Conan_Doyle

Deuxième auteur à participer à la catégorie « Auteur Culte » et pourtant premier auteur, chronologiquement, à m'avoir totalement envouté ou presque : l'auteur écossais, Arthur Ignatius Conan Doyle, né le 22 mai 1859 et mort le 7 juillet 1930.

Bien que Conan Doyle ait écrit de nombreux romans dans différents genres (policier, aventure, boxe, horreur, fantastique, pirate, spiritualisme...) c'est avant tout et uniquement, d'ailleurs, à travers les aventures de Sherlock Holmes que j'ai découvert l'auteur, que je l'ai aimé et que je l'ai suivi. Je me suis toujours promis de lire d'autres œuvres de Conan Doyle que celles dédiées au plus grand détective de la littérature, mais, comme souvent les bonnes résolutions, celle-ci est sans cesse repoussée.

Qu'à cela ne tienne, Conan Doyle a d'abord comblé ma lecture adolescente avant de, bien plus tard, inspirer mon écriture.

J'ai dévoré tout le Canon (l'ensemble des aventures de Sherlock Holmes écrites par Doyle) avec un plaisir immense que j'ai tenté de retrouver, rarement avec une même intensité, dans nombre de pastiches écrits par d'autres auteurs. Dans le lot, je citerais uniquement René Reouven, seul auteur, selon moi, à être parvenu à se hisser à la hauteur du Maître.

Comme l'a si bien regretté Conan Doyle, il est devenu et demeuré depuis L'AUTEUR de Sherlock Holmes, le reste de sa production étant totalement éclipsée par le charisme de son personnage. La situation l'a à ce point miné (j'ai d'ailleurs imaginé une confession épistolaire de Doyle destiné à Holmes à ce sujet : Lettre à Sherlock Holmes) qu'il s'est décidé à tuer son détective lors d'une lutte avec le Professeur Moriarty, personnage créé dans le seul but que Sherlock Holmes ne meurt pas des mains d'un quelconque malandrin.

C'est sous la pression de ses lecteurs et par l'attrait du gain que Doyle a ressuscité son détective.

Bien que je ne me sois inspiré ni dans le style d'écriture ni dans la narration, des écrits de Doyle, il est à noter que l'un de mes personnages principaux, Wan Ching Mui, est un inconditionnel de son compère anglais et tente de mettre en pratique les dons d'observation et de conclusion de ce dernier.

De plus, il est amusant de constater le parallèle entre les aventures de Sherlock Holmes et celles de Wan & Ted puisque, toutes ont d'abord été diffusées sous forme d'épisodes dans un magazine avant de connaître les joies d'une publication papier sous forme de recueil de nouvelles puis de romans.

Au final, après avoir bercé toute mon enfance et mon adolescence, Conan Doyle continue à nourrir mon inspiration et ma passion pour l'écriture au point qu'une aventure de Wan, pour une fois sans sa partenaire Ted, est en cours de conception et devrait permettre à notre rondouillard de découvrir les circonstances de la mort de Sherlock Holmes.