes) provoquent également un fort intérêt.

Les lecteurs lisent autant pour approfondir leur savoir que pour se détendre, mais les hommes préfèrent apprendre (71 % des lecteurs du savoir sont des hommes) alors que les femmes aiment se détendre (72 % des lecteurs de la détente sont des femmes)

1 lecteur sur 4 lit aussi pour son travail ou ses études, dont 8 %, uniquement pour le travail. Mais le lecteur de loisir a plutôt le profil d'une femme (81 %) de plus de 45 ans (88 %) sans diplôme (88 %).

Dans l'ensemble, les lecteurs aimeraient lire plus, mais n'ont pas le temps.

Les non-lecteurs sont plutôt des hommes (58 %) de 35 ans et plus (79 %), inactifs pour la moitié (50 %) dont la majorité est peu ou pas diplômée et gagnent moins bien leurs vies et sont moins informatisés que les lecteurs.

En conclusion, le lecteur type est une femme de plus de 45 ans qui lit du polar en format papier pour se détendre.

Donc, si tu es une femme de plus de 45 ans, n'oublie pas que j'écris et que je publie des romans policiers dont le but est de divertir le lecteur. Pour les trouver : www.oxymoron-editions.com.

Personnellement, je ne me retrouve pas forcément dans cette étude puisque je suis un homme de moins de 45 ans, diplômé supérieur et grand lecteur et puisque j'ai lu près de 50 livres en 12 mois (sans compter la lecture de mes propres romans).

Et vous ?