05 septembre 2021

Un spirite, un fou et un singe

Je reviens à la série « Le Petit Détective » d’Arnould Galopin (1863-1934), une série de 83 fascicules de 16 pages illustrées, double colonne, publiée en 1934-1935. Arnould Galopin fut un auteur très prolifique de la littérature populaire pour laquelle il livra une quantité industrielle de récits tant policiers que d’aventures ou d’anticipation. Certes, l’auteur est principalement connu pour ses feuilletons d’aventures mettant en scène des adolescents et destinés à un public jeune (« Un aviateur... [Lire la suite]

22 août 2021

Le squelette a disparu

Tout a une fin, même les quêtes les plus futiles ! Que ce soit par la fin du quêteur, ou parce que son but a été atteint. Voici donc, aujourd’hui, le point final d’une de mes nombreuses recherches littéraires avec la lecture du dernier (non pas dans le sens de parution) épisode des enquêtes de l’inspecteur Gonzague Gaveau, alias le Professeur. Ce personnage, né de la plume, probablement de René Byzance, alias Jean Buzançais (je dis « probablement », car tous les épisodes ne sont pas signés, même ci... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Le suicide du Professeur Barjac

Marcel Priollet, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, fut un écrivain de littérature populaire dont l’immense production, notamment dans les récits fasciculaires de tous genres (policier, sentimental, aventures, fantastiques) passionna les lecteurs pendant un demi-siècle dès 1910 sous divers pseudonymes : René Valbreuse, Henri de Trémières, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Gérard Dartis... Si ses séries dramatiques ou sentimentales ne se comptent plus, celles, policières sont en... [Lire la suite]
30 août 2020

L'étrange mort de Zucco

« L’étrange mort de Zucco » est initialement paru sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans les années 1940 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique auteur Marcel Priollet. Pour rappel, Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire pendant à partir de 1910 et ce pendant près d’un demi-siècle. Que ce soit dans le genre sentimental, aventures, policier,... [Lire la suite]
12 avril 2020

Ils vont nous tuer !

La littérature populaire est peuplée d’obscurs auteurs et de non moins obscurs récits. Parmi ceux-ci, les textes destinés exclusivement aux journaux et magazines de leur époque ou ceux conviés à alimenter les collections fasciculaires, font figure des grands oubliés de l’histoire de cette paralittérature. Les auteurs ayant œuvré pour le plaisir des lecteurs dans cette littérature destinée à un plaisir immédiat et que rien ne prédestinait à survivre aux années, sont, bien souvent, identifiés ou identifiables. Certains sont même... [Lire la suite]
19 janvier 2020

Le puits qui pleure

Maxime Audouin fait partie de ces très nombreux auteurs de la littérature populaire injustement oubliés de nos jours après avoir ravi les lecteurs pendant des décennies grâce à leurs nouvelles, contes et romans, souvent publiés dans les journaux et les magazines de l’époque. De son vrai nom Eugène Delacroix (rien à voir avec le peintre), né en 1858, Maxime Audouin (du nom de jeune fille de sa mère), fut d’abord enseignant et principal de collège de la ville de Fougères en Bretagne. Il y tint une chronique dans la... [Lire la suite]

05 mai 2019

Le Négus a disparu

« Le Négus a disparu » est le 12e épisode de la série « Les enquêtes du Professeur » publié en 1946-47 au sein de la « Collection l’Indice » des Éditions Populaires Monégasques. La série est formatée en fascicules 16 pages à l’écriture dense correspondant à des textes allant de 8 à 11 000 mots. L’auteur de certains textes est René Byzance et si la plupart des titres ne sont pas signés, on ne doute pas que l’auteur en soit le même. La série comprend 15 épisodes que je lis... [Lire la suite]
03 février 2019

Meurtres sur la colline - L'assassinat de la Colombe

René Byzance est un auteur énigmatique de la littérature populaire dont je vous ai déjà parlé pour sa fameuse série « Les enquêtes du Professeur » publiée au milieu des années 1940 au sein de la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques. Il ouvre la toute nouvelle collection « Bi-Polar » de OXYMORON Éditions, une collection entièrement numérique regroupant deux histoires policières d’un même auteur au sein d’un même ouvrage. Le premier texte, « Meurtres sur la... [Lire la suite]
09 décembre 2018

Le trapèze de la mort

La série « Les enquêtes du Professeur », je le répète comme à chaque chronique concernant un épisode de celle-ci, a été initialement éditée au sein de la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques en fascicules de 16 pages bien denses en 1946. Si quelques épisodes sur les 15 sont signés René Byzance, la plupart ne sont pas signés mais sont probablement dus au même auteur. L’inspecteur Gonzague Gaveau est surnommé « Le Professeur » car il a fait Sorbonne et travaille depuis... [Lire la suite]
09 décembre 2018

La martingale du diable

« La martingale du diable » est un épisode de la série « Les enquêtes du Professeur » initialement publiée dans la collection « L’Indice » des éditions Populaires Monégasques en 1946 sous la forme de fascicules de 16 pages bien denses. L’auteur en est probablement René Byzance, je dis « probablement », car celui-ci signe quelques textes de la série, les autres sont non signés, mais le style laisse supposer que le même auteur mystérieux (on ne sait rien de René Byzance) les a... [Lire la suite]